Recherche

EDC de Zhadum

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Zhadum

Cacher

Jeux de miroirs

je vous encourage à laisser tourner la musique en fond le temps de la lecture

C’est un jeudi, identique au précédent, semblable au suivant. C’est un jeudi, et pour l’humain qui nettoie ses mains dans le lavabo, l’eau couleur vermeille clignotant au rythme du néon suspendu qui termine sa vie, c’est un jour de travail, important et gratifiant.
Sa cravate est parfaitement ajustée, ses longs cheveux blancs, souples et soyeux s’enroulent en milliers de petits tentacules curieux sur ses épaules et ses hanches.
Zhadum regarde le sang qui se fait aspirer dans la bouche avide creusée dans l’émail, cette superbe couleur carmine qui lui rappelle tellement les lèvres de son invitée de ce soir.
Il s’est perdu dans ses pensées, le sable du temps suspend sa chute dans la prison de verre, il se demande. Il est banquier depuis son premier jour, dans le même consortium, la même banque, le même bureau et sur la même chaise bleue. Et il est seul, depuis toujours.
Dans son bureau aussi un néon clignote, sale et abimé. Ca le rassure, il se sent comme chez lui, et il ne sait plus tellement où est son travail et sa passion. Les lieux se mélangent, les idées aussi.
Il est descendu loin, étage après étage dans sa conscience, il est arrivé au plus profond de son âme, dans une pièce où les murs sont sourds et aveugles. Personne n’entend crier ici.
Un murmure, étouffé, lui parvient. Est-il fou ? Entend-il des voix à force de solitude ? A-t-on brisé son refuge de paix ?
Non ce n’est que Lyxus, celui qui l’appelle « mon ami » qui gémit, encore.
Zhadum regarde son reflet blafard dans le miroir encrassé de la salle de bain. Dans la surface lisse et glacée de celui-ci, au-delà de son dos, une masse molle est accrochée au radiateur. Ca sent la pisse, la sueur, et le sang. Zhadum est pourtant un bon employé, il fait bien son travail, il y met tout son cœur. Alors pourquoi celui-là gémit encore ?
Une exhalation forcée par le nez et Zhadum regarde ses mains propres qu’il lui faudra laver, encore, dans quelques minutes à peine.
Déposant son regard sur son Œuvre Imparfaite, il vient s’accroupir à ses côtés
« Que dis-tu mon ami ?
-Elvirha … »
Zhadum caresse doucement les cheveux de son Œuvre qui git, sale et ensanglantée sur les carreaux bleus et blancs, froids, durs.
« Elle ne viendra pas, tu dois cesser de l’appeler, tu me fais de la peine, tu n’imagines pas à quel point tu me fais mal, à l’appeler sans cesse, cette petite trainée qui t’a juste oublié.»
Le nom est à nouveau murmuré et Zhadum penche un visage triste, ses longs cheveux blancs venant effleurer le sol, le blanc se teintant de rouge sombre.
« Je t’aime mon ami, je vais t’aider, je te le promet. »
Exaudi vocem meam. Fiant aures tuæ intendentes in vocem deprecationis meæ
Zhadum se redresse, étirant sa colonne, ses côtes roulant sous sa peau presque translucide tandis qu’il regarde avec curiosité, l’appendice buccal qu’il vient de trancher.
Cette petite langue, souple, molle et rose ne pourra plus prononcer le nom d’Elvirha.
Il a hâte, hâte de lui raconter tout çà, elle, qui lui a demandé, de le faire taire. Il a parachevé son Œuvre.
La nuit tombe, le smog encore plus glacé infiltrant les espaces entre ses vertèbres saillantes.
Il va bientôt être l’heure.
Celle qu’il nomme « sa femme » est là, elle tourne, il la regarde du coin de l’œil, elle sait. Il sait qu’elle sait, il la voit, elle s’inquiète.
Elle doit partir, il faut qu’elle parte, si elle est là, il ne pourra pas jouer.
La trainée arrive, drapée dans son innocence, mais il n’est pas dupe.
Il est excité, il le sent, il a tellement hate de lui montrer. La porte de l’appartement se referme, les laissant seuls.
« Enfin nous y voilà » . Il doit faire semblant, il doit jouer mais il a tellement hâte. La plaisir est trop fort, son esprit s’emballe, il l’attrape et l’emmène dans la salle de bain. Lyxus n’est plus là, il ne reste que le fantôme de ses cris et de ses murmures mais c’est assez. C’est même bien plus.

Elvirha s'approchant d'un pas détaille les lieux, ses azurites courrent sur les murs qu'elle observe longuement...plissant le nez . [21:54]
Zhadum tient la porte d'un coude, prolongé par sa main avec son verre, l'autre encourageant la jeune femme à entrer. [21:54]
Elvirha … L'odeur ferreuse lui vrille les narine et le crâne, curieuse elle approche son index d'une des taches vermeilles , le portant à son nez ... Livide, elle se recule d'un pas, revenant au niveau de la porte mais toujours dans la pièce " C'est...du sang?" [21:55]
Zhadum la choppe par le coude, sans tellement de ménagement et l'encourage à entrer plus en avant [21:55]
Zhadum: C'est son sang, oui. [21:55]
Elvirha grimace lorsqu'il la pousse un peu en avant, elle secoue la tête, l'odeur violente lui vrillant le crâne Je...je veux sortir de la. [21:56]
Zhadum la tient fermement mais lui offre un sourire parfaitement aimable. [21:56]
Zhadum: Pourquoi ? Tu voulais savoir, non ? [21:57]
Zhadum: Ce que le gentil Zhadum fait de ses soirées. Tu voulais qu'il paye. [21:57]
Zhadum lui désigne un radiateur noirci par la moisissure au fond de la pièce. [21:57]
Zhadum: Là, regarde, si tu fermes les yeux tu peux encore entendre ses gémissements résonner dans la pièce. [21:57]
Zhadum: Il était attaché là, comme un animal, blessé comme il a pu te blesser, humilié comme il a pu le faire. [21:58]
Zhadum: N'ai-je pas exaucé ton rêve Elvirha ? [21:58]
Mais la petite traînée joue les mijaurées ce soir, il le savait, il aurait du attendre un peu mais il était tellement excité, tellement pressé de sentir le petit cœur battre.
S’il l’avait trouvée désirable il l’aurait peut-être prise, ici, sur les même carreaux blancs et bleus, il lui aurait fait crier ses petites misères au milieu de la pisse et du sang de son amant.
Mais elle bouge trop, il la baisera peut etre un jour, lorsqu’elle dormira ou qu’elle sera inconsciente mais il déteste quand elle se débat, comme là tout de suite.
Elle essaye de le gilfer, mais il l’a vue venir, ce pitoyable geste de la dernière chance. La dernière défense ridicule d’un être faible qui s’effondre sous son regard.

le coude toujours prisonnier de la dextre inquisitrice. Elle fronce les sourcils et lève son autre main, tentant de lui donner une giffle aussi forte que possible " Mon corps n'est pas laid et je...non je ne me laisserait pas dévorer par ma rage...' [22:06]
Elvirha: JE NE SUIS PAS COMME TOI ! [22:06]
Zhadum esquive la baffe et vient la plaquer contre le meuble, le dos de la gamine se mettant dans un angle du synthébois [22:07]
Zhadum: As tu déjà eu peur ? Tu n'as aucune chance de sortir d'ici, si je ne le fais pas de mon propre gré. [22:07]
Zhadum: Alors je commence par quoi ?. [22:08]
Zhadum: Moi Zhad' le gentil garcon ? [22:08]
Zhadum: je t'attache ? [22:08]
Zhadum: je te viole ? [22:08]
Zhadum: je te torture ? [22:08]
Elvirha laisse un cris de douleur quitter ses pétales amarante lorsque la pointe du meuble s'enfonce dans son dos. Elle fronce les sourcils et tente de se dégager , le fixant droit dans les yeux, sans provocation juste une force nouvellement née [22:09]
Zhadum: je te garde ici assez longtemps jusqu'à ce que le monde entier croit que tu n'existe plus ? [22:08]
Elvirha: Rust sait que je suis ici...si tu me touche il te tue. [22:09]
Zhadum: On essaye pour voir ? [22:09]
Zhadum la choppe à la gorge ou tout du moins essaye. [22:10]
Elvirha tente de se degager sur le côté mais bien vite la poigne enserre sa gorge, ecrasant la fragile trachée. [22:11]
Zhadum: Alors chérie. On fait quoi ? [22:11]
Zhadum lui laisse assez d'air pour respirer et parler tout de meme , dans des borborygmes [22:11]
Elvirha tente de déglutir en vain, pourtant l'azur le fixe toujours aussi froidement ... elle ne baisse pas les yeux . [22:12]
Elvirha: Je....je...n'ai...pas...peur...de..toi. [22:12]
Zhadum la contemple, amusé et emerveillé en même temps, devant tant d'assurance. [22:13]
Zhadum: Ton cul doit etre vierge, non ? [22:14]
Zhadum sourit et la relache, libérant sa trachée et venant poser un bise sur sa joue, avec douceur. [22:15]
Zhadum: Allez viens, et allons boire un verre. Mais cette fois tu bois. [22:15]
Elvirha ne tremble même pas lorsqu'il parle de sa rondelle fragile . Presque amusée et secoue la tête " Tu me prends pour une vierge ... effarouchée? " [22:16]
Elvirha profite qu'il la lache pour se decaler du meuble, son verre ayant finit par terre depuis un bon moment. Elle lesuit jusqu'a la sortie. [22:16]
Zhadum: Non mais tu as oublié un paramètre. [22:16]
Elvirha reviens s'asseoir avec souplesse, toutes les choses qu'elle à vécu l'on rendue accroc à la peur, la violence, l'adrénaline... [22:17]
Elvirha: Lequel ? [22:17]
Zhadum: la manipulation. [22:17]
Zhadum prend son com' et envoie un message à Rust [22:18]
Zhadum: je vais dire à ton petit ami que tu as pris beaucoup de plaisir à me sucer et à te faire sauter. [22:18]
Zhadum: et j'y joint ce magnifique passage de "tu me prends pour une vierge effarouchée' [22:18]
Zhadum: juste en audio [22:18]
Ce qu’elle ne sait pas cette petite pute hystérique, c’est que Rust est déjà au courant de tout, et depuis longtemps et que Zhadum a sa bénédiction.
Rust est comme lui, il brise et recolle, brise et recolle, c’est un travail d’artiste, chaque fois la fragile poupée de porcelaine devient plus difficile à rassembler.
Il la détaille. Ca y est, il la voit, enfin. La peur s’est glissée dans les iris azurés. La gamine tremble, l’air empeste les phéromones d’appel au secours mais il aime çà. Il le sent, son érection durcit.
Elle devient désirable. Elle devient forte, elle devient prête à assumer sa Folie.

Zhadum: il t'a attendu si longtemps [22:49]
Zhadum: 10 jours [22:49]
Zhadum: et il est mort de chagrin [22:50]
Zhadum: dans sa pisse et son sang [22:50]
Elvirha tremble comme une feuille effrayée par ce qu'elle lui à fait faire. [22:50]
Elvirha: Je...c'est moi qui ai fait ça... [22:50]
Zhadum: Seul. [22:50]
Zhadum: Oui. [22:50]
Zhadum: bien sur. [22:50]
Zhadum: Tu as demandé, j'ai executé. [22:50]
Elvirha attrappe la bouteille si elle y parvient et s'envoie une sacrée rasade au goulot. [22:51]
Zhadum: je te l'ai offert [22:51]
Zhadum: Comme tu as demandé [22:51]
Elvirha: Je...suis un monstre. [22:51]
Zhadum attrape une de ses longues mèches blanches qu’'il tortille autour de son index. [22:52]
Zhadum: Je crois que oui. [22:52]
Zhadum: Mais je peux t'aider à expier çà, si tu veux. [22:52]
Zhadum: Je peux t'apprendre la bienséance, à toi aussi [22:52]
C’est le dernier chapitre, sa femme va bientôt rentrer, il faut faire vite. Il faut qu’il termine, sinon elle va être en colère. Il ne peut pas jouer plus ce soir, l’Acte est terminé, les rideaux rouges du théâtre commencent à se refermer sur la dernière scène.

Zhadum la traine jusque dans la chambre [23:11]
Zhadum: Tu vas voir le visage du mensonge [23:11]
Elvirha fronce les sourcils, elle tente de s'accrocher aux murs en vain et se retrouve trainée dans la chambre sans ménagement. [23:12]
Zhadum la colle devant le miroir [23:12]
Zhadum: Voilà la laideur de Dreadcast, dans toute sa splendeur. [23:12]
Zhadum: La haine sous des traits de gamine. [23:12]
Zhadum: L'égoisme sous les traits de la fausse pudeur. [23:12]
Zhadum: Et tu oses etre en colère parce qu'on te voit entrain de te faire sauter sur une vidéo ? [23:12]
Zhadum: Mais sois heureuse ... [23:13]
Zhadum: Ca te laisse une part de beauté. [23:13]
Zhadum: Tu n'as pas peur de moi, tu n'es pas dupe ? Zhadum est gentil ? [23:13]
Zhadum: Moi non plus je ne suis pas dupe. [23:13]
Elvirha fixe le miroir et détourne le regard, après toutes ses paroles elle ne parvient même plus à se regarder en face Arrête! Arrête ça ! . [23:13]
Zhadum: Tu es l'un des pires monstres que Thallys ait enfanté. [23:13]
Zhadum: tu m'as demandé de lui faire mal et tu me traites de cinglé ? [23:14]
Zhadum la relache [23:14]
Elvirha: Je savais pas que tu lui ferais mal comme ça ! Je...je suis désolée, je m'en veux de t'avoir demandé ça...tu...tu l'as fait à merveille ... [23:14]
Elvirha: Mais je...j'assume pas. [23:15]
Zhadum: Tu peux encore etre sauvée de toi meme. [23:16]
Elvirha: Je...je veux pas être ce que tu dis ...je...je ne comprends pas tout ça en moi...ce besoin de souffrance, ce...cette colère, cette haine. [23:16]
Elvirha: Co...comment? [23:16]
Elvirha se voit à cet instant tel un monstre et envoie son poing fermé en direction de son reflet, dégoutée d'elle même [23:17]
Zhadum vient poser un baiser au coin de ses lèvres, une fois qu'elle aura fini [23:17]
Zhadum: un jour .. [23:17]
Zhadum: tu viendras, de ton plein gré [23:17]
Zhadum: et nous .. ferons ton expiation [23:17]
Zhadum: une catharsis. [23:17]
Zhadum: Ca sera douloureux mais après tout sera parfait. [23:18]
Zhadum lui sourit et caresse sa joue du revers de l'index [23:18]
Zhadum: Tu verras, c'est promis. [23:18]

◊ Commentaires

  • Aislinn (166☆) Le 18 Mars 2016
    Je n'ai rien de plus à dire que " Captivant". Parler plus serait dénaturer Zhadum...il est captivant. Merci pour cet aperçu de lui que je ne connaissait pas encore smiley Et hop une étoile !
  • MockingJay~36896 (230☆) Le 18 Mars 2016
    Génial, juste génial. *
  • Niasse (126☆) Le 18 Mars 2016
    Ouuuuh la sale bête ! Vilain pas beau !
  • Syra (873☆) Le 18 Mars 2016
  • Law (119☆) Le 18 Mars 2016
    Absolument incroyable.
  • Zhadum (510☆) Le 18 Mars 2016
    Merci @tous pour vos étoiles et commentaires, mais je rappelle que ceci n'aurait jamais pu être possible sans Lyxus qui s'est fait ban smiley La base du RP vient de là, il fallait le planquer 15 jours, la salle de bain de Zhad' était un bon endroit. Merci à ceux qui ont pris part au RP, merci de m'avoir laissé gagner cette fois.
  • Ludwig (250☆) Le 18 Mars 2016
    La larme à l'oeil. Han, chu fier.
  • Aislinn (166☆) Le 18 Mars 2016
    Oui le pauvre Jd Lyx quand même . C'était un réel plaisir et demain....aïe aïe aïe
  • Tex (170☆) Le 18 Mars 2016
    De l'art, du moins le genre d'art que j'aime, beaucoup. Je suis fan, réellement, et un peu folle, sûrement. Mais je crois que je suis tombée amoureuse. smiley ★♥
  • Zhadum (510☆) Le 18 Mars 2016
    @Ludwig avec un "w" Zhad' a eu un bon prof
    @Minos Owi ca rime
    @Niasse Rose, Zhadum aime bien le rose
    @Derek Je suis très sage smiley
    @Tex Il ne faut pas, fuis, loin ..
  • Tex (170☆) Le 19 Mars 2016
    Je l'ai dis, je suis un peu folle, je fuirai pas smiley
  • Lyxus~60811 (82☆) Le 21 Mars 2016
    C'est juste.. Wouah! Je suis tellement degoûter de vous avoir quitter tout ce temps... Mais très beau RP et super article! Content de faire la suite de ce RP Ahah smiley *