Recherche

EDC de Zélie

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Zélie

Cacher

Conspiration

.. ♪ ...
" Sous la terraformation, la cité croupit sous l'opacité. Les cabales sont fidèlement attachées au pouvoir qu'elles concèdent. Celui de détruire ou celui de créer, d'autres réalités. "

Tu te fonds dans le décor de la cité. Blonde aux traits gracieux sous mélancolie, dépeinte par la pluie acide et élancée sur des talons déjà usés par l'hostilité du territoire.
Créature trop fière de ne plus redouter le froid qui assèche pourtant la douceur de tes lèvres, mises en garde par des stigmates vermeils. L'opium amoureuse qui s’injecte dans tes veines, produit assez de chaleur pour te conforter dans l'orgueil.
Sur cet aspect superficiel, rehaussé par le manteau éternel de la jeunesse aux doux espoirs, conspire d'autres attraits. Un idéale parfois démesuré, des principes qui se heurtent aux réalités, aux conflits du moment.

_______________________________________
Il serait fou d'apprendre à rêver...
Dans ce taudis géant qu'est Dreadcast, dans son confinement visuel et synthétique, les espoirs sont corrompus. C'est du moins, cette amertume qui s'invite, venant souiller la douceur sucrée que tu affectionnes tant. Une drogue pour une autre, même les rêves sont distillés dans des univers artificiels.
Le tien est encore fébrile, balancé par des histoires passées et leurs luttes. Celle d'une Rébellion qui se battait pour assouvir ses désirs, de Liberté et de Justice. Des mots grossiers, souvent édulcorés. Et finalement risibles quand tu observes les canaux de communication. Le peuple Orion, aspire sans doute à moins de comédie ou il a seulement abdiqué, épuisé par ses conflits internes. Mais qui voudrait d'une éternité stérile ?
La propagande vieillit mal a en croire les affiches, écornées sur les murs du secteur, couleurs éteintes et papier évincé par les affectes du temps. Il ne reste pour que les cours d'histoires ou les souvenirs des anciens, pour lui donner encore fière allure.
Le peuple Orion avertit par son héritage et bâtit sur un socle de liberté mais muré dans son absence. Les groupes divergent, se méfiant des égards de l'autres. La confiance est affinitaire, jusqu'à la prochaine trahison.
... Si tu ne sais pas te battre, tu n'es rien.

Combattre, un mot qui s'accorde en plusieurs associations. Il ne s'agit plus forcément de croiser le fer, la Lance. Une distance s'est imposée, la matrice est devenue un champs de bataille pour ceux qui avaient la possibilité de s'armer de ses codes. Certains n'en reviennent jamais, d'autres en garde des séquelles bien réelles.
Tu patientes longuement derrière tes écrans, les pupilles chavirent sur les différents hologrammes mise à ta disposition, tu enquêtes, tu t'informes. Tu as encore tellement à apprendre. Tu échoues aussi face à certaines problématiques, quelques reproches fuses. L'ego est ébranlé, mais c'est une nécessite d'être ramené quand l'esprit s'embrume. Le smog si épais parfois, nous empêche d'étendre notre vision mais à l'inverse, ses volutes peuvent dessiner des lignes d'horizons imaginaires. L'égarement est périlleux, voir aliénant.
La rumeur conspire, à chaque coin de rue, chaque rade. Les soupçons sont partout, et les sourires forcés sont à glacer le sang. Chacun donne son avis, avec une éloquence tranchante, rare est l'humilité quand les mots deviennent des armes. L'humiliation est visée d'un camps à l'autres. Les conflits sont binaires, l'éternité d'un cycle qui revient sans cesse.
A la périphérie des réseaux, ou des familles qui se trahissent, les alliances sont convoitées presque aussi précieusement que les cristaux. Les intrigues politiques se terminent à chaque épisode avec de nouveaux rebondissements. Mais certains spectateurs sont lassés, zappent machinalement d'un autre programme à l'autre, sans trop d’intérêt. Vivement le prochain tournois de Dreadball.
Les intentions les plus louables, tu le comprends aujourd'hui, sont malvenues. Elles sont des aveux de faiblesse, des postiches d'une pureté placide.
Personnes ne peut se vanter de noblesse sans avoir à se trahir soi même ou quelques proches. Car on se raccroche à tant de désolations, de poussières finalement d'ignorances.

La ligne de mire est plus confuse, l'ennemi toujours autant redouté. Mais son identification est difficile à déterminer.
A voir le mal partout, on finit un jour par l'incarner.

Informations sur l'article

Exhumée du Néant
24 Septembre 2019
361√  20 5

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Phylène (866☆) Le 24 Septembre 2019
    "Excellence putride quand tu nous tiens, chavire mon espoir au bord d'un navire fait de toile. Il s'envole et ressemble à un nuage qui bientôt dégorgera, sombre et malveillant au dessus de la ville qui l'a autrefois aimé. "
  • Bishop (248☆) Le 24 Septembre 2019
    *
  • Althais (123☆) Le 24 Septembre 2019
    *
  • Noll (21☆) Le 25 Septembre 2019
    *
  • Furya (232☆) Le 30 Septembre 2019
    *