Recherche

EDC de Hazel

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Hazel

Cacher

L'As de trèfle qui pique mon coeur (suite et fin)

284.2

A peine étais-tu sortie du centre de cryogénisation que tu voyais un très vieil ami. La discussion fût longue, il faut dire que beaucoup de temps s'était écoulé : Quinze années... Puis, prenant son courage à deux mains, il inspire sous mon regard perplexe comme pour se donner du courage. Un mauvais pressentiment te fit déglutir alors tandis que ses paroles tombent tel un couperet.

- Pistache est mort, Hazel. Il s'est suicidé.
- N-non... Tu mens...

Tu lui renvois ce refrain d'une voix blanche, secouant la tête dans le déni le plus complet, la première phase du deuil, paraît-il. L'air te manque, les larmes t'échappent tandis que l'ami te prend dans ses bras en t'affirmant la triste réalité, en te disant qu'il est désolé. Mais pas pour cette perte non, plutôt pour l'intense douleur qu'elle te causait.

289.3
Et voilà, ton mandat de commissaire prenait à sa fin. Cela avait au moins eu le mérite de te faire revivre malgré l'adversité certaine et multiple à laquelle tu avais fait face. Tu as même eu le plaisir de redécouvrir l'amour, mais maintenant il était dans le froid. Et tu n'as plus le CdO pour te noyer de travail et oublier la perte de l'As des As.
Tu essayes de t'occuper, de rester, surtout par respect envers ceux que tu as formé au CdO et qui te demandent encore conseil malgré ton départ. Il faut dire que tu n'avais pas appréciée être prise pour une idiote. Mais voilà, le fait que Draneeth ne soit plus là pour te faire oublier, que tu n'ai plus de travail, te pousse lentement mais surement vers le caisson... Qu'inéluctablement tu rejoins alors.

298

Te revoilà sortie de cryogénisation, seule encore une fois. Les jours s'écoulent et un étrange phénomène se produit. Tu crois voir Pistache, et ce, à plusieurs reprises. Jusqu'au jour où, seule, tu l'entends alors. Tu tournes la tête pour l'apercevoir, assit dans le fauteuil non loin, une clope entre ses doigts et ses fidèles lunettes sur le nez. Figée, tu l'observes, comme hypnotisée. C'était surement une hallucination, non ? A moins que ?...

- M'ah. Tu attends quoi pour venir saluer ton vieux père ?

Une boule dans ta gorge se créée tandis que tu lui réponds du bout des lèvres tout en approchant craintivement, comme dans un rêve éveillé que tu aurai trop peur de dissoudre par un geste ou une parole malencontreuse... Et c'est ainsi que s'amorça vos entrevues.
Au début, il ne venait te rendre visite que seule, mais rapidement il vint même placer ses grains de sel durant tes discussions avec d'autres personnes. Cela devint si fréquent que ton esprit bloqua les éventuelles réflexions logiques de ton cerveau qui tentait de t'avertir que non, Pistache n'était pas là, qu'il n'était que le fruit de tes pensées, qu'il ne faisait que surgir de nul part et que tu ne pouvais même pas le toucher.
Mais rêve et réalité se confondait, au point que dans tes rêves, tu faisais tout ce dont tu rêvais avec lui et te réveillais parfois même, en sueur et essoufflée, avec son fantôme près de toi, comme une suite logique de ton rêve... Il était "vivant" et te faisait vivre, c'est tout ce qui comptait, n'est-ce pas ?
Mais c'était sans compter cet ami, qui t'avais annoncé la mort de Ash et qui, perça rapidement la triste réalité de ton blocage dans la phase. Malgré qu'une part de toi s'aperçue qu'il avait raison, tu ne pouvais pas t'empêcher d'espérer et continuer de nourrir cette illusion. Après tout, si Pistache était mort, c'était bien ta faute ? Tu l'avais abandonné. Abandonné et délaissé. Et à cause de cela il était tombé sur celle qui parvint le briser après toutes ces décennies de vie.

299, 300, 301... 305...

Les années s'égrainent et tu ne t'en soucis même plus. Ce qui te caractérisait autrefois, le charnel, n'est plus qu'un vestige du passé lui aussi. Tu n'es, vraisemblablement, que l'ombre de toi même. Pistache continu de venir te voir de temps
à autres, mais son discours est souvent le même :

- Quand est-ce que tu me rejoins, Princesse ? Tu me manques.

L'idée te tente de plus en plus au point même que tu en parles à cet ami... La réaction est pour le moins violente et tu peines à te détacher de lui. Il faut dire que tu avais tenté de te lier à lui pour revivre, mais ça n'avait pas fonctionné, Ash ne le permettait pas.
Tu étais, tu es, et tu sera toujours à lui.
Spoiler (Afficher)
Cela fait un moment que je devais écrire quelque chose du genre, même si j'imaginais cela entrecoupé de flash back mais... La madeleine que je suis aurais trop pleuré si je l'avais fait ! Alors j'ai préféré le succinct.

La suite ne dépend que de la LJD qui au fond, a l'impression d'avoir essoufflé son personnage et qu'aucune suite n'est possible.

Informations sur l'article

Vous avez dit... L'amour ?
21 Juillet 2019
558√  12 4

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Raton (0☆) Le 23 Juillet 2019
    (toujours un plaisir de rp avec tes pions jd)
  • Akili (102☆) Le 26 Juillet 2019
    Je suis l'homme tout nu qui touche à ton corps...Sans limites... ♪ - Version Choum.
  • Syra (991☆) Le 28 Juillet 2019
    "Et à cause de cela il était tombé sur celle qui parvint le briser après toutes ces décennies de vie." Mais quelle pétasse ! Meurtrière ! Au bûcher !
  • Hazel (301☆) Le 30 Juillet 2019
    Je dirais même plus ! "Au bûcher !" smiley

    @Devieced Idem !
    @Akili Uh ? oO