Recherche

EDC de Saurus

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Saurus

Cacher

Reflets

Spoiler (Afficher)
Vielle article resté en attente et finalement terminé

Une main écailleuse était posée sur le sythé-verre.
La pièce était sombre, les ombres percées par les témoins lumineux venaient propager une aura tantôt bleu, tantôt verte sur les silhouettes outriliennes se réfléchissant dans la vitre d'une cuve aux proportions inhabituellement grandes.Admiration, espoir et inquiétude s'échappaient du regard de la première scientifique. Malgré le silence qui s'était installé, les sentiments étaient lisibles aussi clairement que des mots sur la page d'un livre. Elle quitta rapidement les lieux, laissant le second chercheur seul.
Saurus avait observé la scène, bras dans le dos. Ce n'était pas sa certaine faculté d'empathie propre à sa race, pouvant capter les changements chimiques orchestrés par tout un organisme, qui lui permit de sentir et de partager les humeurs de sa collègue qui était encore à cette époque, son maitre. Il avait au fond de lui ces mêmes sentiments.
Le grand outrilien s'avança à son tour verre la vitre. Son reflet prit la place de celui de son mentor et ses iris fendus se mirent à contempler la petite forme suspendue dans le liquide épais de la cuve de maturation. Des membres effilés hérissaient un long abdomen ou trônait une tête encore trop grande pour que son corps la soutienne. Elle n'avait rien d'humain, ni même rien d'outrilien...pourtant elle partageait avec les scientifiques quelque chose de beaucoup plus profond qu'un simple héritage génétique.
La créature était née de leurs travaux. D'un échantillon ramené depuis l'extérieur par un corps expéditionnaire de l'Imperium, ils avaient reconstitué un schémas ADN, crée un embryon et l'avait fait grandir. Ils la protégeaient maintenant jour et nuit, vérifiant son bon développement, contrôlant sa croissance, veillant sur elle, sur la petite vie qui se débattait pour réclamer son droit à vivre...Elle avait des parents attentifs qui lui donnèrent même un nom: Mantis.

Les jours s'était écoulés, la croissance contrôlés de la cuve de maturation avait donné naissance à la bête, parfaitement formées, au stade adulte physiquement, mais n'ayant jamais eu l'esprit libéré, enchainé par des liens magnétiques et l'effet des drogues. Cette enfant monstrueux ne demandait qu'à naitre complétement, prendre sa première bouffée d'air, échapper son premier cri libérateur et sentir son esprit prendre conscience de son corps, s'éveiller à son environnement, apprendre et survivre. Ce qu'ils essayaient tous de faire. La vie avait toujours le même but: perdurer. Ils n'étaient en rien différents là dessus.

Un autre regard vint traverser la vitre, celui d'un homme, celui d'un Legatus qui était venu constater de l'avancement de leur travail. Malgré l'admiration commune qui s'en était échappé, il avait pu distinguer des souvenirs lourds, de la violence, de l'effroi, de la colère. Bien que ces sentiments n'étaient pas tourné vers lui mais sur la bête qui siegeait endormie, Saurus s'en était senti agressé. Comme si il avait été jugé aussi durement par les yeux, tournée sur leur création,de l'humain qui continuera d'être acclamé longtemps après sa disparition.
De son propre regard, Saurus ne voyait qu'une manifestation de la nature, trop souvent absente de leurs vies citadines, une création qui n'était pas née des mains de l'Homme ni même de la volonté de leur Empereur. Le fruit de leur travaux n'avait fait que de la reproduire...mais la puissance qui se cachait derrière cet acte était la même que celle qui les avait fait naitre. Elle était belle, c'était la première fois qu'il ressentait ce genre de chose. Même si cette créature avait été affrontée, abattue puis sauvée pour renaitre entre les griffes de la science dans un but bien précis. Jamais on ne la laisserait être se qu'elle aurait du être à nouveau, libre et sauvage. Née par la volonté des scientifiques, sa vie maintenant appartenait à l'Imperium et il contait bien l'utiliser...

De nouveaux reflets sur les vitres.
Cette fois, le silence avait fuit. Des voix s'élevaient maintenant en masse, des cris, des sifflements à travers les cries d'enthousiasme et les huées faisaient vibrer le coeur de l'arène impériale. L'immense créature verte avait été lâchée, à peine éveillée au plein centre de la structure, sous des milliers de regards. Elle venait juste d'apprendre à se tenir debout et d'utiliser de manière encore incertaine ces membres depuis sa cage, portant ses mâchoires insectoïde encore inutilisés à plusieurs mètres au dessus du sol. Mantis évoluait, ne prêtant aucune attention au discoure grondant dans les enceintes de l'arène, enflammant les foules. Elle découvrait, elle observait à la fois curieuse, apeurée, poussée par les instincts qui prenaient leurs droits et la guidait...ils la guidèrent sur un coté de l'arène ou elle arrêta son regard et son avancée. Elle venant de croiser celui des deux outriliens près d'une des vitres épaisses protégeant les spectateurs et elle le maintient un instant, comme si elle avait reconnu leurs présences particulières de ceux qui l'avaient accompagnée du néant à sa naissance, ceux qui lui avait permit de vivre..et ceux à qui on avait demandé d'installer un collier spécial autour de son cou.
Les portes s'ouvrirent, un groupe armé fit son irruption dans l'arène sans tarder à prendre leurs positions de combat. Les instincts de la bête lui dictèrent une réaction agressive face à une poignée de petite créatures envahissant son espace proche, ou aucune fuite n'était envisageable. Les tirs, les cries...le vacarme dura longtemps, le spectacle plaisait à la foule. La créature se battait pour sa première fois, utilisant ses griffes, ses piques pour préserver son souffle, et rivalisait déjà avec le groupe Impérial agonisant...Alors qu'un des membres, une humaine à la chevelure noire et au coeur froid était prisonnière de la bête, une voix s'éleva à nouveau dans les enceintes. Le spectacle vouant les prouesses et la civilisation Impériale n'avait que trop duré au gout de son commanditaire. Un ordre fut transmit, obligeant les doigts écailleux de l'outrilienne à presser le bouton du système de sécurité du collier de la bête...
Quelques secondes, le temps de la détonation et Mantis gisait au sol.
Personne ne remarqua la peine et la souffrance muettes de deux regards aux iris fendus silencieux au travers des acclamations et des protestations de la foule. Pouvaient ils vraiment avouer ce qu'ils ressentaient, cette déchirure provoquée par le spectacle d'une exécution d'un monstre? Leur créature, née pour servir l'Imperium par sa mort, née pour mourir et conçu comme un objet de propagande. Mantis ne fit que faire se qu'on attendait d'elle, et elle reçut sa récompense.
Bientôt, on leur demanda d'aller soigner les blessés, s'occuper de ceux dont la douleur criait et qui avaient survécus au carnage. Il était reconnu que les outriliens faisaient les meilleurs médecins, après tout, ils avaient été conçu pour cela...

Informations sur l'article

Saurus
01 Décembre 2014
1807√  28 9

Partager l'article

◊ Commentaires

  • AGRAMF (230☆) Le 02 Décembre 2014
    Empire ingrat ! Beaucoup de compassion pour la créature, forcément, çuputètre un troll. Il bronche jamais ce Saurus c'est fou ! *
  • Ethayel~30165 (769☆) Le 02 Décembre 2014
    Ils avaient été conçus pour cela... mais eux, on ne leur ôte pas la vie par une simple pression sur un bouton.
    Contente de te lire enfin, j'espère qu'il y en aura plein d'autres, Lordino !


  • Saurus (28☆) Le 03 Décembre 2014
    *leur fait un bisou chacun, même à Ethayel*

    Je vais essayer en améliorant la présentation...et si vous êtes sage, je mettrais un topless de Saurus
  • Saurus (28☆) Le 05 Décembre 2014
    Merci smiley
  • L-X~19531 (1540☆) Le 05 Décembre 2014
    Un souvenir Ô combien marquant, un point de vue tellement différent pour l'indigo... Ravie de te lire.
  • Aislinn~60672 (177☆) Le 21 Juillet 2016
    Et les autres articles? Tu as une jolie plume et Saurus est très interessant, continue smiley *