Recherche

EDC de Vincent

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Vincent

Cacher

Comme ce bon vieux Stakhagob !

Spoiler (Afficher)
Délire total sans lien avec un quelconque pion. Simplement une envie d’écrire depuis un moment ,il me manquait juste une bonne raison de le faire alors pourquoi pas les 365 jours de boulot de mon bon vieux piaf.
C’est un premier jet sur un EDC que j’ai toujours délaissé,alors je suis preneur de conseils smiley
J’espère que vous apprécierez tout de même et désolé d’avance pour les fautes !

Oui je l'ai eu !!! Enfin !!
Le vautour leva un poing victorieux vers le plafond tel un gladiateur d'une arène sudiste fêtant sa victoire pour épater les badauds du coin. Un grand sourire illuminait le visage du plumé,chose rare depuis quelques temps.
L'écho de son exclamation rebondit sur les murs de la boutique et ne tarda pas à faire lever quelques regards curieux des clients penchés sur les vitrines.
Vincent fit une grimace de gêne et rassit ses fesses engourdies sur son canapé favori de la zone de repos "Réservé au personnel" .Il ne bougea plus espérant peut être devenir invisible comme un kob’ sous module.
Mais son crime ne pouvait rester impuni ,et ce fut d'une zone d'ombre dans un coin de la pièce qu'une voix gutturale se chargea de répondre à sa soudaine éruption de sentiments incontrôlée.

Grr, pourr'quoi t'crries sale piaf d'mes deux ..! Tu t'crrois au barrr ?!

Le détenteur de cette voix rauque à faire pâlir un vétéran du Mili' n'était nul autre que Zakrom le 'gnoll de sécurité' de l'échoppe,une montagne de muscles sortie d'Hujan sait où.
Il ne parlait jamais de son passé ,mais il était de notoriété publique qu'il avait pas mal bourlingué d'un champs de bataille à un autre avant de finir dans le privé, se la coulant douce et profitant d'une retraite bien méritée ,et disons-le..bien payée.

Ahem ,ouais désolé.. Mais regarde un peu Squik’ !

Tout le monde l'appelait Squiky parmi le personnel ,sûrement pour se créer l'illusion que ce molosse de guerre n'était pas si menaçant et qu'il ne vous dévisserait pas le cou au moindre regard de travers. Le gnoll fini par accepter ce surnom dégradant non sans quelques échauffourées, surtout après que la directrice s'y mette..et aucun employé ne veut s'embrouiller avec son DG !
Le vautour attrapa prestement la petite tablette sur la table basse et se leva à nouveau pour se diriger vers le géant au pelage odorant.
Il tapota sur son deck à la vitesse de l'éclair et,arrivant près du gnoll, lui fourra l'écran sous le museau.
Ce geste ne lui valu comme réaction qu'un grognement menaçant . Le genre de grognement de ceux qui n'apprécient pas qu'on envahisse leur espace vital,où d'un combattant trop habitué à maintenir ses adversaires à distance. Mais le vautour anormalement excité fit fi de sa peur naturelle face à un prédateur et maintint son bras tendu vers les yeux luisants du gnoll,qui fini par y poser le regard.

C'quoi ,ça ?

"Ça" , mon pote ,c'est mon accréditation 'vendeur légendaire' approuvée par le Syndicat des Travailleurs de Sa Majesté ! Et avec la bénédiction du CIPE,rien que ça !

Il était difficile de ne pas sentir la fierté dans la voix de Vincent tandis qu'il agitait l'écran affichant une petite carte dorée portant son nom flanqué d'un
S+: le rang maximal atteignable dans une carrière de vendeur.

Ok,et à quel moment j'en ai un trrruc à foutrre ?

Le vautour répondit par un "Tss" désabusé mais sa réponse ,qu'il voulait cinglante, fut coupée courte par une voix venue cette fois-ci de la salle de vente.

Mais qu'avons nous là , deux métas-races des plus disgracieuses fomentants des plans aussi hideux que leur -sale tro..- ,ahem ,faciès.

Cette attaque pleine de répartie provenait d'Ambroise Blanchetête , un elfe ultra-impérialiste issu d’une famille nordiste. Ses traits étaient des plus raffinés et doublés d'une voix douce tirant quelque peu vers les aiguë.
Il se tenait dans le seuil de la jonction entre les vitrines et la salle de repos ,son attention portée vers les deux employés.
Ce tombeur de femmes propulsé aux postes de gérant des ventes en quelques heptades étirait son habituel sourire hautain , et ses yeux bleus ciels tendant vers le gris fixaient la scène du haut de son mètre quatre-vingt-dix.
Vincent serra les dents ,ne cachant nullement son aversion et laissa voguer ses pensées qui ne tardèrent pas à lui renvoyer une image mentale :
Celle d'un idiot avec un agri’ dans le cul qui pourrait devenir l'ambassadeur des elfes dans tout le secteur,tant il est la personnification si parfaite de tout ce que ses semblables représentent.
Devant l'absence de réaction,Ambroise repris ,plus sérieux:

Si la directrice vous attrape entrain de glander ,vous pouvez dire adieu à votre poste.
Tiens il se trouve d'ailleurs que j'ai à lui parler , ce serait vraiment dommage qu'elle l’appren..

C'est bon Ambroise on a compris. Tu tiens le pouvoir aussi mal que l'alcool,et maintenant tu te sens plus tant ça doit être bandant de se la jouer chef.
Je te rappelle que si tu nous vires,tu devras te charger de trouver nos remplaçants dans l'heptade ,et bon courage pour ça vu l'état du marché.

Sachant que l'elfe n'avait aucun contre arguments,le vautour étira un sourire satisfait et reprit :

Et pour ton information ,j'ai reçu mon accréditation et la puce de performance qui va avec . Je suis dans le top du ‘vendeur game’ et peux bosser sans quasiment jamais m'épuiser ! Haha !

Ooh ,mais quelle merveilleuse nouvelle Vincent,je suis si heureux pour toi !

L'elfe se délesta instantanément de son faux entrain et repris sur un ton suintant le dégoût.

Mais sérieusement regardez-le cet idiot heureux. Tout fier de pouvoir bosser comme un esclave sans la moindre pause , abandonnant son corps et son âme au marché de consommation.
Chaque cycle de travail le transformant un peu plus en robot décérébré jusqu'au jour où ,faute de logique à son existence ,il fusionnera avec le rayon ‘Deck et Vibromasseur’.

Incapable de pleurer sur son sort ,il se contentera de sourire pour l'éternité à chaque client qui se présentera face à lui,et ce jusqu'à ce que Thallys mette fin à son processus de clonage et à son existence sans saveur.. Car c'est bien là que vient tout le sel de la vie ! Les rencontres, les amitiés,l'amour,les combats ! Être Impérialiste ,c'est vivre chaque jour avec passion pour que lors du moment venu,tu te sacrifies pour l'Empereur sans regrets !

Waouh..t'as vraiment loupé une belle carrière de Librarius,tu sais ?

Grr' vous m'faites chier vous deux. Si vous v'lez blablater ,tirez-vous ailleurs où j'me charge de vous trrrouver une table pourr deux au centrre d'clonage.

Mais l’elfe répondit sans hésitation et repris son raz-de-marée auditif en direction du plumé.

Et toi tu as loupé ta carrière d'impérialiste,car comme le disait le Premier-Né Alast..

Deux voix exaspérées et parfaitement synchronisées accueillirent la mention du Premier-Né.

Grr,ta gueule !
Ta gueule !

M..ma..malotrus ! Et puis quoi ,j'en attendais pas moins de la part d'un vautour dépressif et d'un molosse puant possédant autant de neurones qu'un rat des S.Ts!

Zakrom se redressa de toute sa hauteur,crocs sortis et muscles bandés. Ses yeux jaunes fixèrent intensément le visage affublé d’oreilles pointues comme un orc devant une jambe de kobold grillée.
Ambroise fit volte-face avec moins de grâce qu'il l’espérait et détala vers le bureau du DG ,jetant un coup d’œil rapide derrière lui pour s'assurer qu'il n'était pas suivi.
Il ajouta sur un ton qu’il voulait autoritaire malgré une voix légèrement tremblante:

Vincent,je te donne deux cyclo-minutes pour te remettre au travail ou ça va barder avec la patronne !

Une dizaine de cyclo-secondes passèrent avant que Vincent ne brise le silence.

J'arriverais jamais à le blairer ce mec pas vrai Squik’?

Mais le gnoll était déjà parti. Vincent le suivi du regard jusqu'à ce qu'il atteigne l'entrée de la boutique ,surveillant les allées et venues des clients ,ses griffes serrant une hallebarde usée.

Hm,mieux vaut ne plus le déranger pour aujourd'hui.

Le vautour rangea machinalement son deck dans une poche de sa veste et se passa rapidement une main dans les cheveux pour tenter de les coiffer avant de se diriger à son tour vers les clients.
Instinctivement ,un sourire commerciale remplaça la morosité de son expression habituelle.

Aller Vince’ ,en avant ,marche ! Comme ce bon vieux Stakhagob..

Spoiler (Afficher)

Informations sur l'article

1.0
29 Décembre 2021
294√  8 1

Partager l'article

◊ Commentaires