Recherche

Forum Role Play » LA VIE A DC

Pistache? C'quoi ce nom!!

Créé par Inconnu le 04 Janvier 2013 à 21:22

Visible par tout le monde
Nom du sujet
Visibilité du sujet 
Type de sujet
Poster
Inconnu Posté le 04 Janvier 2013 à 21:22 #1
Spoiler (Afficher)

HRP: juste un premier chapitre d'un rp que j'aimerais mettre en place. Loin de la schizophrénie ou autre. Je tenterais de vous surprendre pourquoi pas. ^^

Edit: Rp ouvert à qui le veut. Du moment que ca concerne pistache ( oui oui je suis égocentrique ^^ )





- "Pistache... Quel nom ridicule bordel..."

L'homme était assis sur le rebord d'un des nombreux toits de la cité. Vêtus seulement d'un caleçon et cheveux au vent.
Près de lui un pack de pix ainsi qu'un cigare fumant et de mauvaise facture entre les lèvres.

L'homme était rester assis de longue heure sur le toit, à lire son calpin, les annotations divers qu'il avait peut marquer pendant son cour séjour: "protocole envers la noblesse", ce qu'est un deck... Aitl... Ou même sa liste de course quotidienne.

De temps à autres, au grès des pages quelques ligne contrastait avec le reste, et venant de s'en rendre compte, son addiction à tout noter venait de lui faire rédiger un vrai journal intime.

Il avait d'abord rit:


- "Un journal... C'pour les lopettes et les gonzesses ca..."

Pour finalement s'attarder à cette lecture, un sourire aux lèvres.


Haut de la première page:

Ah! Premier jours première baise! J'aimes cette ville! Je l'ai dans la peau ca me fait tout drôle!
Je me suis retrouver dans un bar à pute sans m'en rendre compte... Et aguicher comme j'étais, même un gay n'aurait peut y résister.

Bon.. J'avais pas trop les moyens, donc... J'ai prix le service le plus bas.
Elle s'attarde sur ma virilité, la flatte de caresse et autres baisers, et... Elle y prend goût la belle.
Elle me fait un clin d'oeil avant de se poster à quatre patte devant moi!

Haha... Qu'elle premier jour! Et qu'elle sodomie mes amis, un régale!


A peine venait t'il de lire, un sourire au coin des lèvres, que le voila surpris par un souvenir...

Spoiler (Afficher)
L'individus marche dans la basse-ville, la même rue que le bar à pute. Mais une basse-ville différente, le bar semble différents, et il y as moins de maison.

L'individus semble suivis par plusieurs personnes. Pistache ne distingue pas grand chose, le souvenir est bien trop flou. Mais il reconnait trois silhouette. L'une gigantesque, l'autre semble être un homme lambda et enfin la troisième sembles féminines avec une sorte de queux s'agitant derrière elle.

L'individus ce tourne vers les silhouette, Pistache semble entendre sa voie

- "qu'elle beau feu d'artifice! J'adore les explosifs..."

Suivis d'éclats de rire et... rien...


D'abord intrigué. Pistache referme son calpin et médite sur ce qu'il vient de voir... Certes des flashs il en as vues, toutes la journée presque. Mais la, c'étais très réel.
Il engloutis une pix d'une traite, et gagner par l'envie d'en savoir plus continue sa lecture.


Bas de la deuxième page:

J'ai aussi rencontrer une demoiselle merveilleuse! Je me sens attirer vers elle, j'ai l'impression de la connaitre, j'hésite à la draguer vue son poste mais... Je reste figée, j'ai le besoin de la voir


Il ferme les yeux et attends...

Pistache ne perçoit aucun souvenir, aucun flash ou sensations. Rien. Au bout d'un moment, trop long à son goût une seule image lui vient en tête, si brève qu'il n'est pas sur de vraiment l'avoir vue, un éclair de pensée.



Spoiler (Afficher)
L'individus ce fait tirer par le bras par la demoiselle merveilleuse qui fascine Pistache.
Juste ca... Rien de plus?

Pourtant il jurerais que la belle à dit:
- " Viens faut que je te présente Papy... "



Légèrement perturber, il écrase son cigare, et empoigne fermement son calpin, cherchant toutes notes qui le fasse pensée à un lieux ou une personne.

Quatrième page:

Elle avait un maris!! Je savais pas moi. Et j'allais conclure en plus! J'allais l'embrasser quand...
Il ma gentillement massacrer... Mon si beau visage!

Je me suis de suite excuser, j'y ai mis les formes même. Et je jure que au grand jamais je retouches à ca femme! Aucune honte, j'assume ma peur.

J'ai crus que j'allais mourir, qu'elle sentiments atroce!


Attend un souvenir... Rien, il continue donc la lecture de sa page.

Suite de la quatrième page

Que de violence bordel! Et voila que le bar ou je me sers une bière ce fait attaquer.
Trois type déboule, un orc, un troll et un humain.
J'ai pas bouger. J'ai regarder le massacre sans bouger de ma chaise.

Je suis pas un héros moi, je vais pas me la mettre avec des types comme eux. Je voulais fuir, fuir, fuir!
Mais va s'avoir pourquoi un plaisir malsain m'animait. Je me dégoûte en disant ça. Mais je n'arrivais pas à lacher du regard les cadavres.

Ensuite l'humain ma payer une bière et remercier pour mon calme. Je suis le seul en vie? Vraiment? Mais pourquoi ca ma autant plus? Je suis pacifique moi... Tous ce sang m’excitait.


Pistache n'a pas le temps de fermer les yeux qu'un souvenir le percute violemment.

Spoiler (Afficher)
L'individus lève un city eagles sur plusieurs silhouette à terre. Celle-ci ne semble mortellement blessées mais insulte l’individu, crachant autant de haines que possible..
Pistache sait que l'individus sourit... Qu'il exulte de bonheur sous les injures.
L'individus tire sur les personnes au sol, puis sur les endormie et enfin abats froidement trois personnes tentant de s'opposer à lui.

Pistache ne voyais que du sang, des coups de feu tirer et des cadavres jonchant le sol.

L'individus arpentait le bâtiment avec fierté et folie.
Pistache vit l'insigne impérial trônant au dessus des morts. Puis une fumée bleu passa devant les yeux de l’individu... Une fumée de cigarette ou cigare surement.



Pistache mis presque une heure pour ce remettre de sa vision. Sous l'effet de choc il préféras ranger son calpin et arrêter de le lire.

Il ne voulais pas en voir d'avantage. Il avait peur... Et se levas pour aller ce coucher.

Il mis peut de temps à ce mettre sous les draps. Il tentais vainement d’ôter toutes ses images de morts qui nichais dans sa tête. Bien-sur il n'y arrivait pas, mais en plus un dernier souvenir vint le bercer.


Spoiler (Afficher)
Un seul homme à terre cette fois. Pistache pensa à un rebelle, car il distinguait un béret rouge, symbole de la rebellions.

L'individu passas son regard sur les mur qui l'entourait et pistache peut ainsi voir les sous-terrain pour la première fois à travers ce souvenir.
Puis l'individus s'avança vers le rebelle qui rampait, une traîné de sang le suivait.

Pistache ne voulait pas voir... Il chercha quelque chose à fixer du regard, n'importe qu'elle détails qui puisse un t'en soit peut le distraire de cette scène.

Une brique? Un baril? Un reflet...

Pistache vit enfin l'individus grâce, effectivement, au reflet de l'arme rebelle. Du moins une esquisse grossière.

Un chapeau, une veste longue et une écharpe ou cape.... Mais surtout, il vit des yeux jaune pâle au Iris fendus, ainsi qu'un sourire cruelle au moment de presser la détente.

Un autre mort.


Il avait vue.... Il en tremblait encore des heures plus tard quand l'épuisement le poussas à s'endormir.
Thorin~9843 Posté le 04 Janvier 2013 à 22:25 #2
Avatar
Berserker
Compte Joueur
Voir mon EDC
Thorin était chez lui, avec un ami en entrainement. Son com' vibra : sa sœur Swan.

Bonjour Thorin,

On pourrait fournir un logement à un nouvel employé de Store? Une location pas trop cher.

Son nom est Pistache, si tu peux le contacter de ma part, s'il te plaît.


Le Nain regarda son camarade

Pistache ? C'est quoi ce nom ?

Le kobold haussa les épaules, et l'entrainement reparti


Finalement, un rendez-vous fut fixé, et la transaction de passa à merveille. En regardant l'homme parti, Thorin se dit qu'il allait sans doute encore parler de lui, tiens.


Anastacia Posté le 04 Janvier 2013 à 22:32 #3
Avatar
Lady Crimi'
Compte Premium
Voir mon EDC
Saria rencontra Pistache dans un bar, ne semblant pas se formaliser de ce nom étrange, elle ressentis aussitôt un "bon feeling" avec lui, et pour cause.
Inconnu Posté le 11 Janvier 2013 à 22:42 #4
Spoiler (Afficher)
HRP: J'ajoute de la musique cette fois. Mais... Je suis pas d'une grande oreille musical.

Mp moi vos conseils ou vos avis sur mon choix musical. Le but étant de ne plus faire d'erreurs, et que la musique colle au mieux!



Petit fond sonore


Edit: J'ai aussi celle-la... Choisissez votre préférer!

V2 musical!



Qu'elle était donc cette sensation qui le traversas lorsqu'il la vue?

Elle... Une inconnue qu'il n'avait jamais rencontrer, qui n'aurait jamais osé aborder...


Il se souvint l'avoir rencontrer à la moule qui saoul, bar ou il aimait regarder les jolie femme, tout en buvant son Skiwi accompagné d'un cigare.
Elle poussas les portes, saluant personnes juste quelque mot au patron et s'en va...
Ce bref moment, ces quelques secondes furent pour Pistache une douches froides, un torrent d'émotions, de sentiments.

Une longue plaintes lui entravas l'esprit cette nuit la, comme un crie du coeur jamais pousser, une douleurs enfouis et brusquement réveiller...

Ou simplement, comme un pansement qui protège et... Qu'on arrache d'un seul coup sous un hurlement de douleurs car trois poil sont rester coller...


- On doit être trois minimum pour descendre tu sais...

La femme... Elle lui parlais à travers les yeux de l'autres. Elle semblais légèrement plus jeunes, et un visage bien moins marquer.
Un uniforme militaire l'habillait et à sa ceinture deux flingues plasma.

Elle était la, adosser au mur, devant le Sas entré des souterrains.


- Tsss... J'en vaut au moins deux... Alors si tu vient avec moi c'est bon!

L'autre répondais, son regard passait de la femme puis au SAS.
Pistache remarquas qu'elle tenait un XVI dans les mains, fusil d'assaut des forces impérial.


- Les jeunes....

Les deux s’engouffrèrent dans les souterrains, puis rien... Pistache ne pouvais que supposer d'une "première rencontre", il commenças à émettre des hypothèses avant que les souvenir continue de déferler.

Il voyait une fois encore à travers les yeux de l'autres, mais celui-ci semblait pleurer.
Seul dans la nuit, des larmes effleurant le bitume des rues.

L'autre restât un long moment ainsi, si bien que pistache crut à une image figé.
Puis une main griffue passas devant son regard, avant de venir cueillir une larme au coin de l'oeil


- C'est une des plus belle erreurs que de te virer...

La femme lui relevas le visage avant de lui déposer un baiser sur la joue, sa main griffue continuant de lui sécher ses larmes.

Pistache remarquas que la femmes portais le même uniforme à l'exception de l'insigne arracher sur la veste mais aussi sur la casquette impérial.
Chose que l'autre devait regarder aussi, car la femme répondis

- Oui... J'ai décider de partir aussi... J'y retournerais pas sans toi...

Pistache remarquas juste l'autres commençant à ce relever, puis rien... Le noir total, avant un nouveau souvenir.


Pistache regardais une parabole au loin... Mais elle ne semblais plus exister de nos jour... Et pour cause.

Un homme posas sa main sur l'épaule de l'autre pour attirer son attention.
Mais pistache ne vit pas son visage, l'autre regardait un boitier que lui tendais l'hommes.


- A toi l'honneur!

L'autre hochas vivement la tête, avant de lancer un décompte. Soudain, il appuyas sur un bouton et deux explosions se firent entendre à travers toutes la ville.

Pistache vit la parabole s'écrouler dans un tourbillon de flammes et de déchets.

L'autres n'entendait plus personnes, il se fichait des autres sauf une!

- HELL YEAH!!

L'autre tournas son regard, et vint se nicher dans les bras de la femmes, celle-ci la câlinas amoureusement un long moment... Ils se sentaient seuls au milieu de tous ce vacarnes.

Pistache vit défiler des souvenirs de plus en plus cour, et d'une cadences insoutenable!
Des souvenirs plus ou moins précis, parfois même qu'un messages lus et relus, ou juste une images figée dans le temps.

L'autres lui faisait vivre deux années en accélérer, et tout tournais autour de cette femme.

Pistache n'en pouvait plus, cela faisait trop d'images, trop de son, trop de sentiments d'un seul coups.

L'autres lui fit découvrir leurs intimités, leurs ébats amoureux ou leurs délires obscènes.
Tout cela s’emmêlait, et s'entrechoquait accompagné d'un torrent de sentiments d'amour, de plaisir et de désir.
Mais aussi de fierté quand elle marchais à ces coter, d'envie lorsqu'elles étaient seule, et d'admiration à chaque fois que la femme parlait avec la force de celles qui veulent faire avancer les choses.

Et assez violemment un dernier souvenir le frappas avec une force qui le surpris.

Tous les détails, les odeurs, les son.. Tout étais d'une netteté éblouissante.

- Je ne peut pas te pardonner....

L'autre regardais la femmes, sans bouger, sans réaction apparente. Il se contentais de se maintenir debout, son regard ancrer dans le siens.

- C'est finis.... Nous deux c'est terminé.

Les mots frappèrent l'autres et Pistache avec une force de milles marteaux sur milles enclume, et résonnèrent dans leurs coeur pendant de longues et interminable minutes...
Et l'autre lui ne cillas pas. Trop de fierté, trop de souffrance, trop d'amour-propre et pour elle... L'autres ne cherchas pas à la convaincre de rester...

Pistache partageas les sentiments de l'autres pendant un bref instant. L'homme voulus lui crier:


" Mais dit lui que tu l'aimes! Cour! Prend la dans tes bras! Cour! Tu ne souhaite que ca! "


Mais aucun son ne sortie... Non rien... Il assistait en simple spectateur à un évènement passé...

La femmes tournas lentement les talons, et quittas la pièce d'une infinie lenteur qui lui semblait interminable.


" Rattrapes la!! Excuses-toi! BOUGES!!!!! "


Mais rien... L'autres ne réagis pas... Il sentis juste, après une longue minutes écouler, il sentis juste... Une larmes caresser sa joue....



L'autres n'étais donc pas que destruction, violence et haine... L'autres avait bien eu un coeur....



Le lendemain Pistache revit la femme, ils discutèrent peut, trop peut même!
D'après les descriptions et les souvenirs évoquer la femme reconnut l'autres et prononças sont nom.

Pistache hochas simplement la tête avant de la laisser partir.
Au dernier moments, alors qu'il était emplis de doutes et de questions:


- L'autre.... Elle vous aimais de tous son coeur Madame Saeji...

La femme s'interrompis un instant, et sans se retourner lanças:

- Je sais... Et j'ai fais une belle erreurs par le passé.

Puis la femme filas dans la nuit de Dreadcast