Recherche

EDC de Haven

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Haven

Cacher

Fête des pères

« Antarès » brille toujours. Stellaire capturée et jamais rendue, flamboyance certaine lorsque les néons extérieurs s’éteignent. La lumière quand les ténèbres prennent la cité et habitent le cœur.

Présent, leg d’un autre temps que celui de ses jeunes années. Réminiscences de cette alcôve où les mots furent un jour prononcés. Les yeux brillants, le cœur battant à tout rompre. Saccade révélatrice de sentiments inscrits sur son minois pris par l’affirmative. Les mots posés et l’alliance scellée. L’immensité comme royaume alors que s’éveille sur son visage ce sourire qu’on lui sait souvent, empreint d’une sincérité vertigineuse où la mise à l’épreuve n’est pas permise.
****************
Les contes de fées n’existent pas, ils servent à bercer les donzelles timorées d’illusions et de fleurs coupées, arrachées et depuis longtemps disparues. Se prendre à rêver est permis mais la chute demeure souvent fatale, pas forcément léthale. Sourde, muette, obscure mais l’éveil se pare parfois de teintes pastels, édulcorés et sans carmin à distiller.

Un mot influent, source de bien des diatribes au demeurant, ce « régime » qui a tout changé, faisant basculer le passé vers ce présent encensé.

Haven s’avance, frôlant de ses pas le sol du Magma, ses yeux balayant le décor environnant pour se poser sur le seul et l’unique, celui au surnom horrifique, « Coach de la terreur » aux allures militaires. Sondant l’ennemi qui deviendra ami. Les mots sont rudes lorsque s’invite dans son regard l’image de ce ring synonyme de cauchemars, semblant se parer de dents acérées afin de mieux l’engloutir. Elle ne minaude ni ne rétorque, se contentant d’écouter les ordres distribués par le cyborg assermenté à cet entraînement fastidieux. Ses bras ne portent plus sa carcasse au péril de ces cent pompes à effectuer. Ses jambes menacent de vaciller lorsque la course s’arrête seulement pour ces mouvements de musculation venus tous droits d’un enfer sans nom. Son souffle aux abois, ses muscles saignent, vocifèrent et tremblent. Sourdine muette des efforts offerts au Capitaine. Tempérance et résilience sont ses nouveaux credo, mis à mal par son envie d’hurler mais l’auréole de l’élève modèle plane-dessus de sa tête déjà imprégnée de perles salines. Les jours se sont enchaînés mais la complicité n’est jamais partie. L’ennemi n’est plus, seul reste le père aguerri et l’enfant chéri.

Et sur la toile des secrets avoués et des liens créés, il en est un dont elle est fière. Kanuf en main, lettres gravées sur le comptoir visible. L’œil curieux peut y détailler leurs deux prénoms encerclés par ce A précurseur de leur affiliation. Esquisse imparfaite de ses mots déjà dits, de ses pensées déjà offertes mais témoin tangible de ce père admiré et de cette fille trouvée.

  • Bonne fête papa. Je n'oublie pas ma promesse de te tuer, un jour.

Spoiler (Afficher)
Bonne fête à tous les pères.
La gravure d'Haven est visible au Magma.
Merci Emile d'être ce père parfait en toutes circonstances !

Informations sur l'article

Récits portés sur le monde
18 Juin 2023
272√  11 5

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Hatton (77☆) Le 18 Juin 2023
    Bonne fête à tous les pères.
  • Emile (31☆) Le 18 Juin 2023
    La meilleure fille du monde.
  • Haven (62☆) Le 19 Juin 2023
    La mifa représente.
  • Haven (62☆) Le 19 Juin 2023
    Oh si, on le sait. Je le sais. Enfin là, laissons à Emile sa gloire.