Recherche

EDC de Althais

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Althais

Cacher

Le Bonheur a une fin ?

Je ne saurais plus dire quel jour c’était ni la date mais à ce moment bien précis tout s’est écroulé. Tu n’étais plus là, chose rare à l’époque toi qui dormait 23 cycles par jour, facile. Le temps que je prenne mes esprits, me frotte le visage, j’ai vu ton mot, écrit sur un petit post-it rouge.
“Je vais me reposer un peu dans la glace, tu sais que sans but, je meurs et il vaut mieux que je me conserve dans la glace, je n'ai pas tes gênes elfique. J'embarque l'anapurnol que tu m'avais offert afin que tes bras m'entourent. Je t'aime, ta femme.

PS : Si une femme te touche..”

Tu as tout même réussi à me faire sourire avec ton post scriptum. Comme si j’allais laissé une autre femme que toi me toucher. Tu aurais pu partir 5 ans, 10 ans, aucune m’aurait touché.

Mais tu es partie un an. Que c’est long un an, sans toi, sans te sentir. Tes réveils étaient peut-être court voire inexistant mais au moins, tu étais là. Cette année là, j’ai déprimé, bu, fumé, pas sorti ou presque. Je me suis renfermé, réfugié dans le travail et comme on se l’était promis œuvrer pour l’Empire. Cette amie et ma sœur m’ont soutenu, aidé, elles étaient présente quand j’étais au plus bas.
J’ai continué mes projets à l’Université Impériale, au CdO pour enfin te voir te réveiller quelques cycles, assez longtemps pour te motiver, te donner un but, ton bar. Un lieu accueillant les Impérialistes, les pures et vrais. Un endroit où la dissidence n’y serait pas.

Et là, après avoir eu le sentiment de t’avoir perdue, je t’ai vu reprendre la Flamme qui t’habite, qui te donne cette hargne. Tu as mis toute ta motivation dans ce projet, tu as travaillé des jours et des jours. Le résultat est là, tout ce que tu fais, tu le fais avec cette hargne et tu arrives à tes objectifs. Je ne m’inquiète pas de la suite des évènements.

Tu as réussi à créer en peu de temps le bar le plus actif du secteur. Les habitués arrivent, les idiots restent sur le coin de la porte. Tout est parfait.

Enfin, tout ? Les travaux durent des plombes, c’est foutu gobelin sont tellement feignant par moment.
Mais comme on dit le bonheur a une fin.


C’était le jour de mon anniversaire. Cela m’étonnerait que c’était lié car toi et les dates ça fait puissance quatre. J’adorais ce moment où je te rappelais la date de notre mariage ou même de notre rencontre au sein de la Prison, ce petit étonnement qui se dessinait sur ton visage, je pouvais avoir que des mauvaises nouvelles ces jours là, ta frimousse me donnait le sourire. En tous cas, à part la date, tu avais tout préparé. Un jour, un matin où tout le monde dormirait, où tu pourras aller déposer tes objets dans notre cercle pour que les bonnes personnes les récupère. Tout ça pour éviter qu’on te retienne comme on l’a déjà fait.

Le plus dur dans tout ça c’est que je n’arrive pas à t’en vouloir. Je connais au fond tes raisons, elles sont logique et c’est ça le pire. On s’était toujours dit qu’on était unis dans l’Amour, l’Adversité et pour l’Empire.

Et c’est bien cet Empire qui a réussi à éteindre la Flamme en toi, c’est lui qui a eu ton dernier souffle. Il a encore perdu quelqu’un qui lui était fidèle, qui lui voulait prospérité et surtout évolution. Je ne peux pas lui en vouloir, il m’a fait connaître l’Amour, celui qu’on vit qu’une fois dans une vie, le plus complice et le plus sincère qui soit. Tu es partie sans être partie, tu n’es pas loin.

Je viens de quitter le grand Oral et cela s’est mal passé. Je ne serais pas Noble. C’est sans doute le destin, c’est une bonne chose d’un sens. Je pourrais me consacrer à autre chose.

Pourtant tu étais bien présente dans cette pièce, je te voyais essayer de me souffler quelques mots, prendre ma main, humer ton odeur. Tu étais là mais je ne t’entendais pas.
Tu étais là mais je ne pouvais pas te serrer dans mes bras.

On verra plus tard si je retente ma chance, enfin, si on me re-donne cette chance. Je n’ai pas trouvé les mots, je me suis emmêlé, mal exprimé. Enfin, en même temps ce n’est pas comme si je m’amusais à parler ou autre chose. Mes journées se résument à boulot, skiwi, dodo.

Arrivant à la maison, tu étais assise en rogne. Tu m'engueulais d’avoir raté mais pas de façon agressive ou autre chose. C’était d’une façon adorable, tu me disais “Pourquoi tu ne m’as pas écouté ?” “Fallait dire ça et ça” “Pfff, tant pis” et là, pour la première fois j’ai senti ton étreinte autour de moi, ta chaleur m’entourait. Pour la première fois depuis ta disparition, j’étais apaisé. Ma colère disparu le temps de ce moment.
Ce moment, j’aurai aimé qu’il dure l’éternité mais ... le Bonheur a toujours une fin. Il s’arrêta.


Aujourd’hui, c’était l’inauguration de ton bar. Bizarrement, tu n’étais pas là. Tu aurais vu ça, tu aurais trouvé ça parfait. Dinah a gagné en maturité, Tex a fait attention à tous les détails comme à son habitude. On a décidé de faire quelques jeux, pas tous. Mais tout s’est bien passé, on a eu des commandes pour les vêtements, j’ai même tatoué et percé.

Je n’oublie pas cette chose, ce post scriptum que tu m’as laissé il y a quelques années. De toute façon, je fais partie de toi, comme tu fais partie de moi.

Tu me manques.
Je t’aime IvarAmoi
.

Peu importe où je vais, tu y es avec ton petit mètre soixante dix, ta tignasse rousse et ton caractère bien trempé. Tu me parles, je te parles, on discute.

C’est tellement bon de pouvoir te voir, te toucher, te sentir. Tu m’as manqué. Mais où suis-je ? Dans l’Empire qu’on rêvait ? Dans notre vie ? Peu importe où on peut être, ici, on est bien et heureux. On s’est retrouvé. J’ai toujours su que tu n’avais pas réellement disparu.

Si j’expliquais cela aux gens, on me traitait de fou, que je rêve. Mais, non, c’était bel et bien la réalité. Fini la guerre des secteurs pour des idioties. Tout le monde s’est réuni sous la même bannière, pour faire évoluer l’Humanité. Les rayons du soleil brille une heptade par an. Quelle évolution. On pourrait croire que c’est l’Empire dans une centaine d’année.

Le matin on se réveille, on va prendre notre petit déjeuner avec la petite Terreur. Puis commence nos journées, je vais enseigner mes cours, tu vas siéger au CN. Pourtant la nuit, je fais des cauchemars, je me retrouve dans un endroit où la guerre fait rage, les secteurs sont désunis, l’Humanité n’a guère évolué. L'appât du pouvoir est plus présent. Et tu n’es pas là. Tout le monde est présent sauf toi. Je ne comprends pas.

Je finis par trouver un moyen d’arrêter ces cauchemars via l’aide de médicament. Au bout de quelques temps, je n’en ai plus besoin. J’arrive à dormir paisiblement à tes côtés.
Est-ce que finalement le bonheur n’a pas de fin ?
Spoiler (Afficher)
Plusieurs articles que j'avais écrit il y a quelques temps mais que je ne trouvais pas assez complet ni "rempli" pour les sortir. Du coup, j'ai tout mis en un. Sans doute quelques fautes, désolé pour ça.
Merci à Tex pour le portrait. smiley
Sinon comme d'hab, HRP jusqu'à preuve du contraire.

Informations sur l'article

Moments de sa vie
09 Février 2020
369√  35 14

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Quirin (53☆) Le 09 Février 2020
    C'est fou comme ce texte et poignant ... bravo big up a Ivarale qui manque dans le paysage...*
  • Bishop (176☆) Le 09 Février 2020
    ♥. *
  • Aislinn (163☆) Le 09 Février 2020
    Extrêmement touchant et très bien écrit. On en vient à avoir mal pour ton pion *
  • Sindavia (74☆) Le 09 Février 2020
    ; - ; ♥
  • Tex (196☆) Le 09 Février 2020
    Je regrette pas d'avoir donné mon accord pour que tu utilises mon tableau pour elle ♥ ...
  • Esteban (111☆) Le 10 Février 2020
    Wesh revient l'U.I. c'est chiant
  • Icare (0☆) Le 11 Février 2020
    +1 Quirin ,elle manque l'Ivara. Beau texte. *
  • Enora (75☆) Le 11 Février 2020
  • Althais (125☆) Le 11 Février 2020
    @Quirin, @Icare Merci beaucoup. Beaucoup trop qu'elle manque.
    @Bishop ♥
    @Tex Merci encore !
    @Esteban Mon UI me manque, j'avoue.
    @Enora ♥♥♥
    @Autres Merci ! smiley
  • Madison (2☆) Le 11 Février 2020
    C’est beauuuu ;-; ♥️
  • Alexf (23☆) Le 12 Février 2020
    Pffff y en a qui savent écrire. Touchant et poignant
  • Esteban (111☆) Le 12 Février 2020
    Reviens on l'a gardé au chaud smiley
  • Althais (125☆) Le 16 Février 2020
    @Madison Merci frangine smiley
    @Alexf merci smiley
    @Estebab Me tente pas x)
  • BB_24 (156☆) Le 16 Février 2020
    Vous faites chier. Tous là.