Recherche

EDC de Flèche

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Flèche

Cacher

Journée chargée

Journée de boulot classique. Classique ? Presque.

Comme chaque matin, Flèche s'apprêtait à aller prendre son poste au Zohar. Blouson enfilé et fermé, elle se baissa pour glisser ses pieds dans ses ballerines avant de grimacer. Son gros orteil gauche prenait le frais, il avait visiblement adopté le camp de la rébellion lui aussi.
La veille, elle avait combattu contre Dreshow sans prendre ses précautions. Quand l'homme lui avait conseillé de retirer ses vêtements pendant le combat, elle s'était enfin intéressée à leur état, concentrée qu'elle était à ramasser les coups les uns après les autres.
Bonnet, ok. Blouson, un peu usé. Pantalon, dans la sacoche. Ballerines, haaaaaan ! Elle avait relevé les yeux sur son adversaire qui continuait à lui taper dessus tout près.

Dresh...ouille...j'ai besoin qu'on arrête le combat le temps de poser mes vêtements.
Bam, un coup dans l'épaule.
Dreshow !
Bam, un dans les côtes.
La Vaut' avait commencé à voir rouge, et ses ballerines voir leur mort arriver.
Elle avait tenté une esquive sous le bras de l'homme, ratée. Repousser son visage de sa main, bras trop court. Elle n'était pas grande la plumée, agile, mais pas grande. On ne tordait pas les lois de la physique comme on voulait.
Elle avait encaissé sans trop se concentrer sur la défense, quand enfin il avait réalisé ce qu'elle criait. Elle lui avait jeté un regard noir, il s'en était fallu d'un cheveu que les ballerines soient bonnes pour la poubelle. En tous cas c'est ce qu'elle pensait, elle ignorait encore les merveilles de la réparation, même si son esprit turbinait à plein régime quand elle s'imaginait outils en mains, ouvrir, démonter, réparer. Chacun ses rêves lui avait dit Booker.
Bref, ce matin, les ballerines étaient en berne. Marcher dehors pieds nus ne l'enchantait pas franchement, mieux valait encore présenter officiellement son gros orteil à tout le secteur 3. Elle allait se diriger vers la porte quand ses yeux se posèrent sur "l'objet". Actuellement, "son précieux".
Ginorvynia, naine sympathique, lui avait offert un overboard pour la remercier d'avoir un peu guidé un autre NA, Black. Ses yeux avaient brillé comme un gamin à Noël, dans un monde parallèle.
Retirant les ballerines du bout des orteils - oui, même le fugueur - elle prit l'overboard sous le bras, sa sacoche, et sortit dans le hall, verrouillant son appart. Elle glissa les pieds dedans, une main appuyée contre le mur.
Trouver comment l'allumer ne lui prit pas trop de temps, on est vaut' ou on ne l'est pas.
Trouver son équilibre une fois enclenchée la machine...était une autre paire de manche.
Le premier essai, penchée légèrement en avant, bras écartés et postérieur en arrière, la mena tout droit dans le pilier qui trônait au centre du hall. Aussi sûrement que Dreshow la veille, le pilier la mit à terre. Se relever les pieds bloqués dans l'engin ne fut pas commode, ses genoux arboreraient pendant quelques jours un joli dégradé arc-en-ciel.
Enfin debout, elle se pencha cette fois très lentement pour maitriser un peu plus la vitesse de l'engin. La trajectoire fut moins rapide, mais termina dans sa porte d'entrée, la joue collée au digicode. Progrès notable, elle resta debout, se félicitant de n'avoir pas tenté l'expérience directement en public.
Deux bonnes heures plus tard, elle poussa enfin la porte du Zohar, reprenant ses ballerines trouées pour travailler. Elle prit cependant soin de rester dans la réserve histoire de ne pas coller la honte à sa patronne et marraine, Zélie.
-------------------------------------

Dans la journée, Flèche avait navigué à droite à gauche pour une nouvelle quête, et commençait à maitriser l'engin un peu mieux. Elle n'était - presque - rentrée dans personne, avait l'allure ridicule de la débutante bras écartés comme une funambule mais avait réussi à faire une course au Panam et ramener un verre d'eau jusqu'à l'AM. Plein, oui. Elle avait pris son temps, les yeux rivés sur la surface du liquide, pour parvenir jusqu'à son client improvisé.
Le soir, l'entrainement avec Mady avait repris, vêtue du short et du béret prêtés par les filles, et s'était révélé plus fructueux que la veille. Entre rires et coups - souvent parés - la soirée avait passé vite. Une bonne nuit de sommeil là-dessus serait profitable.
Enfin couchée dans le silence de l'appartement, le visage seulement éclairé par le com' dont elle lisait les discussions, elle gambergeait. Elle se demandait parfois si elle était vautour ou android sans le savoir. Elle imaginait aisément l'intérieur de sa tête ressembler au corps de N0-1R, des rouages, des fils et des circuits. Sauf qu'elle ne trouvait pas sa commande à lui, quand il se mettait en veille, sa diode s'éteignant doucement.
Ce soir le sommeil la fuyait. L'activité de la journée, l'ambiance animée de l'AM, elle y prenait goût. Est-ce que ça se faisait d'aller s'offrir un petit somme sur les canapés là-bas, bercée par le bruit (et l'odeur de sueur mentionnée par Nougatine) ?
Elle sauta dans ses vêtements, pieds dans l'over, et fila. A allure modérée quand même. Bon sang qu'elle aimait la rapidité de ce truc comparé à ses pieds !
Lorsque Flèche arriva, des éclats de voix s'entendaient depuis le couloir. On en entendait toujours un peu, mais...différents. Elle n'était cependant pas habituée à le fréquenter à cette heure-ci.
Elle entra, salua les noctambules et se posa dans un canapé qui lui promettait une bonne petite sieste. Virant l'overboard de ses pieds, elle se recroquevilla , calant sa tête sur le dossier et ferma les yeux.
Jusqu'à l'entendre.
Lui.
Lui qui parlait souvent trop fort pour son ouïe développée de vautour.
Mady avait été tuée.
Mady, elle ne la connaissait pas depuis longtemps, c'était sa partenaire de combat. Mais elle l'appréciait, elle se montrait très attentionnée avec elle pendant leurs entrainements. Le choc la fit se redresser.
Délire de demi-sommeil ou réalité ?
Réalité.
Un brouhaha envahit la salle, les infos arrivaient au compte-goutte. Entre l'horreur d'imaginer que l'acte pouvait être gratuit et celle d'imaginer que Mady pouvait choisir de griller sa puce, Flèche se sentait écœurée. Elle savait que ce monde n'était pas rose. Le smog, c'est pas rose de toutes façons ! Mais à ce point...six jours après son premier réveil, le second était encore plus violent.
Puis le doute s'insinua en elle. Etaient-ils donc tous des cibles ? Tous les NA ? Comment distinguer les amis des ennemis ? Elle avait naïvement supposé que les ennemis, c'étaient les zimps. Pas que le danger pouvait venir de son propre camp.
Des voleurs bien sûr, il y en avait partout. Mais l'idée de se faire tuer devant son immeuble ne l'avait pas effleurée avant ça.
Eh oui...elle était naïve.
Quand on a envie de voir en rose, on voit en rose.
Puis on se prend un seau d'immondices sur la tête, et une oreille coupée encore posée sur le crâne, et un intestin d'écureuil qui pend sur le front, on ouvre les yeux sur la réalité.
Le com' chauffait, ses yeux alternant entre le petit appareil, les gens autour, et l'homme pas très loin qui lui pianotait questions et conseils.
D'un coup Silius se leva et fila dans le couloir.
Puis la voix de Mady et le soulagement.
Flèche savait qu'on se faisait cloner, et Valanros le lui avait rappelé. Mais plusieurs rebelles avaient grillé leur puce ces derniers jours, et elle avait craint que Mady ne fasse aussi ce choix.
Après un bref coup d'œil vers le couloir où son adversaire habituelle se trouvait, bien vivante, elle lui adressa un petit signe amical et retourna s'affaler, soulagée. Petit à petit, l'affaire se démêlait un peu. La NA n'avait visiblement pas été ciblée par hasard, et si ce choix des assaillants lui semblait très injuste, cela changeait les choses. Pour l'heure, la tête farcie et le cœur en veille, il lui fallait dormir.
Epuisée, physiquement comme moralement, Flèche salua tout le monde et fila rejoindre son lit. La fatigue eut finalement raison de la machinerie cérébrale.

Informations sur l'article

Flashs
27 Juillet 2022
214√  11 5

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Charly (0☆) Le 27 Juillet 2022
    Les ballerines saccagées, pire moment de la JOURNEE ! xD
  • Zélie (151☆) Le 27 Juillet 2022
    C'est très chouette!
  • Flèche (29☆) Le 27 Juillet 2022
    Merci ! Les ballerines, et Dreshow qui ne voyait pas la demande d'arrêt. Terrible, le pauvre a découvert la face piquante de Flèche ^^
  • Dreshow (11☆) Le 27 Juillet 2022
    Un combat de boxe en ballerines, bravo !
    *Elle fila sur son hoverboard comme une Flèche.*
  • Sha-Sha (36☆) Le 27 Juillet 2022
    Très sympathique ces petites tranches de vie !