Recherche

EDC de Imna~71478

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Imna~71478

Cacher

J'irai cracher sur vos cuves

La carcasse filiforme s'extirpe de la cuve, mains tremblotantes verrouillées sur le rebord, repousse mollement le hublot. L'elfe échoue sur le sol, se recroqueville, mal être l'étreignant sans le ménager, peau à vif. Des fragments flirtent, se désassemblent, s'accouplent mais les souvenirs sont trop morcelés, abrupts. Chaque inspiration embrase sa poitrine, amertume du gel de récupération l'acculant au porte de la nausée. La fraicheur ambiante lui semble presque réconfortante à l'instar des récepteurs sensoriels saturant son encéphale de signaux lancinants.
- Hinhinhin, regarde cet abruti d'oreilles longues.
Les paupières s'ouvrent, dites oreilles alertes aux brimades mesquines. Les iris mordorés se calquent sur l'ingénieur rabougri qui bifurque plus loin, disparaissant dans une rangée, l'air soudainement affairé. Le méta se déplie, mû par une certaine rancœur. Il suit le tracé qui serpente dans les allées, larges enjambées mécaniques, reflet se déformant devant chaque caisson.
- ID… ? *voix monocorde et blasée*
Imna reluque son homologue qui ne daigne pas détacher son regard de son ridicule écran, attention vampirisée par une quelconque diffusion sportive.
- 71478
Ses doigts courent négligemment sur un de ses claviers alors qu'il recule, cul toujours vissé sur sa chaise roulante, récupère une clef qu'il abandonne sur le comptoir sans un mot de plus, regard fixe.
Les pupilles survolent le pâle contenu de la consigne. Sa tenue repose, bien pliée, sur un cintre accroché à la porte. Ses maigres affaires personnelles sont disposées sur les deux étagères supérieures : un paquet de Fleurs de l'Empire, un terminal portable, un A.I.T.L. patiné et un lot d'yeux cybernétiques liés en grappe. Bref soupir avant d'enfiler sa combinaison, devenue bien trop lâche sur sa carcasse malingre. Sa peau le démange.
L'elfe enjambe la bibliothèque qui se tient en travers de la porte puis se plante au cœur du studio, balaye les quelques mètres carrés dévastés. Un gnoll passablement irrité n'aurait pas fait mieux. Tiroirs retournés, table basse renversée, coussins éventrés. Imna déglutit, nausée plus prégnante, se gratte le bras gauche, peau toujours à vif. L'halo blafard coulant du réfrigérateur entrouvert s'ajoute à ce panorama ruiné.
Imna évolue entre les vestiges de meubles aux cases vides, bottes crissant sous quelques débris de verre. Il ne reste rien. Rien… La porte de la pièce du fond tient encore par quelques lambeaux, stigmates d'un acharnement gratuit. L'intérieur est aussi rempli que son estomac. L'inventaire est rapide.
- Pas les engrenages… Pas les engrenages… Putain !!!
Le méta mate son TP, genoux ramenés contre son buste, visionne la scène pour la nième fois. Il la regarde débarquer, plonger sa main sous son manteau, canon du flingue se pointant sur l'endormi. La balle éclate salement son crâne, maculant le coin du mur de quelques gerbes de fluides. Imna écrase ses pulpes sur l'écran, rembobinage rapide de la scène avant de la repasser, fige l'image sur le sourire mauvais de la vautour. Il manipule de nouveau la bande de piètre qualité.
- Les salutations de Lord Agramf bzwibzwibzwibwzi Les salutations de Lord Agramf bzwibzwi Lord Agramf (bruit de détonation)
Il la voit décrocher l'overboard du mur, y charger quelques sacs, sautillant de meubles en meubles, fracassant au sol le superflu, alors que son propre corps se décompose sur le fauteuil voisin, procès APM enclenché. Nouveau rembobinage, iris calqués sur le corps qui s'évanouie.

Informations sur l'article

Chroniques dreadcastiennes
02 Février 2020
876√  18 5

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires