Recherche

EDC de Scritch

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Scritch

Cacher

Le Feu et la Glace

Spoiler (Afficher)
Bienvenue sur le journal RP de Scritch. La lecture est bien sûre libre en HRP. La lecture en RP est uniquement autorisée s'il y a une justification explicite en jeu. Bonne lecture.
Heureux de te retrouver cher journal. C'est pas comme si je m'étais aperçu de ta disparition mais je te préfère bien au chaud dans un sac scellé. Merci capitaine. Si tu le pouvais, tu me raconterais bien toutes les péripéties auxquelles tu as assistées depuis qu'une main invisible t'a tiré de mon sac. Mais le jour où les journaux parleront, les écureuils voleront et les champignons auront des dents.
Quoi qu'il en soit, je t'ai retrouvé dans un meuble d'un cercle anonyme au sud du secteur, comme indiqué suite à un com' d'un mystérieux inconnu. Rendons à Scritch ce qui appartient à Scritch. Dixit. Après, je suis surpris que qui que ce soit s'intéresse à mes errances faites d'encre et de smog. La curiosité est un plat qui se mange froid.
Plus étonnant, encore, après presque un an dans le secteur, j'ai fini par trouver une amie. Hourra ! Tant va la cruche au casse-pipe qu'à la fin l'espoir fait vivre. C'est une kobolde en tout cas. La matrice la définit comme un kobold, mais la matrice ne fait pas la pluie et le beau temps... Enfin, je crois. Solitaire comme moi, elle habite un beau manoir. Il y a de l'espace, des passages secrets hyper classes, et même un synthé pour s'évader un peu de la grisaille. La musique adoucit les peurs.
Ce qui nous rapproche, je pense, c'est que nous connaissons le mépris que peut engendrer certaines particularités en société. Moi avec ma tronche de rat des ST mal peigné, elle avec ses tergiversations identitaires qui doivent en perturber plus d'un. Sommes-nous des monstres ? A chacun de se faire une opinion. Si je reste très surpris qu'elle me porte un quelconque intérêt, je fais aussi tout mon possible pour bien lui faire comprendre que pour moi son androgynie est plus une force qu'une faiblesse. A midi, chacun voit d'abord la poussière à balayer devant sa porte.
Car oui, personnellement, je préfère de très loin la richesse de ce mélange d'énergies tout en nuance, que les fanatiques de la séparation radicale des genres, avec les comportements uniformisés qui en découlent. Puis honnêtement, avec le lesbianisme ambiant qui règne dans le secteur, j'ai du mal à comprendre certaines remarques. Quand on joue à qui pisse le plus loin contre le vent, on mouille les bottes à piques du voisin.
Ce qui m'inquiète plus par contre, c'est mon incapacité totale à éprouver une quelconque envie de contact physique. Plus précisément, je me demande vraiment comment ils font tous pour se tripoter tout le temps aussi vite. Pour moi le contact physique est une consécration, pas un préalable, et je crois que je vais me sentir de plus en plus seul à ce sujet. Les gnolls aboient, et le kobold s'efface.
Je sais en tout cas que la distance que je prends ne plaît pas à notre reine. Elle aimerait bien que je saute dans le tas. Je sais parfaitement que les kobolds aiment cela en général. Mais pas moi, et j'assume. Nul n'est prophète en sa communauté. Il y a bien une congénère qui parle de changer le feu en glace. Mais je crois pas avoir ce problème-là, au contraire, et l'inverse ne me ferait peut-être pas de mal.
Demain est une autre nuit, nous verrons bien. Je te salue cher journal, à bientôt, et carpe diem. De ce qu'il adviendra de notre futur, je donne ma langue au chat. Ou pas.

Informations sur l'article

JOURNAL
14 Février 2021
95√  10 1

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires