Recherche

Forum Role Play » L'EMPIRE ET LES 9 SECTEURS, L’EMPIRE ET LE NEXUS

Alerte pénurie

Créé par MilesTeg~1888 le 11 Septembre 2010 à 12:12

Visible par tout le monde
News — News !
Nom du sujet
Visibilité du sujet 
Type de sujet
Poster
MilesTeg~1888 Posté le 11 Septembre 2010 à 12:12 #1
Avatar
Traqueur de nui.
Compte VIP
Voir mon EDC
Le Directeur de la production attendait depuis une bonne heure le rapport du laboratoire de contrôle qualité. Les premiers tests étaient catastrophiques. Il tournait en rond dans son bureau, inquiet, épongeant régulièrement les gouttes de sueur qui perlaient sur son visage rouge et bouffi.

Il vérifia encore une fois l'afficheur digital de la climatisation saillant du mur près de la baie vitrée, d'où habituellement il contemplait avec fierté "son" usine, "son" empire.

Si ça se confirme comment je vais expliquer ça au patron songea-t-il ?

L'image holographique de sa secrétaire particulière Bellonda se forma au dessus du bureau :

- Ils sont là Monsieur.

Ils ?

Waff comprit que le pire était maintenant plus que probable. Le chef du labo craignant sans doute d'avoir à subir le sort réservé aux porteurs de mauvaises nouvelles n'était pas venu seul.

Et moi, comment je vais faire avec le boss ?? pensa-t-il avant de demander à sa secrétaire de les faire entrer.

Vladimir faisait sa tête de chien battu. Il était suivi en retrait par deux de ses assistants qui ne semblaient pouvoir détacher leurs regards de leurs chaussures.

- Alors ? demanda Waff

- C'est confirmé Monsieur. La bactérie est éminemment toxique. Humm. Nous avons analysé l'ensemble de nos stocks par sondage, ainsi que les produits en cours de fabrication.

Waff se laissa tomber lourdement dans son fauteuil. Ses yeux hagard se fixèrent sur Vladimir.

- Tant que ça ?

- Oui..

Le chef du laboratoire hésita avant de poursuivre.

- Et ce qui est étrange c'est que tous les lots sont contaminés. Mais je ne m'explique pas qu'à chaque fois une partie, infime certes, mais une partie reste saine. De 1 à 10 %, le maximum que nous avons constaté.

Le cerveau de Waff tourna à pleine vitesse. La production allait coûter de 10 à 100 fois plus pour la même quantité commercialisée. La concurrence allait les laminer, et son PDG le réduire en charpie. Et encore c'était sans compter le surcoût des contrôles pour éliminer les produits mortels.

L'image de Bellonda, hésitante, se matérialisa de nouveau, à la grand fureur de son patron.

- Un appel de Monsieur Fen Adjica, Monsieur. Il dit que c'est très important. Vraiment très important. J'ai pensé que...

D'un geste de la main Waff congédiât les laborantins.

- Refaites vos tests, trouvez moi une solution. Quelque chose, n'importe quoi.

Puis l'homme essaya de se recomposer le digne visage du Directeur de la production de la première firme Dreadcastienne avant d'accepter l'appel de son ex second, passé à la concurrence.

- Je le prends. Ouvrez un canal sécurisé niveau violet Bellonda.

L'image d'un homme hagard, apeuré lui apparu. Waff réalisa soudainement que Fen Adjica devait faire la même constatation. Un éclair de compréhension traversa leurs regards alors qu'ils se croisaient.

- Chez vous aussi ? s'entendit prononcer Waff alors qu'il comprenait qu'il n'allait pas être question que de son poste dans les mois à venir.

Le spectre de la famine se profilait. La ville entière allait trembler.

Rage - Action - Sexe - Techno - Elle

Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument

Prière - Caverne - A votre avis

Inconnu Posté le 19 Octobre 2010 à 13:51 #2
Message écrit en v2 par Klaw

(Envoi sécurisé pour le responsable en charge de la pénurie)

Après avoir atterri sur le toit du Medicenter d'un hélicoptère de sauvetage du STV, Klaw envoya le dossier "Skaven" qui était une compilation d'enregistrements vocaux de témoignages ou de faits relatés par le Troll.

1.Un léger tremblement de terre se fit sentir suite à l'explosion et une épaisse fumée verte monta en l'air sortant de la bouche d'égout tel un cratère de volcan.
La tuyauterie à nue qui était fixé au plafond du hangar se mit à trembler et les gicleurs d'incendies se mirent à pisser un liquide vert qui fit fondre métal, béton, chaire humaine et synthétique sous chaque gouttelettes.
Dehors les bornes fontaines se mirent à vomir la même substance verte et mousseuse à travers rues et ruelles, les grilles des plaques d'égouts toussaient de cet fumée verte malodorante dans un rayon de 5km.

2.Les vents empoisonné de gaz libère des vapeurs dont le contact provoque des cloques et des brûlures pouvant entrainer la mort.
Le simple fait d'inhaler ces vapeurs ulcère les poumons, qui s'emplissent en quelques secondes d'eau et de pus, provoquant la mort par la noyade.

3.Khunz remarqua la carcasse étendue sur le dos raide morte du rat géant gisant pare-terre, il sortit un gros exacto de sa botte et commença à débiter le cadavre en lui découpant l'anus. Une foie l'animal subdiviser Khunz y plongea la main pour y ressortir un flasque de plastique gravé du logo biohazard. Khunz décapsula le contenant et le versa dans la citerne du purificateur d'eau de la bâtisse, il ouvrit la valve et actionna la pompe. Puis il traîna le cadavre dans le broyeur à déchets et s'enfuit par les conduits du réseau sous-terrain.

4.LABORATOIRE:

Résultat des échantillons organiques:
Un test permit de savoir que la substance était mutagène et donc potentiellement cancérigène. Il y avait des signes positif de mutation de certaines bactéries (Salmonelles multirésistantes) en culture sur l'échantillon.

Analyse des gênes:
L'addition à la culture d'un extrait de foie de rat contenant des enzymes microsomiales permit d'évaluer le rôle d'une activation métabolique comme facteur déterminant des éventuelles propriétés génotoxiques de la substance en question.

5.Une nouvelle maladie fut mise au point par le clan de Khunz et confié aux adeptes pour que ces agents la dispersent dans les puits et les sources de Dreadcast.
Le fléau se répandit comme une traînée de poudre. Les premiers signes de l'infection étaient des taches noires sur la peau, suivis par des douleurs aux articulations et des poussés de fièvre. L'incubation variait de quelques minutes à plusieurs jours. Le malade était alors pris d'horrible convulsions pouvant durer des heures et finissant par trépasser. Les cadavres ne tardaient pas à prendre une teinte grisâtre écoeurante et s'empilaient à vue d'oeil devant les portes du MEDICENTER.

6.Zalaniz... n'en croyait pas ses conclusions... une maladie éradiquée repointant sa face scabreuse.
Les analyses le lui confirmèrent la peste bubonique réapparue dans les rues.
Après quelques recherches menées avec Rorschachh, il leur avait été démontré que les cas déclarés, et les échantillons prélevés dans chaque secteur numéroté et répertoriés ne pouvaient être le cas d'un hasard, mais d'une attaque bactériologique ciblée. Une peau de rat d'origine organique retrouvée dans un puis et surtout toujours la même souche et signature génétique de la pathologie amenèrent à la déduction: "ils" avaient cultivé leur maladie sur leur semblables.

7.Une fumée nauséabonde sortit de sous un grillage au sol. Une sorte de bruit de locomotive se fit entendre. Un son de martellement de pioches résonna à travers la tuyauterie de chaque chaumières de Dreadcast. Le mitraillement des marteaux piqueurs fit vrombir le sol. Puis soudain... l'électricité fut coupé. La ville sombra dans les ténèbres. Éclaircis de quelques faibles lumières provenant des édifices les plus important ayant un système de génératrice d'urgence. Mais les génératrices ont une espérance de vie limitées et leurs batteries n'attendaient qu'à se décharger.
Non loin de là à travers le bourbier des puanteurs un homme-rat s'approchait dangereusement l'âme emplis de méchanceté.

8Tandis que les hommes-rats prenaient position dans les ruines du secteur inondé de Dreadcast, de plus en plus de civiles succombaient à la peste noire, cette maladie fauchait des vies comme une moissonneuse batteuse an plein champ de blé.

À leurs arrivés en surface les Skavens installèrent sur des poteaux électrique ou les lampadaires des encensoirs garnit de charbon et de peau écorchée d'humains décédés nourrissaient les fumées d'une odeur qui soulevait le coeur, car elles étaient chargés de corruption et de maladies.

...
FIN NDES TRANSMISSIONS
...