Recherche

EDC de Kazuki~24197

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Kazuki~24197

Cacher

Promenade en ville

Spoiler (Afficher)
Article traitant de la période d'arrivée en ville de Kazuki, il y a un moment déja.
Je me suis promené en ville tout à l'heure, en sortant de mon travail aux STV.
J'aime me dégourdir un peu les jambes après une journée de dur labeur, à nettoyer les cuves, ou plutôt à les " entretenir " et j'avoue ne pas être peu fier de ma contribution - aussi modeste soit-elle - à Son oeuvre, car sans moi les cuves numéro 4, 7 et 9 n'auraient pas étés " entretenues ", allez savoir quels problèmes technique cela aurait pu générer ! Par Hujan !
J'ai marché jusqu'aux abords de la Haute-Ville en m'achetant un goblikoz au passage, j'aime notre ville elle est si belle et si paisible, la communion y est omniprésente et la joie de vivre également !
Tenez tout à l'heure j'ai assisté à une scène de franche camaraderie en basse ville, un Orc avait adressé une tape amicale dans le dos d'un elfe puis lui a fait signe de lui remettre quelque chose, ce dernier lui a donné son portefeuille juste après : Je fut submergé par l'émotion en voyant ce brave Impérialiste venir en aide à son prochain.
Puis l'Orc lui a fait signe de lui suivre dans une ruelle, j'ai vu quelques Orcs à l'intérieur, ils riaient fort, ça devait être une fête de quartier ou quelque chose de ce genre.Au début l'elfe faisait le difficile, mais l'Orc lui a empoigné le bras et l'a tiré un peu pour qu'il se joigne à la fête sûrement en remerciement pour son don ! Quel malotru, une invitation ne se refuse pas, surtout quand elle est faite de bon coeur et avec autant d'entrain.
La solidarité en terre Impériale ne s'est pas arrêtée de si tôt ce soir là, sur le chemin un groupe d'hommes dans une voiture ( écoutant de la musique à volume sonore un peu trop élevé à mon goût mais passons ) a pris une jeune femme en stop, j'espère au passage et loin de moi l'envie de faire dans la médisence, qu'ils l'ont déposé devant une boutique d'équipement parce qu'elle était vraiment habillée de façon vulgaire.
Un peu plus tard alors que je succombais aux aguicheuses voies de l'excès, sirotant mon 4 ème goblikoz ( non light ) de la soirée en glanant des cristaux, non loin des imposants remparts de la Haute-Ville, épicentre de l'élitisme et de la vertu Impérial, un agent du CDO, un certain Thorin, m'a contrôlé avant de reprendre sa route et de s'intéresser à un humain à l'allure louche, un certain " SuperDevaux " - si mon ouïe ne pas m'a fait défaut -.
Quelle ne fut pas ma stupeur quand ce dernier, refusant de ranger un équipement interdit, défourailla son agrimensor pour venir le planter dans le corps du nain, avant de l'achever à même le sol !
On peut dire ce que l'on veut mais les déviants doivent être matés avec la plus grande fermeté, comment certains peuvent-ils oser penser à des processus de réinsertion ? Mais par Hujan, où allons nous ?! Une pensée pour ce valeureux fantassin mort durant l'exercice de ses fonctions.
Alors que je m'éloignais de la ville Haute Ville avec le sentiment ou plutôt le désir, qu'un jour, ma vie y soit liée, ma route croisa, quelques rues après avoir pénétré en basse ville, un groupe de femmes de petite vertu et l'une d'entre elle osa m'adresser la parole !
" Tu veux passer du bon temps mon mignon ? "
Du bon temps ? Mon mignon ? Mais par Hujan et puis quoi encore ? Déja de quel droit m'adresse t-elle la parole ? Je ne me suis pas gêné pour le lui faire remarquer, et elle m'a rétorqué sans aucune gêne " Veuillez me pardonner, My Lord " avant de rire aux éclats avec son groupe de harpies !
Ca en était trop, si les résidents ne savent pas adresser aux Civis le respect qu'ils sont censés leur porter, encore une fois, où allons nous ?
Je rebroussa donc chemin pour aller quérir l'assistance d'une unité de Fantassins du CDO stationnée à un carrefour des plus mal fâmé ( que je tâcherai de ne plus emprunter au passage ) et une fois arrivé sur place, j'assista - en tachant de rester à bonne distance - au tabassage en règle - par des fantassins - d'un malfrat qui ne l'avait pas volé, son crime ? Ne pas avoir eut sa CI sur lui.
Allez savoir pour quels sombres dessins dissident ce vaut rien désirait cacher son identité.
Une fois le spectacle terminé et la foule de curieux dispersé à grand renforts de gaz lacrymogène et tirs de flashball, j'interpella un brave fantassin sur le groupe de femmes de petites vertues qui souillaient le pavé quelques rues plus et loin, et j'avoue que sur le moment, à la vue du sourire du fantassin et à la perception de ses mots, précisément " On va s'occuper de leur matricule " je fut fier de mon acte de délation citoyenne.
Une fois les faits rapportés à l'escouade mobile, je repris ma route ne désirant pas les déranger plus longtemps, conscient de la masse de travail qui leur incombait, notamment en voyant deux femmes punk habillées tout aussi vulgairement qu'elles machaient leur bubble gum être emmenées dans la fourgonnette du gradé, qui, si ma vision ne m'a pas trahi, était à l'intérieur, retirant son veston en kevlar.
Incroyable est la dévotion de nos troupes, prendre le risque de retirer une protection pour paraître moins imposant, se poser en camarade, en frère, et tenter de faire entendre raison à tous ces déviants qui souillent nos rues, par Hujan ce sont des héros trop peu considérés à mon sens !
Je retournera directement chez moi en évitant le " boulevard mal famé " comme je le surnomme, puis ne tarda pas à me mettre au lit car le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, et surtout...
Les cuves ne s'entretiennent pas seules !

Informations sur l'article

Journal d'un Nemo
19 Février 2014
981√  3 2

Partager l'article

◊ Commentaires