Recherche

EDC de Naurestel

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Naurestel

Cacher

[Rétro] Syllanh Valcias

//> Orion. Il y a 31 ans.
C'était une drôle d'histoire. Un peu surréaliste en fait. Que mes premiers souvenirs de toi découlent d'un com' que tu envoyais aux Nouveaux Arrivants qui sortaient du maturateur. Peut-être même un brin ironique de recevoir des mots si froids, mais tu n'avais jamais été faite pour la langue de bois. Et ça, j'allais le découvrir assez tôt.
Pourtant tu m'as offert une chambre, tu m'as aussi offert des vêtements, un emploi, de l'éducation. Toi vieille Rebelle, tu m'as rapidement prise sous ton aile. Pourquoi? Combien de soir as-tu passé au coin d'un rade, une clope aux lippes, un Skiwi devant toi. Tu n'en laissais pas passé une. J'avais intérêt à bosser. Et j'avais intérêt à retenir ton précieux enseignement. Combien de fois ai-je récuré les zinc du Orion's Lambik?
Les premières années passaient. Tu étais toujours là, toujours présente. Tu me couvais comme un mère. Dur et fière. Mais tu étais si blessée par le passé. Ce passé maternelle qui te hantais, quelque part c'était un non-dit. Je te respectais, je t'aimais comme une mère, et j'étais prête à attendre, à accepter. Comme j'ai voulu te rendre fière au fil des ans. Et encore aujourd'hui...
C'est devenu rapidement une blague. Être ta fille sans l'être vraiment. On s'est rapidement taquiner mutuellement, mais la complicité était maintenant là. Bien ancrée. Toi et moi nous avons ce lien qui n'avait pas tant besoin de nom. Il existait. Tu as toujours été là dans tous les moments de ma vie, les bons comme les moins bons. Tu me poussais à me surpasser, à essayer, à grandir à travers mes expériences. Même lorsque ces expériences réveillaient de vieilles peurs en toi.
La vie d'une vieille rebelle, tu me l'as montrée. Tu m'as montrée la force des convictions. La fragilité de la vie. La valeur de notre génome, de notre clone. Cette philosophie d'un médecin qui refuse la facilité au labeur. Parce que pour toi, DreadCast n'était pas rose. Il fallait connaître sa dur réalité. Combien de fois me l'as-tu martelé?
Tu te souviens? C'était une nuit, au Croc et la Plume. Tu venais me voir à mon rade. Ça avait été mon rêve d'ailleurs. Posséder un rade, un rêve issue de mes premiers ans au Orion's Lambik. T'es venue avec un paquet, tu t'es installée au Zinc avant de me le pousser vers moi. J'avoue, je ne savais pas ce que tu me réservais. Tu m'as dit que tu l'avais fait spécialement pour moi. J'ai ouvert le paquet avec une certaine hâte et curiosité.

Un trench. Un trench violet, mais qui portait une étiquette particulière. «Valcias» J'étais restée un moment étonnée, comme en état de choc, et à retardement j'ai compris. Tu venais de me reconnaître comme ta fille. Comme c'est dommage que ma vie fût teintée de haut et de bas. Tu m'as vu alors dépérir à petit feu, et pourtant je cherchais à m'accrocher. Comme toi. Je voulais me refuser à la Cryogénie. Tu disais que c'était pour les faibles et les lâches.
Ces mots précédaient une nouvelle à laquelle je ne m'attendais pas. Surtout pas venant de toi. Surtout pas de la vieille rebelle que tu es. Mais je comprenais... je comprenais que tu perdais foi en la Rébellion. Que tu perdais foi pour Orion. Mais que tu espérais surtout le mieux pour moi. Transfuge. Chercher en Empire une nouvelle vie, de nouvelles expériences. Une promesse que nous devions accomplir ensemble. Mais... Ce n'est pas ce qui s'est produit...
11 ans, que je n'ai cessé de répondre à cette question. Ma mère est une vieille rebelle. Une femme forte, une elfe qui à elle seule peut présenter les traits de personnalité de tous les génomes. C'est celle qui aime ses proches et qui flingue les imbéciles à coup de Lincoln. Ma mère c'est Syllanh Valcias.
Spoiler (Afficher)
Merci à JD Syllanh. Pour tous nos rps nos pions ont été marquants l'une pour l'autre et le sera probablement encore malgré les aléas des rps qui les a vu se séparer. Un jour ~

Informations sur l'article

🌘Antiqua Memoriae
12 Juillet 2020
745√  17 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire