Recherche

EDC de Phylène

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Phylène

Cacher

-Alarme V3483-

- Les mémoires sans-gênes.

Il faut bien vous dire qu'on s'attendait à quelque chose de grandiose. D'habitude les sorties en S1 se finissent irrémédiablement entre quatre murs, au milieu d'une mare de sang, ou dans un bouge mi bien famé mi pas trop famous dont la soirée est coincée entre un mal de crâne et un vomis. Oui, il y a des dizaines d'années, la destination vacancière de Dreadcast c'était le SR, aujourd'hui, la complexification des rapports entre êtres humains et l'harmonisation dégringolante vers la désespérance intellectuelle et martiale la plus totale avait accroché le Secteur 1 au ban des neuf secteurs : une destination rigolote pour s'amuser entre copains.

Les petits jeunes aimaient à se la raconter en disant des trucs d'une pauvreté terrible ( Il faut dire que leurs aînés en tenaient une couche, pauvre d'eux. ), en pensant que notre Secteur n'avait tellement rien qu'on venait chez eux pour vivre. Les cons. Le Secteur Un était devenu une telle poubelle, que les gangs criminels n'avaient jamais été si épanouit. Le 'gouvernement' avec à sa tête les postiches les plus crédibles, roulait en tout sens en agitant ses bras pour un peu de puissance, noyant sa crédibilité dans les larmes de son amertume. Bref. Nous, on vivait bien. Et l'armée impériale était un peu l'adage du 'Chef, j'ai glissé, chef'.

Alors imaginez un peu nos gueules quand nos informateurs nous rapportent que l'IA sectorielle va faire joujou avec son gros canon pour tirer à la gueule de ses ouailles.

Le SAS était une véritable passoire, et nous serions aux premières loges pour voir arriver le coup de Damoclès sur la tronche Impérialiste. Server Guard avait sûrement compris que la menace venait de l'intérieur, il était certain qu'il avait eue un méchant coup de fouet de la part des Administrateurs pour remettre son secteur là où était sa place. À la première place -supposément-.

L'excitation était à son comble, c'était déjà rigolo de passer entre les mailles du filet avec vingt-cinq imbéciles qui courent partout pour essayer de choper les rebelles qui sortent de leur SAS comme un bouchon de champagne, l'adrénaline avait fait son chemin mais dans l'imagination des plus pauvres d'esprits;


Si ça se trouve ils vont tirer sur le S2 !

Quoi ?! Moi je te dis qu'ils vont tirer sur le Quartier !
-Impossible, les IA's doivent protéger l'humanité, c'est Cosmos qui l'a dit !

Moi je me demande si la menace n'est pas plutôt extérieure, réfléchissons deux minutes, nous sommes sur un monde hostile à toute présence humaine, et ça ne m'étonnerait que quelque chose de terrible surgisse des entrailles de la terre pour nous faire notre fête.
-Mec, arrête de regarder les séries grands publics.
-Ouais, mec, tu fais peur à tout le monde

Si ça se trouve, c'est un immense gnoll plus haut que les murs qui va se ramener pour le péter, et nous attaquer avec une meute gigantissime !
-Ouah, t'es bourrée.
-Ahah ! N'importe quoi la gnolle !

Bon, ok, c'était pas le scénario le plus probable. N'empêche qu'on se serait bien marré.
Imaginez-nous donc, avec nos petites victuailles, nos lunettes de protection, au spectacle. Dehors tous les impériaux qui faisaient la queue pour essayer de rentrer dans ce cinéma-vision ultra-uppé remplis de rebelles sanguinaires et assoiffés de bataille attendant patiemment que le Secteur Un saute sans lever le petit doigt. L'apanage des méchants, vous m'direz. C'est vrai.
Alors quand l'alarme a commencé à sonner, malgré nous, quelque chose d'électrique devait parcourir notre échine à tous. Qu'est-ce qui pouvait bien justifier qu'un gros canon vise en particulier l'Ouest du Secteur Un. Ça devait être une sacrée menace pour que Server Guard bouge son cul et fasse enfin un truc utile. Tout le monde trépignait et sautillait sur place, ça se poussait pour avoir une meilleure place à la fenêtre, j'ai même vu un humain standard prendre un coup de boule d'une orc. Une histoire de pincement de fesse. Ça rigole pas les orcs. J'avais finit mes oreilles d'elfes confites, je commençais à attaquer mon deuxième bocal de douceur lorsque soudain, le monde c'était mis à changer. L'univers se paraît d'une myriade de petites pointes rouges qui commençaient à zébrer le ciel, comme si le smog avait donné naissance à une pluie de feu d'artifice. Teinter l'univers de rouge, ça, c'était plutôt cocasse, on imaginait que Server Guard aurait pris son coloris en bleu, mais peut-être avait-il du goût, finalement.

La suite est assez désordonnée. D'abord parce que la puissance du rayon a faillit nous décoller la rétine malgré les lunettes. Le tremblement aurait fait fuir un Myrnok en rut et le nuage de poussière avait dû se ressentir dans tous le secteur. Oui, la suite est décevante. La fin est encore pire. Tous pris par la même poussière, c'était sans doute la fin, les trous dans les murs, l'affaissement des égouts, un quartier entier rasé, la menace déconfite, l'apocalypse, le grand Boum, la fin du monde, la Brèche.

Rien de tout ça. SG c'était foutu de notre gueule, et on avait l'air bien con. Un tir d'une puissance terrible pour faire tomber les fondations d'un bâtiment tout naze. Une tour de béton. Une arme thermo-blasterisantedelamortquidétruittoutsursonpassage, qui ferait pâlir le plus gros méchant d'un univers consistant pour rien. Peau de zob. Pétard mouillé. Au moins avait-il le sens du spectacle, mais les effets post-productions servent pas à faire un bon film.

La prochaine fois qu'il y a une menace intersectorielle qui menace de raser le Secteur, ce sera sans moi. Même mon explosion de la Domus était mieux orchestrée. Et j'ai bouffé toute mes oreilles d'elfe confites. Chier.

Informations sur l'article

[RP] Vendetta.
07 Septembre 2020
555√  29 1

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires