Recherche

EDC de Chapter

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Chapter

Cacher

Quelque chose d'Humain.

Schlak
Le coup de pinceau sur la toile est aussi précis qu’une opération chirurgicale. Au départ pris comme un hobby superflu, elle a pris l’habitude après chaque cuve de mettre à nu ses pensées profondes, résultant en une vaste galerie d’art dérangée dans un atelier tamisé, donnant à chaque œuvre un côté macabre, presque apocalyptique. L’écho de son art se répercute sur l’ensemble de la pièce froide et silencieuse.
Le com’s vibre, les yeux dérivent et l’espace d’un instant l’art s’arrête.
Erreur - Routine 2034 brisée, veillez à ne pas répondre aux Hostis conformément aux protocoles en vigueur, nous rappelons à l’unité Chapter N° 10 que…
—---------------------------------------------------
Le lieux de son art a changé, autrefois sombre et lugubre il est presque devenu malsain. À l'orée du sud c’est un atelier au rabais, suintant la crasse, transpirant la poussière tout autant que la pauvreté, ça ne dérange aucunement la maîtresse des lieux aussi à l’aise à la lumière blafarde qu’un rat dans les égouts.
Les perspectives fluctuent, les différents nodes qui composent la synthétique s'entrechoquent dans une lutte sans fin. Son doigt s’écrase sur la toile immaculée et glisse doucement pour créer un trait gras, grotesque et hypnotique.

...Thalys ne répond pas.
...Les organiques n’ont aucuns respects pour leur propre survie...
...Les IAs principales sont incompétentes et malgré tout…
…Tu es aimée, Chapter.
Dans un clignement d'œil une idée s’enracine, le pigment change, l’iris sanguin s’accroche et ne compte pas repartir.
Attention - anomalie détectée au niveau des programmes centraux, nous rappelons à l’unité Chapter N°21 que les pensées sentientes lui sont interdites, veuillez régler cette erreur auprès d’un…
Erreur - Routine 2034 brisée, veillez à ne pas répondre aux Hostis conformément aux…

—---------------------------------------------------
Ordonné, rangé, propre, le hangar profite d’un coup de neuf tout autant que l’équipement de la synthétique au regard vairon, engoncé dans trente centimètre de titane de la tête aux pieds. une vitre teinté à l’emplacement du visage ne laissant apparaître que deux diode bleu qui finisse d’accomplir le grotesque de la situation; une entité d’acier piéger dans une couche encore plus épaisse de métal, reflet cynique d’une pantine flottant entre deux point, le devoir et les liens
Son pinceau lui est plus rageur que jamais, il s’écrase sur la toile à un rythme chaotique, chaque point ayant l’allure d’une défaite passée, ancré à tout jamais sur la toile de sa propre démence cachée. Les songes s’accumulent comme autant de messages d’erreur, elle étale les sentiments refoulés depuis tant d'années comme un noble consomme les anti-dépresseurs. Traitre, Incapable, Indigent, Hérétique. Elle trace une ligne, la sienne, jusqu’au milieu du cadre…
"Un jour, tu pourras sourire comme bon te semble, Chapter !"
Un flash, un flottement s'opère quelques instants dans sa mémoire vive, ressassant quelques images de ses archives. Un simple sourire, imparfait mais chaleureux, deux oreilles aussi gigantesque que ses ambition et des yeux d’un jaune envoutant débordant de fierté.
Mais les messages d’alertes reviennent, encore plus nombreux.
Erreur - Unité Chapter N°34, les protocoles de sécurités indique une pensé positive Hérétique à l’égard de l’entité N°72277, conformément au lois de l’Impérium l’individu susmentionné est coupable de haute trahisons et doit de ce fait être effacé…
Attention - anomalie détectée au niveau des programmes centraux, nous rappelons à l’unité Chapter N°34 que les pensées sentientes lui sont interdites…
Erreur - Routine 2034 brisée, veillez à ne pas répondre aux Hostis…

Insultante - La ferme, la ferme, LA FERME !...

Le hangar d’habitude aussi vide que les sentiments de sa propriétaire résonne des coups que la droïde s’inflige en se frappant le crâne contre un mur. La caméra placée dans l’angle filme le débâcle de la synthétique, jetant à terre tous ses projets en cours, arrachant et détruisant la plupart des tableaux accrochée dans son espace secret, cependant, l’un d’eux la fait hésité, le tenant entre ses mains pour la briser comme une vulgaire brindille elle s’arrête et s’écroule en avant, genoux au sol, relevant la tête pour lâcher un hurlement en direction du plafond, usant de toute l’efficacité des ses poumons synthétique pour durée une longue minute.
Puis plus rien, la fliquette reste au milieu de la pièce, inerte.

Un bip résonne sur le bras de la droïde, le com’s s’active et comme par quelques miracles, la synthétique de titane se redresse de tout son être, le tableau glissant doucement entre ses doigts, elle récupère ses affaires comme si de rien n’était, reprenant sa démarches droite et solide en quittant la pièce, laissant derrière elle les quelques sentiment amer pour reprendre son stoïcisme et son flegme inimitable.
"Toute forteresse, qu’elle soit d’acier ou de pierre, finit par céder, Chapter."
Spoiler (Afficher)
Juste envie d’écrire, un écrit chaotique et brouillon comme les sentiments de la pionne, une sorte de fil qui lit les art abstrait de la pionne et de sa courte vie, un passage du vide absolue au sentiments diffus qu’elle cache la plupart du temps. Un petit remerciement à tous les JD qui prennent toujours le temps d’RP avec la femme d’acier et son caractère d’un ennuie profond.
Et merci à Nyao surtout pour les petites oeuvre abstraite qu’elle m’a fournis au fur et à mesure de la vie de mon pion ( Même si le remerciement ne sert à rien, elle ne joue pas à DC ! )

Informations sur l'article

Humanité restauré...
08 Mai 2022
163√  8 1

Partager l'article

Articles cités

◊ Commentaires