Recherche

EDC de Vaëlyr

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Vaëlyr

Cacher

~Impure~

~♫~


Je me fais de plus en plus discrète, je glisse dans la couche d'en dessous, je cherche la sortie de ces ruelles pour me perdre en des arrières cours plus sombres et humides les unes que les autres, j'entreprend un voyage personnel d'autodestruction et de rennaissance, je chasse comme une maladie la pureté qui m'afflige.

Je suis l'héritière de l'impureté.

La pureté, partout je la traque, dans mon coeur, dans mon âme, dans ma chair.

Je refuse d'être la nymphe caline et vertueuse qu'on voudrait faire de moi pour m'enfermer, je suis tout aussi libre de putinerie que le fut ma chère mère, je veux mourir et mourir, et encore mourir.

Je ne serai pas votre faire valoir, votre passe droit de l'inculpabilité, vous ne me dorloterez pas comme une poupée qui couine quand on lui presse le nez, vous serez horrifié de ma fausse innocence, et vous vous hairez de m'avoir souillée...et je m'en délecterai.

Car une fleur fanée ne se cueille pas, elle meurt et se flétrit, ses fragrances tournent au vinaigre et ses pétales pâlissent, et plus jamais ne reluisent de la rosée matinale.

Me parlerez vous alors d'amour et de son cortège d'hypocrisies ?

Tenterez vous de me faire croire que je puisse aimer d'être recluse en une tour d'ivoire, ou qu'un joyau peut briller enfermé dans l'écrin ?

Je vous vois, soyez en certain, vous êtes nu, chibre pendant, laid et malodorant, et je suis seule à pouvoir maintenant vous faire redresser le front, bien que vos honteuses exhalaisons me soient en bouche comme un millésime, ou plutôt comme vin de messe versé telle une lie sur l'autel de mon impureté chérie.

Il n'est aucun vice qui ne puisse être célébré en la cité des immortels, aucune limite à l'abandon de soi devant l'immoralité même de cette vie clonée, de ces assemblages de chair en mouvement qui se touchent, se blessent, se tuent, s'entredévorent d'un amour dégénéré.

Non monsieur, je ne serai point votre enfant chérie, je ne serai pas non plus votre fidèle amie ou confidente, car mon coeur est aussi noir que mon regard est clair, encore moins votre compagne ou je ne sais quel trophée des élans putrides de votre narcisse, je ne serai qu'une putain de passage dont l'abandon vous laissera triste, face au miroir de vos propres déchéances, en proie aux tourments de celui qui comprend.


Je ne suis qu'un Hymen, je n'ai de sens que d'être déchirée.


Informations sur l'article

Ire
14 Octobre 2020
208√  21 13

Partager l'article

◊ Commentaires

  • Furya (232☆) Le 14 Octobre 2020
    Ca sent la fessée. *
  • Vaëlyr (53☆) Le 14 Octobre 2020


  • Léonie (321☆) Le 14 Octobre 2020
    S'il faut sortir la cravache et sévir... ⭐
  • Colter (0☆) Le 14 Octobre 2020
    Très bien écrit.
  • Thalya (11☆) Le 15 Octobre 2020
    Étoile.
    Très bel écrit. Clairement on ne s'imagine pas cet aspect de Vaëlyr quand on entend parler d'elle ou même qu'on la voit.
  • Katia (11☆) Le 15 Octobre 2020
    Très beau.
  • Sha-Sha (25☆) Le 15 Octobre 2020
    *
  • Alucard (5☆) Le 16 Octobre 2020
    Alors j'ai pas encore lu, mais quand j'ai vu juste ça : "Je ne suis qu'un Hymen, je n'ai de sens que d'être déchirée." Ca a fait ma journée! Merci. Et rien que pour ça j'étoile.
  • Vaëlyr (53☆) Le 16 Octobre 2020
    Merci pour ces retours ! ♥♥♥
  • Elyahsin (77☆) Le 16 Octobre 2020
    J'adore ! Personnage d'apparence puritaine transpirant la bassesse et le vice. Ca promet *
  • Vaëlyr (53☆) Le 16 Octobre 2020
    Mais tout ceci n'est que conséquence de cela ;

  • Alexf (38☆) Le 17 Octobre 2020
    woaaaa quelle puissance dans le texte, j'adore
  • Koe (97☆) Le 18 Octobre 2020
    Sympathique à lire, vraiment. Ca rend curieux sur le personnage du coup.