Recherche

EDC de Stoleen~75468

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Stoleen~75468

Cacher

Business Dog


☺ No suprises - Radiohead ☼
Les néons du monde de la nuit s'éteignaient uns à uns. Poésie d'un autre temps, se couchait aux aurores le petit personnel des enseignes peu fréquentables des rues marranites. Les nuits débauchées laissaient place au smog plus clair des fonctionnaires, des fouilleurs, des militaires revenant de leurs permissions. Ainsi, dans un cycle éternel, commençait une nouvelle journée.
Par la fenêtre, s'allumait le fier logo de quelque consortium, d'une impériale lumière céruléenne. L'enfant gronda : il était l'heure de se réveiller. Frottant d'une patte sa bouille froissée, pelage se confondant dans celui de ses congénères, ils étaient au nombre de trois, tous tassés sur un coin de canapé. Il était toujours curieux de voir des gnolls évoluer dans des intérieurs domestiqués.


Stoleen se redressa et se secoua, plissant ses petits yeux
dont la paupière interne peinait à se retirer. Elle sauta à terre,
se traina vers le frigo. D'un geste machinal, l'animal tira sur la
poignée, extirpa deux faux steaks du froid comme le destin le
fait parfois avec les enfants de Thallys et planta ses crocs
dans les chairs fades, filandreuses, insipides.

Le quotidien lui pesait presque déjà ; la ville essayait
inlassablement de la ramener à elle, de lui donner cette touche
de vide que tous les clones ont dans le regard. Elle n'avait
pourtant que cinq ans. La môme passa son sac sur ses épaules
une fois repue, et comme presque tous les matins depuis ce
fameux cinquième anniversaire, elle salua ses parents :
"Sois sage", "Travaille bien", "Pas de bêtises"
Elle passa la porte.

Son sac - ou plutôt ses sacs - prenaient presque tout l'espace
disponible qu'offrait son dos et en quelques foulées, remontant
la rue encore peu peuplée, elle atteint la petite bâtisse dans
laquelle elle se rendait religieusement tous les jours. Elle y avait
appris à un peu mieux compter, à reconnaitre un peu mieux
quelques lettres, à interagir, à écouter, à se fondre dans la
masse.



Elle avait beau vivre dans une cité du futur, son apprentissage se faisait à l'ancienne, car l'on n'avait encore jamais fait mieux pour dresser les jeunes esprits rescapés de la maturation. Elle entra, alluma les lumières, passa derrière le bar : il lui restait encore quelques assiettes à ranger - cinq assiettes rondes, et un peu moins de verres - ainsi qu'une vitrine à remplir. Viendrait après l'heure du service, puis celui de l'extinction des feux. Du rangement, puis du retour au bercail, avant que ne s'allume encore le néon bleu.
________________________
Spoiler (Afficher)
Article HRP, non utilisable en jeu.
Merci d'avoir lu !

Informations sur l'article

▴ Tranches de vie
23 Mars 2023
393√  15 1

Partager l'article

◊ Commentaires