Recherche

EDC de Zhadum

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Zhadum

Cacher

Eternel

Musique d'ambiance ♫♪♫
je vous encourage vraiment à la mettre pour le rythme

Certains aiment jouer en mode Ranger.

Et tu cours, encore et encore, glissant le long des rampes des escaliers des bunkers. Tu t'arrêtes, tu inspires, tu tournes la tête et tu ne l'as pas semé, il est là …

j-u-s-t-e derrière toi.



Les murs se resserrent autour de vous, il est plus gros, il éclatera avant toi, emprisonné par les briques froides qui mordent ton dos, par l'imposant cauchemar que tu t'es bati ..
chaque jour

Chaque fois, t'essayes de reprendre confiance en toi, tu relèves ton nez sur l'hideuse créature que tu touches quand tu effleures la surface du miroir. Tu baisses les yeux, t'es même plus honteux.
T'as fini de pleurer, y'a plus de larmes à verser.

Alors tu reprends ta course, jusqu'à tomber, à genoux, à bout de souffle, tu sens son haleine sur ta nuque, tu sens sa salive qui coule dans ton oreille. Poison Vermeil.
Et tu appelles.

A l'aide. Stèle.


Tu te relèves et tu recommences à courir, t'sais même plus ce que c'est souffrir, tu te rappelles juste que t'avais un corps y'a longtemps, aujourd'hui abyme béant.
Tes genoux sont écorchés, ton cœur bien trop désséché, ton dos nécrosé mais tu cours encore, toujours le même effort.

Alors tu fermes les paupières, tu crispes ta mâchoire et t'espères juste que ça s'arrête, qu'ca sorte de ta tête.


Ton com' sonne à n'en plus pouvoir, les marques de confiance s'accumulent, alors que tu recules, enfermé dans ta cellule.

« Je m'ennuie »
« Rejoues avec moi »
« Il ne m'arrive jamais rien »
« J'envie ta poupée »


Ça sonne encore, et encore, çà t'appelle, çà te demande d'être cruel. Ça se ballade chez toi en porte-jarretelle.
Ça s'ennuie quand t'es trop gentil, çà chouine que tu finisses pas au lit. Ça t'ouvre sa porte le corps déjà mort. T'aurais plus qu'à les baiser mais t'en vois même plus l'interêt. Ça te demande encore pourquoi tu l'as pas épousée, tu voudrais lui gueuler que çà t'a même jamais effleuré.

Alors tu frappes ton mur, t'ébranles à nouveau ta raison, tu te construis encore une autre maison, mais ça te rattrape se traînant à quatre pattes, Ça te d'mande de l'attention. Plus de convictions.

« J'me suis faite plaquée »
Et de tout l'Empire c'est toi qu'on vient chercher, sujet d'étude dévoué.
Faut que tu retrouves ta compassion, tu l'as paumée, t'as l'air bien con.

Que j'aime à faire connaître ce nombre utile aux tarés.
Toi aussi, ton ami c'est pi. Tu comptes et te recomptes les constantes de ta vie.

Dieu dort dans ton salon, tu testerais bien la soumission, t'en serais à ramasser, du verre pilé sur son oreiller. T'as juste tout oublié, t'as plus de valeur, t'as même plus de cœur.
T'as plus d'amis mais t'as mis ton Dieu dans ton lit.

T'as plus à choisir, te reste juste à souffrir, t'es enfin reposé, t'as plus rien à oublier.
Finalement tu n'as plus peur, t'es bien ancré dans ta terreur.

Tu joues les Fous pour divertir ton Roi, tu danses avec ton reflet, t'as arrêté de courir, tu commences à pourrir.
Tu gangrènes ce que tu touches, mais c'est sans doute leur plus belle couche. Leurs traits imparfaits décorés de fond de teint qu'on peut voir enfin. Leur gémissement d'extase quand tu murmures qu'elles sont belles, que le doute s'empare d'elles et qu'elles finissent en stase.

T'es redevenu toi-même, t'es plus le bon petit soldat qu'essayait de tenir de ses gros bras.
T'as plus rien à prouver à personne, et encore une fois minuit sonne.
Même les Règles ont peur de toi, t'as triché bien trop de fois. Ça te dit instable et pourtant t'es imperturbable. Toujours la même logique, la même chevauchée fantastique. Tu tiens çà de ton père, finalement ce fut de bonne guerre.

Tu peux arrêter de courir, ça ne te rattrapera pas. T'écris quelques lignes mais encore ça chouine.
« Si ce sont tes dernières volontés ... »
Alors t'arrêtes d'écrire et tu fais juste lire, tu t'fous que çà blesse tant que çà Te garde, Lui en vie.
Eternel
Spoiler (Afficher)
Merci à ceux qui se reconnaîtront sans mal, pour une fois je ne spoil pas les remerciements les conséquences étant encore en cours.
Un grand et très sincère merci à toi, toi , toi et toi aussi.
Et à Kinchaka ♥

◊ Commentaires

  • Zartam (605☆) Le 31 Juillet 2017
    Espèce de petit bâtard!
  • Zhadum (510☆) Le 31 Juillet 2017
    @Zartam "Kkkschhh ... vous voulez du feu ?"
    T'auras l'occasion de me faire cramer, hermétique au bûcher. (p't'être un peu loin ça comme référence.)
    Merci smiley