Recherche

EDC de Nefer~54050

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Nefer~54050

Cacher

Reflet.

Spoiler (Afficher)
Cet écrit, romancé, est inspiré de faits RP...
"Il n'existe qu'un seul de ces êtres par ère."
Un être pur, un être naïf, un être dévoué, un être d'Amour dans un monde de violence et de folie. Un ange en enfer... La légende dit qu'un tel être a déjà traversé les âges. Depuis la mort d'Hujan jusqu'à ce jour. Qu'il est passé par plusieurs corps. Une jeune fille au tempérament de feu, une androïde d'origine inconnue puis une sorte de garçonne toujours prête à cogner. Mais cette âme n'a jamais servi que la cause de Lance. Ne pouvait-il exister son reflet, fidèle à Sa lumière ? Un être éphémère mais éternel. Une être doux mais violent. Un être faible mais doté d'une puissance surnaturelle...
oOo
Et vous ? Seriez-vous différent si vous n'aviez qu'une seule vie ?
Je fais toujours ce rêve... Je marche dans la nuit, toute seule. Les rues sont vides. Et puis... le sol prend feu, partout... Alors je me mets à courir, juste pour survivre. Mais j'étouffe, alors il faut faire vite... Bientôt... j'aperçois une grande étendue d'eau sombre, je me précipite. Mon cœur, il bat à cent à l'heure... Je me penche au-dessus de l'eau. Mais c'est si obscur, si troublé, je ne vois rien. Alors je fais le calme dans mon esprit emballé.
Et enfin je vois mon reflet... mais ce n'est pas... pas mon visage... Je suis terrifiée... Et... j'entends une petite voix, en tout point semblable à la mienne...
Ô belle enfant ô douce enfant
Tu ne pourras casser le temps
Et quand viendront les étincelles
ll te faudra bien être elle
Tout comme le bleu de tes beaux yeux
Être ou paraitre il te faudra...
Disparaitre.
Ceci n'est qu'un songe... inepte.
oOo
Je regarde le Docteur en face de moi. Il doit déterminer si je ne suis pas folle... Je dois lui raconter ma courte vie.
Voilà. Je m'appelle Nefer. J'ai l'impression d'avoir des siècles... mais je n'ai qu'une année. Je suis née en haillons. Perdue... Quand je suis sortie de ma cuve, personne pour s'occuper de moi. J'avais mal pourtant. Comme si mille griffes perçaient mes poumons à chaque inspiration. Mais les techniciens, les docteurs... étaient tous affairés à cause de perturbations électriques, des sortes de flammèches bleutées parcourant les zones métalliques du centre. Je suis sortie ainsi dans la rue, presque nue. Ma peau était brune et j'ignorais jusqu'aux traits de mon visage. J'ignorais encore que Thallys m'avait laissée naître avec une malformation génétique pulmonaire. Cela serait sans doute réparé lors de mon prochain clonage mais... je sentais... au plus profond de moi, que je n'avais qu'une seule vie...
Quand je suis sortie, elle était là, celle qui serait ma maman... Celle qui allait décider du sort de tout un Empire. Si douce mais si forte. Puis une heptade après il est entré dans ma vie. Celui qui deviendrait mon père. Je les aime tant, tous les deux, ils sont mon souffle, et je ne puis choisir entre eux c'est juste... impossible.
Ma maladie s'aggravait. Il me fallait dormir en caisson pressurisé la nuit, et le jour, porter un respirateur. La douleur devenait plus forte, de seconde en seconde. Je n'en pouvais plus de devoir continuer à respirer... Mais je travaillais. Je proposais mes services à la Domus, au DCN, puis le destin m'a conduite dans la plus improbable des voies... Celle de l'armée Impériale, comme une infirmière soldat, comme un reflet... Mais suis-je là par Amour ou par devoir ?
oOo
Depuis que je suis née, les hordes barbares, hostis comme dissidents, répandent le sang et le feu sur le sol sacré d’Imperator. Comme le disait aux troupes notre Legatus, certains n’ont connu que cela depuis leur naissance. J’en fais partie.
Ce soir-là, pensant que je n’avais qu’une vie, tout a basculé dans mon esprit. J'étais ivre de souffrance. Je venais de me disputer avec maman, comme cela arrive parfois, entre une mère et sa fille vous savez... C’est alors que des alertes ont encore une fois fait résonner mon communicateur : en ST, l’agitation rebelle montrait tous les signes d’une possible attaque imminente. Alors Il m’a soufflé de donner ma vie pour Sa lumière, d’aller contre les troupes hérétiques. En vérité… je voulais montrer que les jeunes Impériaux n’avaient pas peur de mourir pour défendre l’ordre et la justice. Toute peur avait quitté mon âme. Je voulais tuer le chef de guerre des rebelles...
Mais la plus improbable des choses s'est produite. J'ai défié ce chef de guerre, mais évidemment j'ai bien vite été mise à terre, armée de mon kanulf. J'ai perdu connaissance. Et au lieu de m'achever... Ils m'ont amenée. Ils ont guéri ma maladie, et... ils m'ont relâchée. Comme si certains là-bas, n'avaient pas vu mon uniforme de soldat. Comme si certains là-bas, savaient qu'il ne fallait pas me faire de mal. Et même, me préserver, moi, pure fille de l'Empire... Comment pouvais-je expliquer cela à mes frères Impériaux si je ne pouvais me l'expliquer à moi-même ?...
Une chose est certaine... à mon retour, je n'étais plus pareille. Je gardais une foi intacte en l'Imperium mais j'avais retrouvé goût à la vie. J'avais défié le chef des dissidents, la terreur verte, le boucher, le chef barbare, mais j'avais encore "ma" vie...
C'est quand on est sur le point de tout perdre... que l'on réalise ce qui est vraiment important... n'est-ce pas, docteur ?

◊ Commentaires

  • Maxine (91☆) Le 25 Mars 2015
    Les rebelles ne sont pas tous des barbares
    smileyn'étoile