Recherche

EDC de Sneni

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Sneni

Cacher

[TP] Level-up son RPQ


[TP] Level-up son RPQ



Ah, mes petits rats, l’érotisme, quelle histoire. Certaines et certains ne vivent à peu près que par ça. D’autres s’en passent pleinement ou presque, comme moi, maintenant que j’ai cumulé autant de cynisme et d’arthrite que d’expérience. Entre les deux se dressent une infinité de nuances.

Je considère avoir pas mal roulé ma bosse et mes trous dans la Ville, alors, peut-être, comme toute ancêtre digne de ce nom, est-il temps de vous partager mon expérience. Notez, je ne prétends pas vous expliquer comment vous entre-astiquer la brochette, le Rat m’en préserve. Non, je vous offre ici juste quelques pièges trop souvent vus, et des alternatives qui vous donneront peut-être ce petit plus dont vous aurez besoin pour ne pas vous lasser trop vite.



Piège numéro 1 : Les tropes éculés



C’est bien ‘éculés’, hein, je vous voir venir, mais nous sommes dans du sérieux ici. De quoi je parle ici ? De tous ces trucs vus et revus. Le début en ‘tu veux boire un verre’, la fin orgasme et fluides automatique, le mâle conquérant et la femelle rebelle-mais-docile, Rat ! On s’emmerde avant même que ça ait commencé, passant la moitié avec le com en main à se dire que le plafond aurait besoin d’un coup de peinture.

Mon conseil : Innovez

Invitez-le ou là à explorer votre machine à laver king-size dès le premier soir. Mettez des coussins péteurs. Si vous avez des dons en mécanique, créez un sex-toy comme on n’en a jamais vu. Utilisez un harnais anti-gravité. En un mot : surprenez votre ou vos partenaires, et vous pourriez bien vous surprendre vous-mêmes.



Piège numéro 2 : La lourdeur directe ou non



Perso, quand je lis chaque jour ‘on se voit’ ou qu’on insiste très lourdement pour me rencontrer tout en indiquant que bien sûr ce n’est pas pour le cul, tout en multipliant les allusions, les palpations et autres suggestions… Rah, mais c’est bon, on l’a compris, que vous étiez en écureuil. En tout cas, directement, j’ai les sécrétions qui s’assèchent, en ce qui me concerne, surtout que des fois de l’allusion à la pression il n’y a qu’un pas, sans parler de ceux qui font la gueule face au refus.

Mon conseil : Soyez consensuel.le

Parce que dedans, y’a sensuel, déjà. Ensuite, parce qu’à moins que votre décentrage ne soit vraiment inexistant, des cris de plaisir extorqués sont rarement sincères, n’en déplaise à ce que peut suggérer Dreadporn. Si une personne semble se dérober, inutile d’insister, à part une vague satisfaction de l’instant au détriment d’autrui vous n’y gagnerez pas grand-chose. Apprenez à avoir assez confiance en vous que pour vous rendre désirable et vous laisser désirer.



Piège numéro 3 : La linéarité



Verre – caresses – baisers - déshabillage – un doigt – deux doigts – plus si affinités – oral – pénétration – alternance de positions potentielle – jouissance orgasmique – câlins éventuels – fin. Ou comment faire pour que votre partie de jambes en l’air ressemble à une tâche bureaucratique en Secteur Marran. Déjà, ça revient terriblement à hiérarchiser les plaisirs, alors que certains sont doués des doigts et nuls de la langue, ou toute autre combinaison. Ensuite, l’humeur ne suit pas toujours pour le pack, et enfin, tout est si… Prévisible. Peu émoustillant, donc.

Mon conseil : Place au chaos

Ne faites pas toutes les étapes, ou de façon incomplète, ou dans le désordre. Partagez vos meilleures compilations de [Instructions peu claires : ]. Tentez des positions inconfortables ou ridicules. Sans doute que de temps à autre, la routine est bienfaisante, réconfortante. Mais par pitié, fuyons l’ennui du déjà-trop-vu. Je pense que même les hauts dignitaires ont en eux des ressources insoupçonnées d’imagination. C’est dire comme la chose est accessible.



Piège numéro 4 : Le vocabulaire mal choisi



Je le classe en deux catégories. D’abord, la pseudo-sensualité savante qui tient du trop souvent rencontré. [X se mord les lippes], j’en peux plus. [Y lâche un râle sensuel], pitié, tirez-moi de ce cauchemar (je sais, certain.e.s penseront à moi à chaque prochaine fois qu’ils auront des rapports). L’autre piège, complémentaire, c’est le langage cru, mais à répétition, sans imagination. C’est comme venir à un rade pour une brochette et se faire enfourner la viande crue dans l’anus, forcément on digère moyen.

Mon conseil : jouez sur les contrastes et les métaphores

Le vocabulaire cru a sa place, je crois. Mais en tranchant avec le reste par sa crudité, par exemple pour souligner un moment de sauvagerie accrue. Ceci dit, je reste fan des métaphores, en ce qui me concerne. ‘Comme’ et ‘tel’ sont des mots magiques, et plus c’est décalé, mieux c’est. Le vocabulaire par-dessus bord est un atout certain, parce que ‘hampe’ et ‘mât’, on a assez donné.

[X la pénètre d’un seul coup], c’est faible. [X prend son élan, tel un gnoll tentant de courser un facteur en overboard ; et sa poussée n’est pas une approche simple, prudente, mais bien le coup de masse tonitruant que donnerait un troll bourré à un baril récalcitrant] ; [Y : ORION LIBRE !, vocifère-t-elle, au paroxysme de son excrétion d’Impérial Blanc].



Piège numéro 5 : Le culte de la performance



Ecoutez. Je sais qu’en chaque personne est un NA craintif qui n’a qu’une envie, recevoir respect et légitimité (mais à chaque fois sa déception est immense car il est payé 1,5k de l’heure à vendre des vêtements qu’on trouverait sur les terrains de fouille). Mais un ou une partenaire qui, tout en restant à l’écoute, ouverte et inventive, n’a rien à prouver, ne semble ni vouloir me faire rendre gorge, ni espérer une p’tite coucherie de pitié, voilà qui m’excite jusqu’au bout des articulations. Et si ça se passe mal, le souvenir n’en sera parfois que plus mémorable.

Mon conseil : La frustration est un aphrodisiaque

Comme dans certaines formes de sadisme, niez à votre partenaire sa jouissance au dernier moment. Acceptez vos pannes, exprimez votre flemme, passez le relais à un outil adapté. Sachez dire avec tact quand ce n’était pas si bien que ça. Faites usage de toute émotion qui peut offrir de l’intensité à l’échange. [X : POURQUOI N’AS-TU PAS RETIRE LES INTERETS ? POURQUOI ?! Dit-il, la fessant de plus belle]. En quelques mots, accepter ses forces mais aussi ses faiblesses, c’est s’offrir du qualitatif.



Et voilà mes p'tits rats ! Sentez-vous libre d’ignorer mes glapissements de vieille coincée, mais au moins, vous avez mon état des lieux. Eh. C’est rude, tant de choses à apprendre et désapprendre. On ne le dira jamais assez : l’érotisme, c’est une discipline bien plus qu’un don. A bientôt pour d’autres travaux pratiques, et que le Rat vous bouffe les gonades.

◊ Commentaires

  • Phylène (1139☆) Le 02 Septembre 2021
    "Baise moi maman, baise moi ! " -Monsieur Chariot
  • Skript (544☆) Le 02 Septembre 2021
    Les chaussettes-sandales RESTENT. *
  • Omen (168☆) Le 02 Septembre 2021
    *Ainsi entre-il triomphant, comme l'Alte Nobilis dans le Tribunal Impérial, longeant les murs, piétinant le sol au rythme de ses bottes cirées, s'en allant droit vers le fond de la bâtisse tambouriner sur les terminaux, pour souiller encore un peu plus un gouvernement sectoriel !*
    • T'aimes ça, salop... erie de dissident ? Hop, viré !
  • Sneni (1734☆) Le 02 Septembre 2021
    Jusque maintenant, disons-le tout net, ce sont les meilleurs commentaires que j'aie jamais lus sur un EDC.
  • Iudas (126☆) Le 02 Septembre 2021
    Bonjour, je vends un respirateur, me mp
  • Zves (77☆) Le 02 Septembre 2021
    *soupire tendrement*
  • Scipion (0☆) Le 03 Septembre 2021
    C'est quoi RPQ ?
  • Hopper (19☆) Le 03 Septembre 2021
    Demandes à KK.
  • BB_24 (267☆) Le 03 Septembre 2021
    Ne jouissez pas.
  • Charly (0☆) Le 04 Septembre 2021
    -Merci pour les conseils fin' moi le mien est tou-jours au TOP! smiley
  • KorSkarn (573☆) Le 04 Septembre 2021
    RPquoi ? Connais pas !
  • Odul (690☆) Le 04 Septembre 2021
    Une source d'inspiration :
    https://www.youtube.com/watch?v=mW1JxFb_7aM
  • Yënifer (108☆) Le 05 Septembre 2021
    hummm si Odul prête une plume, y a moyen d'écrire et de métaphoriser ! laissant un temps les matelots taper le seul con à bord, soupirant de l'aborder avant qu'il n'finisse sur la planche et par la suite assurément plus mouillé par les flots que par la déferlante de leur tuyau....
    Jolis bouts d'écrits en attendant, merci !
  • Furya (254☆) Le 05 Septembre 2021
    A quand un tuto pour : "Comment se faire une présentation EDC top badass avec plein de mots intellectuels alambiqués pour décrire des choses simples." ?
    *
  • Sneni (1734☆) Le 05 Septembre 2021
    Je note pour le prochain.
  • Omen (168☆) Le 06 Septembre 2021
    C'est pas assez méta, ça !
    "Comment commenter un EDC, guide de la bienséance et de la pertinence".
  • Sebastiàn (208☆) Le 06 Septembre 2021
    C'est vrai que /me rentre, /me mouille et /me jouit, c'est finalement bien plus efficace et on perd moins de temps, on peut aller GP plus vite!
  • KorSkarn (573☆) Le 06 Septembre 2021
    D'ailleurs je suis surpris que tu ne parles pas de la longueur mais des RPQ en eux-mêmes Snenouille.
  • Dia (168☆) Le 07 Septembre 2021
    certain.e.s
  • Yang (55☆) Le 07 Septembre 2021
    /me jouit.
  • Ozlem (72☆) Le 07 Septembre 2021
    Go GP
  • Miraz (134☆) Le 08 Septembre 2021
    Je suis mort de rire... et en plus c'est très pertinant.
    Parce que ça ne se limite pas qu'au RPQ ce qui est dis ici. Même si les exemple apporté sont assez amusant et vrai ^^

    Chapeau pour ce guide guide de RolePlay.
    J'ajouterais que faire parler un personnage est bien, mais le faire vivre est bien aussi. C'est a ça que servent les /me. Donc faire des "/me sourit" toutes les deux lignes, ça transforme beaucoup de gens en Joker