Recherche

EDC de Sebastiàn

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Sebastiàn

Cacher

[Event] Apocalypse : une fin du monde plus tard

Si cette journée, comme les deux précédentes, avaient été des épisodes d'une série sur Dreadflix, la majorité des spectateurs auraient décroché en protestant que sérieusement, les scénaristes en avaient trop fait et que tant d'emmerdes, de drames et de bordel en 48h, c'est pas possible. Et ben si! De fait, quand son com' se mit à biper comme il le faisait 25 fois par heures ces derniers temps, ça ressemblait juste à une goutte de plus dans le vase de sa patience... Une goutte. Juste une.

Il fut interpellé par l'étrangeté du signal, et surtout par la teneur du message semblant venir de nulle part, et qu'une IA dont il n'avait jamais entendu parler vient ensuite lui annoncer. Oui, l'IA est arrivée après le message en indiquant qu'elle ne savait pas d'où ni de qui ça venait... MERCI!.

"Attention, module Terra entre en phase génération H2O dans 24H, forte précipitation a prévoir. 
Durée de la phase : 48 à 120H."


Entre deux cris et trois larmes, quelques torrents de flotte ne pourraient pas davantage pourrir sa journée. Au contraire, la distraction qu'ils offraient allait lui permettre de respirer pendant quelques heures avant une reprise du drama.

Quelques heures à tenir la crampe d'un terminal qui désormais restait silencieux, entre un blond et un brun, un saucisson et une bouteille, et surtout un com' qui désormais ne filtrait plus que les messages d'une catastrophe imminente bien plus sereins que les autres.


T'as bien conscience, gamin, que c'est toi qui va devoir gérer tout ce bordel?

... Plait-il?!
_______________________________

Et après une nuit planquée loin des drames, une journée de course commença... course aux MP, course aux infos, course aux messages, coordination des efforts, relance à droite, alerte à gauche, tournez à 500m après la plaque d'égout!
H-0 ... on y était!
Et la pluie se mit à tomber.


ALERTE METEO - H-0


Pour rappel, le module de terraformation Terra entre en phase génération H2O (eau) ce qui va sans doute engendrer de "fortes précipitations" durant 48 à 120h. Nous n'avons toujours pas plus de précisions. Néanmoins, des équipes s'organisent et nous recommandons à toute la population plusieurs choses:

consignes de sécurité :
  • trouvez un abri en hauteur dans les étages médians des gratte-ciels modernes ou à l'étage d'une villa, et de bonne qualité a minima, impliquant des soutènements solides et des sécurisations anti orages et incendies.
  • faites des réserves et provisions pour plusieurs jours de nourriture et d'eau potable
  • préparez en cas d'urgence un sac avec un peu de ces provisions, une couverture, des vêtements secs - et potentiellement une tech5.
  • vous pouvez étanchéifier votre maison en posant des serviettes et linges à l'entrée, creuser des tranchées pour faciliter l'écoulement des eaux autour de chez vous.
  • Evitez de sortir si ce n'est pas nécessaire.


► Des lieux de replis serviront d'accueil pour ceux n'ayant pas trouvé de refuge ou qui seraient dans l'obligation de quitter leur domicile : l'Annexe Militaire (AM) et le Centre d'Accueil du CH.

► Des équipes seront mises en place pour parer à certaines urgences et notamment la protection de la CEV et des cuves, la construction de digues temporaires et l'organisation de réparations indispensables.
►►Pour la coordination de ces actions et si vous souhaitez apporter votre aide, contactez Scarlett et ID71447 (Siri). Des travaux von être mis en place.
►► Le Pole Combat se chargera, le cas échéant, d'organiser et combattre toute apparition hostile émergeant des égouts et souterrains qui seraient inondés et pourraient en faire remonter. Contactez Bellamy, Kovacs, Kurz
►► Pour toute info, idée de génie, autre, si vous ne savez pas qui contacter, contactez Sebastiàn ou Vid.

► Ne vous réfugiez pas dans des souterrains ou des abris en sous-sol. Evitez toute zone près des plaques d'égout.



... et après, il faudrait creuser.

"On est bons pour les AA... on monte à la DAR!"

Quelle nuit tranquille!
_______________________
La nuit avait été intense et ses bottes avait trimballé plus de boue que jamais. Actif, super actif, hyper actif, le Brun avait sillonné le secteur de long en large, pelle en main, sourire vivifiant. Il avait creusé, bâti des murs de sable, installé des pompes et encouragé les hommes, parfois sous le parapectum improbable tenu par son petit blond impassiblement élégant. Celui-là attendait son heure qui le mettrait face à toutes les abominations que le ventre de la ville allait recracher quand le brun, lui essayait de parer à l'immédiat.
Et c'est fourbu et le dos en vrac qu'il vint s'écrouler sur son plumard, accordant à son histoire une trêve que le ciel n'allait pas leur offrir.

Le matin le laissa prendre une vaillante pause, volée au déluge, le temps de remettre de l'ordre dans sa tempête domestique. L'enfer se déchainait à l'extérieur, charriant la boue, les déchets et tout ce que les tripes de cette cité avait à dégorger. Les courbatures ne l'empêchèrent pas de régler ses comptes, tandis que la pluie tambourinait à ses fenêtres comme pour le rappeler à la réalité apocalyptique qui s'annonçait. Cette fois, la fin d'un monde se profilait sur une absence d'horizon et dans la sonnerie stridente d'un com'.


... va falloir poser des grilles sur les pompes... besoin de bras pour charrier les tôles... mes fringues sont dégueulasses... J'ai mal dormi... bilan de la journée! ... est-ce que la station météo des AA a donné des indications précise?... Aller les gars, bougez vous le cul! ... Pour l'opé de filtration des déchets, vous imaginez ça comment ?... ça m'étonnerait qu'ils soient remplis, mais ils doivent plutôt être bouchés. ... Je t'aime... Ca dit quoi les souterrains? ... Viens à poil les femmes n'attendent que ça... On y va?...

Allez, on y retourne!
______________________________
Il avait traversé ces 72h avec la même intensité que cette foutue pluie se déversait du ciel. D'abord doucement, goutte à goutte, presque mollement. Et puis, le rythme s'était accéléré, jusqu'à ne plus s'arrêter, comme lui : courant après le monde qui prenait l'eau, il refusait de baisser les bras, même si tout commençait à peser bien lourd sur ses épaules percluses de fatigue. Bien heureusement, ils étaient plusieurs animés de la même détermination, et le SR, aussi bordélique soit-il, avait de la ressource et des idées. Pendant deux jours, il courut partout, creusant des fossés, remplissant des sacs de sable, arrachant des fauteuils, aidant à poser des pompes. Intellectuel mais pas scientifique, il se sentait paumé mais refusait d'être inutile. Le dernier jour, il le passa avec de l'eau jusqu'à la taille, trimballant des neuvopacks parce que les ptits génies à la poverte avaient eu une nouvelle idée pour pomper la flotte qui s'écoulait partout, s'infiltrait partout, ruisselait partout... Une dernière fois, on allait essayer de sauver les meubles - et les murs, et les toits! Une dernière fois, on allait essayer de contrôler la situation.

Bass! y a de l'eau qui coule dans le salon!

Mais il n'y avait plus un bâtiment qui ne prenait pas la flotte et colmater les brèches progressivement ne servait plus à rien... tout s'écroulait, les toits, les murs, les rues. Le secteur entier menaçait de sombrer.
Alors l'urgence retentit, stridente dans le ciel qui se déchirait. On crut qu'on allait devoir choisir : ARAS ou la CEV, la CEV ou ARAS..? Au fond qu'importe, tout serait englouti. C'est avec désespoir ou détermination que les hommes se réfugièrent vers les deux seuls bâtiments qui tenaient encore. Entassés, les uns sur les autres alors que le déluge s'abattait comme une géhenne punitive sur cette cité des vices, ils attendaient ce jugement dernier en essayant de se rassurer, de se dire que tout allait bien. Mais dans le com :


Aëlissya est seule au CH... Aidez la...

Et il avait fallu qu'il se lève, comme un con, porté par ce complexe du héros, persuadé que rien ne peut lui arriver, et qu'il va courir plus vite que la vague. Bien sur. Il avait couru au ralentis, luttant contre la flotte qui lui arrivait à la taille, dans le ciel zébré d'éclairs. C'est par miracle qu'il avait trouvé le CH, s'agrippant à un mur, chaque pas après l'autre comme si ses bottes pesaient trois tonnes. Elle était là, toute menue dans son énorme armure, poussée par une détermination aussi folle que la sienne. Il s'était avancé vers elle, puis avait tourné la tête... Là, au-dessus des murs pourtant immenses de la cité, le ciel semblait s'être allongé, étiré pour devenir opaque. Noire, infinie, écrasante : la vague arrivait.
Agrippant la petite elfe, ou pris dans son élan, paniqués, ils sautèrent à corps perdus dans le batiment qu'elle venait de quitter, dans un fracas de fin du monde qui les précipita tous les deux contre un mur, dans un chaos total.

... Le silence, la poussière, la lumière.
Il reprit conscience quelque part sous les gravats, tâtonnant autour de lui. Les néons de la rue venaient illuminer son visage endolori et éclairent la petite silhouette non loin de lui qui bougeait à peine. Sortir des décombre, ramper dans les gravats, chercher de l'air. L'elfe était pâle, elle toussait, mais elle parvint à émerger avec lui de la bâtisse avant de chanceler. Il l'avait rattrapée ou s'était effondré avec elle, à l'extérieur. A l'air libre. Et sec. La fin du monde était passée, ils avaient survécu.

Mais pas Aëlissya.
Alors que la vie reprenait, en témoigne son com qui se remettait à biper, et tandis que la flamboyante le rejoignait, sa marraine recrachait un flot de sang avant de s'affaisser dans ses bras et d'y subir l'apoptose.

Il ne se rendra compte que bien plus tard que son autre bras pendait mollement, inerte, mais au fond, tout ça était flou, de plus en plus flou. Le monde devenait flou. Dans son crâne, la pression du sang qui s'accumulait rendait ses idées brouillonnes, imprécises et les silhouettes de plus en plus nombreuses qui l'entouraient devenaient... floues.

Et il ne contrôlait plus rien.


Bip... bip ...bip...

Informations sur l'article

Derrière le rideau
26 Janvier 2021
254√  13 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire