Recherche

EDC de Swan

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Swan

Cacher

Initiation à la connerie

Spoiler (Afficher)
Inutilisable IG. Le premier qui accuse mon perso d’être allé en SR sans preuves, je lui fais Bim !
On est tranquillement installées dans mon salon, une bouteille de Skiwi et une de Vod’ sur la table, et je sais qu’on est là pour parler de nos futures conneries. Elle sirote son verre, cigare à l’odeur enivrante dans la main et elle me regarde en ricanant. Bon... je me lance.
-Lado, tu m’apprendras?
-Ouep. Mais à une condition. Il faut une initiation.
-D’accord. Quoi?
-Le SR.
-Tu me fais drôlement chier. Si je perds tout, je ne te le pardonnerai jamais.
***
Trois règles, "P'tite".
(1). Rester une filou parmi tant d'autres.
-Tu veux dire... faire celle qu'est pas capable, et ne pas me vanter?
-Faire celle qui gardera en tête qu'elle n'est pas intouchable, pas LA filou, juste une parmi tant d'autres. Discrète, inventive, sans tomber dans la routine, toujours se méfier.
(2). Me faire confiance.
-J’ai pas vraiment le choix…
(3). M’appeler Maître.
-Alors là, tu rêves tout plein, cocotte.
Explication. Déroulement du plan. A vos marques, prêt?
-Quand tu remontes, tu verras, y'a une femme bizarre avec un rouleau à pâtisserie qui montera la garde.
-Euh... hein?
-Mais pas de soucis! Elle fait que roupiller, enfin tu verras. Oui c'marrant le SR. Bref.
Activation du module.
On passe carrément par le Mili, les soldats ne font que s’entraîner de toute façon, il paraît. Elle part tout devant. Et bordel, voilà que je stresse déjà, fuyant sur mon Over sans même plus arriver à penser. Je sors : la femme au rouleau. Ok. Je cherche la planque. Merde, la carte, j’en ai foutu quoi? Mais merdeuh, elle où c’te planque?
Je finis par trouver, je tremble de partout, nerveuse, excitée.
-Me suis paumée, j'ai fait le tour du pâté.
-M’ok.
Et elle sourit en coin, l’air moqueur avant de crier. MERDE!
Les battements de mon cœur s’accélèrent. Merde, quoi? Il se passe quoi?
-... J'ai plus de pix'!
Je vais la tuer, la massacrer, en faire des morceaux de kobolde en brochettes!
-Oh putain! Connasse! Salope! J'ai eu peur!
-Hey, doucement saloperie!
Elle repart chercher une cible facile pour moi. Après tout, c’est juste une initiation à la con. Elle revient également avec une pix, me laissant rassasier ma gorgé sèche de ses fourberies.
Le plan paraît simple. Une humaine à telle adresse, lui piquer son pied de biche, et retrouver la kobolde dans le bâtiment juste à côté. Un foutu pied de biche! Putain! Tout semble relativement clair pour le moment. Je ressors ma carte, histoire de repérer le coin avant. J’vais encore me paumer, putain…
Ma compère se casse et j’active à nouveau mon module, cherchant ma cible. J’arrive à un carrefour, je sais qu’elle est par là. Oui. Sauf qu’elle n’est pas seule. Y en a deux, trois autres, tout autour. Bordel, je panique! C’est lequel de bâtiment où la kobolde m’attend! Et je ne peux pas activer quoi que ce soit sans désactiver mon module. Et merdeuh! Je fais plusieurs tours du bloc, rien, l’adresse indiquée n’est qu’un terrain vague en réalité. Je décide de m’éloigner pour pouvoir tracer la kobolde. Je me retiens de pester très fort en réalisant qu’elle a inversé les chiffres de l’adresse, j’envoie un message pour le lui faire gentiment remarquer.
[Bien joué!]
Je vais la découper, je vais en faire de la chair à bouillie de kobolde!
Elle se tient dans l’entrée, l’air toute contente de sa blague, et je l’insulte encore de tous les noms! Putain, de putain!
Avec ses conneries, j’ai tellement paniqué que je n’ai rien pu faire. Mon cœur m’empêche de penser clairement. J’ai l’impression que ça joue du tambour là-haut.
On retourne dans une autre planque au coin de la rue, histoire que je puisse reprendre mes esprits, et elle me ramène des brochettes d’écureuil. C’est un peu étrange, mais au final, ça a plus de goût que la tourte. Toujours ça de testé.
-Bon, il reste la solution de secours. Le bar des cons d’parents.
-L’ïle de la Moule?
-Ouep. Y a une humaine qui dort dans l’entrée.
J’active encore le module et y file. Je n’ai pas envie de traîner toute la nuit en secteur hérétique à cause de ses conneries. Cette humaine-là aussi a un pied de biche. Je le lui pique discrètement et fais un simple tour dans le bar quand j'entends crier...
-SALUT DU CON! DÉSOLÉE, J'POUVAIS PAS PASSER A LA PRISON. MAIS LA PROCHAINE FOIS, JE FERAI UN EFFORT. PROMIS!
Je sursaute. Je vais en faire de la mousse à l'écureuil de cette saloperie de kobolde! Mais je préfère m’éclipser au lieu d’aller vérifier si c’est lui. Je me sers juste en brochettes au passage.
Je dois retrouver la kobolde au T-Cast le plus proche. Je m’y engouffre, non sans noter que des rebelles s’en approchent également.
-Y a des rebelles dans le coin.
-Ah? Et ils sont l…
Ni une ni deux, on disparaît en les voyant entrer, mais c’est trop tard, je crois.
-T-Cast Ouest!
Et comme me paumer déjà deux fois ne suffisait pas, je prends le T-Cast Est sous la peur. Histoire de bien rire nerveusement. Je reprends donc la direction de celui à l’Ouest en pestant, alors que la kobolde m’envoie un message pour se moquer.
[M’aha! Ouest! Rendez-vous à la première planque.]
Mais ce n’est pas encore le pire. Je ne trouve plus cette satanée planque. Je panique, y a deux, trois rebelles encore qui discutent tranquillement dans le coin. Je fais le tour du bloc, deux fois, trois fois, quatre fois… je descends un peu plus au sud, histoire de regarder discrètement la carte. Putain de bordel de merde! Elle la connait la carte, elle. Pas moi euh!
[Je la trouve plus!]
[Mais c’était la première.]
[Je la trouve plus!]
[Entre la boutique d’arme et le bar.]
[‘Pouvais pas commencer par ça?]
Je fonce dans la planque le souffle court, prête à l'étriper.
-Bon alors, tu l'as ton souvenir au moins?
Je brandis le pied de biche abimé, quand même fière de cette connerie. Bah ouais, faut bien commencer petit. Règle N°1: Ne jamais voir trop grand.
Elle est repartie vérifier que le centre militaire était libre. Et puis, on a filé dans les souterrains. J’ai tout désactivé en remontant, j’ai foncé chez elle.
Je suis tombée sur un pouf, exténuée, et ma compère m'a tendu une lame brillante. Un joli Kunaï bien travaillé. J'en ai déjà eu un comme ça, et je sais toute sa signification. J'ai réussi. Malgré avoir frôlé une dizaine de crises cardiaques.
Et puis… je suis tombée dans les vapes. Vraiment solide l'elfe, bordel...
Je suis venue, j'ai vu, je me suis perdue. Mais je me suis vaincue! Ouais. Et au moins, j'ai eu droit à des brochettes et à mon si attendu:
Bonne soirée, "Grande".
Initiation à la connerie: fait.

◊ Commentaires

  • Amar (213☆) Le 15 Juin 2013
    Bien joué !
  • Valmont (176☆) Le 15 Juin 2013
    Vous connaissez la kobolde qui a atteint le record de malédictions adressées à sa personne en une soirée?
  • L-X (1408☆) Le 15 Juin 2013
    Bon, je crois que le danger, il était surtout dans ta tête mais la prochaine fois, passe prendre un IB... hum.
  • Swan (688☆) Le 15 Juin 2013
    Oh voui, Elix! smiley

    M'enfin, me suis surtout fendue la gueule, et si moi j'ai stressé, c'est à cause de ma connexion qui n'arrêtait pas de planter. D'où le premier essai de vol de pied de biche manqué, et puis ensuite l'évanouissement.
  • Ella~7202 (137☆) Le 15 Juin 2013
    Excellent ! ^^
  • Ladoria~7869 (223☆) Le 16 Juin 2013
    Si y'en a d'autres qui veulent s'amuser, on peut monter une agence de tourisme!
    On a quand même été poursuivies, 3 fois au total, c'pas rien, même un record personnel smiley