Recherche

EDC de Jay

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Jay

Cacher

Sérum vitaminé.

Je ne t'écouterais jamais crier, ce mutisme donnant lieu à mon imagination..
Tu souhaites t'accorder au son de cette clé qui nous anime?
Tu sais mieux que tout le monde lire dans mes yeux l'émotion...
Noyé trop tôt dans les abysses graissant d'acide..
C'est de la couleur dont j'ai peur.
Encore un de ces jours, où le vent chatouillait mes guibolles , virevoltant avec le tissu qui me fut assigné. Immobile, l'impression d'être frigorifié , ou d'être devenue une statue unicolore aux couleurs du smog. Seule la brise osait m'approcher pur se fendre à mes oreilles pour y plaindre de sa douleur. Tandis que là haut , il bougeait. J'imaginais et traçais la trajectoire , prévoyant chacun de ses mouvements, c'était comme un jeu. Les gouttelettes percutaient ma nuque , s'éclaboussaient contre mes épaules. Le reste sous couvert de mon borsalino : mon casque d’immunité au discrédit des alanguis.
Souvent je les voyais passer , repasser et ainsi de suite..Comme si face à moi se tramait un tapis mouvant me faisait voir les différentes formes d’hypocrisie.
Mais en cette matinée, alors que le vent me poussait à quitter mon socle, j'étais triste.
Et à c'moment là, qu'est-ce que vous avez fait ?
Je suis descendu de mon socle, je me sauvais dans le matin gris, j’espérais trouver quelque chose qui puisse me réjouir, quitter cette chaine alimentaire. Mon communicateur vibrait si fort que j'avais l'impression d'être réanimé par une vibrolamme. Au coin de la rue , un petit chose sirotait sa fine dans son matin rose, différent des autres mais tellement commun qu'il était la similitude des marginaux.
Au dessus lui il y a le smog et sous ses pieds la terre. Ses yeux blême court-circuité de tristesse, sans doute avait-il tout prévu, pas de clone et une mort. Je me suis éloigné, je suis peut être coupable il doit être mort depuis. Pendant que certains au coin de rue désespèrent, je m’éteins au virage pour resurgir à la lumière, continuant sur le côté.
Tournais en rond, je ne faisais que ça. Je chercherais autre chose, peut être à ressentir encore ses ongles s'accrocher de nouveau, grincer sous ma chaire déchirée.
Alors il était tard et..
Et vous êtes rentré comment ?
A pied, pas besoin de celeris..
Je devais habiter à une centaine de pas. Je voulais m'arrêter et me dévisager, pour ressentir ce qu'elle avait pu faire en silence. Mais j'y repense, quand on a le pouvoir de ne rien dire.. Est-ce une chance de parler? A vrai dire, on devient trop bavard , égoïste. On pense devoir parler car on ne se fait entendre que par sa voix.
J'y pensais bien, elle était silencieuse ou muette mais elle savait parler à sa manière.
Elle me parlait, ses gestes lestes et accrocheurs abusaient des mots. Mon cœur battait si fort, face à elle.

Et pourquoi ne pas rentrer?
Parce qu'elle sera là, mais différente. Elle a un projet. Il est poussé et pensé.. malheureusement elle veut détruire son exception. Elle veut pouvoir faire trembler les autres artificiellement, je me suis dit que ça ne marchera pas pour moi.
Un après midi j’ai appris, elle était heureuse de devenir comme les autres. Et moi malheureux de la voir s'échapper vers la mode.
Je savais qu'elle devait être chez moi, elle était animée par ça, et je n'ai aucun pouvoir, j'ai voulu taire mes pensées, sans penser à moi et mais à celle que j'ai connu.
Et du moins il fau..
Votre sortie vous a fait du bien?
J'ai l'impression qu'on ne m'écoute pas.. Je l'envie tellement, pas besoin de masque , ni d'aucun appareil elle est invisible..Enfin du moins elle aurait pu l'être.
Je dois vous quitter.. J'ai du travail à faire..
Quel trav..
Désolé.. mais ça ne regarde que moi..

Informations sur l'article

Fauna
28 Août 2014
884√  4 1

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires