Recherche

EDC de Sneni

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Sneni

Cacher

Aitl - Nouvelles de l'Intérieur

Extrait d'une heptade d'annonces aitl...


Cher Secteur Rebelle,

Je n'ai plus de nouvelles depuis le début de ma retraite, à part les rares perles que sert l'AITL. A la symptomatique j'en déduis que tu es toujours malade de manque et de trop, de manque de fond en touchant le fond, de manque de forme en cherchant des formes, que tu cours toujours après la fièvre et les frissons comme on ferait la course à une guérison.

Je le sais, cher Secteur, tu es beau dans l'effort, tu es fort dans la débauche, même chaque veine en sang et des déchets dans les tranchées, détritus dans les artères et smog dans la trachée. Combien de fois m'a-t-on dit que c'était la bonne, que tu étais mort, même pas cuvé, non, mort, tes forces vives drainées par les organismes même que tu hébergeais ? Et pourtant, tu étais là, et en un sens, tu ressemblais aussi aux bons côtés de ces mêmes organismes, même pas mort, même pas mal, les rotules pétées et le nez dans les tessons de bouteilles, tu continuais d'avancer.

Malgré cela, je m'inquiète pour toi, un peu, parfois, pas trop, un peu égoïstement, au fond tout doit sans doute un jour disparaître, toi aussi, il nous restera l'En-Bas, ou les autres Secteurs en ruine, peut-être même l'Extérieur. Je ne suis pas sûre qu'on ait évalué comment on pourrait s'en tirer si on t'achevait, mais on se débrouillera, ne t'en fais pas, on l'a toujours fait. Ou tu ne t'inquiètes pas, en fait, enfin, si, tu te soucies du fait que ça n'en finisse pas, est-ce la guérison ou une agonie palliative, tu ne sais sans doute plus trop, j'ai une mauvaise nouvelle, moi non plus.

Néanmoins, mon Secteur, tu ne me rebutes pas, pas tant, tu le sais. Je suis prête à faire encore du bouche-à-bouche à tes dents sales, à aspirer ton haleine de cadavre et ton smog dans mes poumons pour recracher dans les tiens un peu de cet onirisme que tu as perdu. Tu auras de l'irréel à la place des drogues, des technologies plein les yeux, des murmures et du vent à la place du néant, ce serait bien, on y mettrait toutes et tous du sien. Je n'y arriverai sans doute pas seule, et puis je suis peut-être la seule à penser que tu as besoin d'un peu de douceur à la place d'un traitement de choc.

Que tu dois me trouver naïve, mon Secteur, j'en suis désolée, c'est une faille béante, c'est un trésor que j'ai emporté entre mes murs entre des murs entre tes murs pour ton futur. Un jour je te parlerai d'autres choses, et peut-être que tous les deux, on cessera de penser que ta maladie est auto-immune. J'espère. Prends soin de toi, et n'oublie pas de discuter avec le vieux Marran.

Sneni

◊ Commentaires

  • Milla (72☆) Le 12 Avril 2018
    Quel veinard, le secteur rebelle.