Recherche

EDC de Valmont

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Valmont

Cacher

In Memoriam.

En retraçant le chemin entre là où tout a commencé et là où tout s'est scellé, Valmont avait une musique en tête. Un carnet tout froissé dans la poche, qui ne le quittait plus, et deux heptades qui résument une vie.
Un poing de métal pousse la porte des souvenirs, une fois de plus, là où tout a commencé et tout finira, yeux sombres noyés dans un souvenir bleu.
Un poing de métal sort une bouteille d'un sac trop usé, et un corps trop étiré enivre un esprit trop fatigué. A l'endroit où les symboles s'étaient autrefois échangés.
Je veux retrouver le "Je" qui capitule pour le "Nous" qui se lie.
Et quand je ferme les yeux, je pourrais presque te voir danser.
L'éternel insatisfait illustre la contradiction humaine. La méta prétend que c'est l'égo. L'humain argumente que c'est la peur. Peur d'être seul, comme le jour où il a foutu les pieds par terre pour la première fois, le corps aussi nu que l'âme a pu l'être jusque à rencontrer l'autre.
Mais parfois, la tension frôle la chaleur, quand le bleu plonge dans l'obscurité, et plus rien n'a d'importance. La douleur laisse place à l'éternité, la solitude finit tendrement enveloppée et les terreurs nocturnes s'apaisent au creux d'un être unique.
Pétillante espérance nous aspire dans le doute.
Et d'expansions en explosions, je trouverai.
Un poing de métal solitaire et éloquemment fermé s'écrase contre les murs d'un T-cast qui fut autrefois l'abri de ceux qui se cherchaient. Qui fut jadis l'alliance qui scelle les toujours.
Et ce poing qui martèle hurle furieusement un besoin, un désir, alors que les mots laissent place à des grondements rapidement noyés dans l'ambré, puisque l'homme a laissé l'égo de côté pour reconstruire ce qui peut l'être.
Les rouages sans âmes de tout ce qui nous tue, un couteau sur le coeur à mains nues arraché, le meurtre légalisé des espérances.
Et j'attends le retour de flamme.
La chair brule alors que l'âme exulte, et les mots perdent leur sens pour reformer un tout.
La folie libérée se noie dans ce qui ne tue pas, mais ne rend pas plus fort non plus, juste un peu plus con, mais qui donne l'illusion d'être mieux. Et la présence non désirée mais tant espérée vient veiller, fidèle à sa promesse, implantée quelque part entre ces deux aimants qui parfois s'attirent, parfois se repoussent.
L'homme s'écroule dans un bris de verre. Et elle ramasse les éclats de fureur, éponge l'expansion de douleur. Elle le couvre d'une attention qui n'attend rien en retour, sauf peut être la promesse de la fin de la destruction.
Je retrouve celui qui m'avait fait croire en l'existence des âmes soeurs.
Valmont s'endort le corps brisé, l'âme noyée, mais sourit légèrement au creux des souvenirs retrouvés, bercé par une certitude qui ne prendra fin qu'en même temps que sa puce APM. Libéré d'un poids qui ne doit pas éclater aux yeux de l'évidence, pour mieux repartir à la conquête de l'éternité.
Spoiler (Afficher)
Non utilisable IG. Et j'en profite pour remercier une fois de plus pour la belle bannière cadeau qui va si bien à mon Val'.

◊ Commentaires

  • Kmaschta (236☆) Le 13 Août 2013
    Le lampadaire qui veille (quand il n'est pas en veille) approuve. Et il approuve le choix de la musique aussi !
  • L-X (1405☆) Le 13 Août 2013
    Beau.
  • Manerina~6356 (1523☆) Le 13 Août 2013
    J'ai longtemps hésité sur la phrase que je voulais reprendre, et puis bah... j'ai pas réussi à choisir...