Recherche

EDC de Zhadum

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Zhadum

Cacher

Paper Doll

*** Avenue du Cybernétique. Salon.
Poupée de papier, brûle, brûle.
L'appartement était propre, et assez neuf, çà changeait de leurs taudis habituels et des sanctuaires de sueur moite.
Il régnait une odeur agréable de Skiwi, et certains rires s'échappaient d'entre leurs lèvres.
Tout était déjà prévu, déjà ordonné, classé et rangé. A ce niveau là, on ne se permettait plus l'approximation. C'était un Art, plus juste un passe-Temps.
Et puis il y avait eu la discussion de l'Avenir, celle tant redoutée. Les promesses, les échanges de voeux, les regards qui, déviant sur les angles, fabriquaient les Dévoreurs. un Destin lié qui s'était révélé, une évidence mise sur le tapis de cartes.
Un Roi de Pique aux cheveux sombres, des promesses d’Éternité, je patiente, encore.

Je vois les morts qui marchent.
Démarche métallique, cliquetis décérébrés, bouches déformées d’avoir trop crié.
Je les vois dans les ombres du couloir, serrés pour se tenir chaud.
Regard braqué vers un dessous de canapé, achat d’humain à négocier.
Je les vois dans l’amertume du cafey, tourbillonnant tout en hurlant.
Casse ton pouce et sauve-toi. Ou reste là.
Je les vois dans la marre de sang qui s’écoule sur le sol, glissant dans la rivière d’âmes des cathédrales en ruines.
Ce n’est plus qu’un tableau, comme ton dos.

C’n’est pas encore fini
*rire cristallin androgyne*

Noir.
Sur la grande autoroute de l’Eternité, les cadavres se tiennent côte à côte, glissières de sécurité pour s’éviter la « chute » qui dure, est dure, encore, en chœur, crie plus fort.
- J'vais pas...tenir..
- Mais si Zhaaad'...


Crie, encore, frappe, plus fort, mords, arrache, attache.
T’as voulu jouer à la poupée et tu t’es planté, tu l’as tuée.
« Un rat crevé, une chute de l’étagère, un regard attristé. S’est plus réveillé. »
Une comptine pour un gamin, cheveux roses teints, éteint.
Tu me manques…
tu as brisé les règles...
Menteur...

Dans l’entre deux mondes, tu cours, léger, te balançant, lame à la main, sourire menaçant.
Mais c’est dans ma chair que tu tranches, c’est dans mes entrelacs que tu hurles et brûles.

Tu as accroché ma peau pour en faire un attrape-rêve.
Poème sanguinolent, attrapant encore les mots et les maux, percé des pluies acides qui battent la fenêtre.
Ma poupée, la dernière, celle de Feu, j’ai toujours su que je finirais calciné entre tes doigts. Ma malédiction, mon âme noire, mon aube.
Je t’aime.
Noir.
Enterrons nos morts
« Encore un effort »
Si tu hurles assez fort alors, peut-être que çà s’arrêtera.
« Sshhh »

Ca ne s’est pas arrêté, mais j'ai ta main dans la mienne, je ne te lâche pas.

Spoiler (Afficher)
Un immense merci à Stellijah. Comme toujours. Je ne sais même plus quoi dire. Merci d'être ma muse, chaque jour.
Un merci tout aussi immense à Cin, merci de faire vivre tout çà et de t'être aventuré si loin.
Merci aussi @Hitchigo @Roxann Vous êtes parfaits, ne changez rien. Roxann, reviens.. tu me manques :(

◊ Commentaires

  • Jinta (861☆) Le 11 Avril 2017
    ♥ *
  • Aislinn (166☆) Le 11 Avril 2017
    * Toujours aussi beau, fou et poétique, voir même onirique. Bravo
  • Line (122☆) Le 12 Avril 2017
    Magnifique.
  • Zhadum (510☆) Le 12 Avril 2017
    Merci ♥ J'aurais voulu spoil un peu plus mais ca aurait perdu de son cachet.
    Mais félicitez Stellijah, en vrai, c'est grace à lui ^^ J'ai des frissons derrière mon écran en plein RP en me disant "Oh le con, non, non"
    M'bref ^^ Merci