Recherche

EDC de Sana_Peli

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Sana_Peli

Cacher

Un bureau, une blonde, Zartam, et la DAI

Spoiler (Afficher)
Merci d'appuyer sur cacher en haut à droite pour une meilleure lecture.
Mon premier désigne une unité,
Mon second désigne une flatulence,
Mon troisième est nerveux en cas de stress,
Mon quatrième Désigne une forte chaleur.
Mon tout est connu de tous, qui suis-je ?
Spoiler (Afficher)
L'auteur n'a fait que des alexandrins (vers de douze syllabes), la poésie est composée de Trois Quatrains et fini sur une Distique, l'on note la présence de 4 rimes croisées et 3 rimes suivies. L'auteur a fait un énorme acrostiche qui compose tout le long de la poésie.
Âme immarcescible, du moins en apparence,
Mon enveloppe est recyclé, raccommodé.
Eternel sont cycles, clones, arborescences,
En cette cité que je ne saurais quitter.
Ne pas dégringoler dans un torrent de vices,
Persuader son moi, ignore envies de stupres,
Evite corruption, l'Empire est silice,
Rude, tranchante, antonyme de jeune pampre.
Déterminé, le suis-je ? ça je ne sais pas,
Idéaliste ? oui, car je ne gagnerais pas.
Tout à une fin, et pas que les bonnes choses.
Idéal, je finirais en apothéose.
Ou cryogénisé, tué, fou, et à lier...
Ne plus y penser, je vais aller me coucher.
------------
Assit sur son fauteuil, il regardait les gouttes de pluie glisser contre la vitre, l'air probablement un peu béat, bien qu'un bec et des plumes ne permettent pas d'avoir des expressions faciales terriblement développées.
Viré de son boulot la veille, et ayant vidé son compte en banque sur un coup de tête, il se retrouva fort dépourvu quand la bize fut venue... la bize, dans son cas, n'avait rien à voir avec de la famine, des insectes ou un tendre baiser, mais un loyer à payer, et il fut prit au dépourvu par celui-ci, restant là à songer sur un moyen quelconque de se faire des crédits, et s'acheter des provisions, car la famine n'étant pas encore arrivée, elle guette...
Il secoua sa tête in instant, dirigeant son bec vers son com à la recherche de personnes avec qui piailler quelques instants...
- Hep la chouette, t'es là ?
Un message de Detremblay, à l'époque sans emploi, tout juste virée de la DCN pour avoir détourné une partie de leurs fonds... et sa filleule.
  • Ouaaaai, c'est pourquoi ?
-Y'a pas de présences à la DAI, on s'y retrouve maintenant, bouge-toi !
Filleule, qui s'était mise en tête de tester certaines limites du système, voir où sont les failles et comment en abuser... et voulait user de la borne de la DAI dans leur intérêt commun, borne qu'elle avait repéré lors de son ancien poste à la DAI.
Sana avait déjà une réputation de merde, et traîner avec elle n'allait pas arranger son cas, il s'en doutait sûrement, bien qu'il mit son équipement de decking à l'époque incomplet, se glissant dedans tout en répondant un "J'arrive" via message vocal, entraîné par l'ivresse du crime et prit d'une bouffée d'adrénaline..
C'est pas tout les jours qu'il allait craquer une Organisations Impériale, et la chose lui avait donné une excitation qu'il ne sut réprimer.. Cyrius le pardonne.
-------------------

Les plus observateurs pourront le voir passer à gauche, sous module, esquivant les gouttes de pluie en faisant le poirier sans les mains
Arrivé à la DAI, il désactiva son module, vérifia les possibles présences sur son deck..
Il claqua du bec, s'enfonçant davantage dans l'accueil, et aperçu Detremblay, tranquillement posé sur l'un des canapés d'attente, matant la télé.
- Ah ! Sana ! viens voir ça, non mais franchement.. le journal a perdu de sa qualité depuis que certains de ses membres ont été virés..
Il souffla du bec, amusé, allant prendre place sur le canapé d'à côté, faisant mine de mater l'écran tandis qu'une main s'activait contre son deck
  • Ah bon ? moi j'aime bien... c'est qui qui s'est fait virer ?
Ils tapèrent la discute, tandis que le digicode lui résistait, il peinait à trouver les premiers chiffres.. c'est pas une OI pour rien.
- Moi ! qui d'autre enfin ! ils n'ont pas mon talent ahah ! d'ailleurs, en parlant de talent... ça avance au CdO ?
Elle sorti son com, pianotant dessus, un message s'affichant dans une recoin du deck de Sana :
Il la regarda, cessant ses manipulations, un instant, l'air désabusé avant de revenir à son deck, répondant:
  • J'me suis fais virer, j'ai joué à la taupe et le terrier s'est effondré... ouaaah, cette métaphore pue !
Il s'en étonna lui-même, tandis qu'il fit un copier collé du résultat de son craquage, envoyant un message à Detremblay accompagné des premiers chiffres du digi :
La blonde ricana bêtement, comme elle en avait l'habitude, s'empressant d'aller tapoter innocemment sur son deck.
Le silence prit place, les deux malfrats enchaînèrent les combinaisons, cherchant un moyen pour passer cette fichu porte qui leur bloquait la route...
Le temps passa, le cerveau du Vaut' se mit en mode "DECKING", rien d'autre ne comptais à présent... à part le fait qu'il se faisait sacrément chier !
----
Hacking en cours, défilement de zéros et uns sans aucuns sens en cours, veuillez patienter...
----

...ça y est ! le digicode fut découvert ! Detremblay passa la porte.
-3615499 ! bouge-toi !
Le vaut' ne se fit pas attendre, passant la sécu' et s'enfonçant dans l'OI...
Il zieutait les bureaux au passage, ouvrit les frigos, car bon, tant qu'à faire, hein, autant se nourrir, et arriva au bureau du fond.
La borne était là, à portée de doigts, mission réussi !

Sana claqua du bec une fois de plus, puis, l'air un peu con, se retourna vers Detremblay, réajustant son casque de pilote au passage:
-Euh.. t'as de quoi payer la License ?
Ces génies avaient oublié de prendre des crédits, se retrouvant en effraction, le CdO sans doutes prévenus par leur passage via une alerte, et sans les moyens de prendre ce pour quoi ils étaient venus.
- Ah merrrrde... tu crois que j'ai le temps de passer à la banque...?
non, laisse, j'y vais vite !
Sana se retrouva donc seul, pas très à l'aise, dans les bureaux de la DAI.
Il alla s'asseoir sur le siège du boss, se prenant un shooter de vodcast parmi la dizaine qui traînaient sur celui-ci, et bu un coup.
Le silence était pesant, à chaque seconde qui passait c'était un pas de plus fait par les agents du CdO.
Il prit son deck, et nerveusement, passa en revu les noms des agents...
Seul Mikhail était éveillé, et il était en entrainement au vu de son activité...
OUFFFFF !
Il ria un coup, quittant le siège pour aller visiter l'OI, quand Detremblay fit sa réapparition, puce de crédits en mains.
- ALLER ! ON LE FAIT !
  • OUAIII !
Tout deux étaient bien excités, Detremblay alla à la borne, s'offrit une licence, et devint une formidable chef d'entreprise !
Elle éclata d'un rire machiavélique, allant ensuite s'asseoir sur la place précédemment prise par Sana.
-On les a bien niqués !
  • Ahah grave !

Sana ria aussi, se délestant de son stress, allant se poser au coin d'un mur, croisant les bras, un regard complice s'échangea entre les deux criminels.

  • Bon.. on fait quoi maintenant ?
- hm... je sais pas.
  • T'as un endroit à transformer en usine au moins ? les moyens pour te faire ça ?
- J'ai les moyens, mais c'était juste un test là enfin, et eum..
Sana se retourna vers la porte, dépité, se demandant pourquoi il était venu en premiers lieux, tout ce temps perdu... il avait envie de balancer son deck et d'aller se terrer sous terre le temps qu'on l'oublie, son nom allait maintenant être fiché et il n'y avait rien gagné.
-Eh, on boit un coup ?
-...Allez.
Detremblay sorti une teille de Vodcast de sous le bureau, décidément, le patron du coin devait avoir un certain goût pour cette boisson..
  • N'empêche, aucuns gars du CdO debout, la tranquilité, on pourrait même dormir là !

Sana reprit un air assuré, tout de même amusé par la situation.
- Bon aller, on se met un coup et on taille !

- Je crois pas non.

Zartam, AKA le patron de la DAI venait de sortir de module derrière Detremblay.
Elle ne prit pas vraiment le temps de se tourner, semblant très bien savoir ce qu'il se passait.
La réaction de nos deux protagonistes, censées et facilement compréhensibles, furent exprimées ainsi :
- OOOOH MERDE
  • PUTAIN !
Sana, qui était prêt de la porte, s'empressa de l'ouvrir, s'apprêtant à sortir, tandis que Zartam s'adressait à la pauvre blonde en plein cauchemar.
- Non, vous allez vous éloigner de la borne et sortir, sinon ça va très mal finir pour vous.
Le plumé ne se fit pas prier et prit ses jambes à son cou, prit de peur, et jurant contre sa stupidité décidément légendaire...
Sa journée allait très mal terminer.
Spoiler (Afficher)
HRP :Merci à Detremblay et Zartam pour ce Rp plein de rebondissements et que j'ai essayé de retranscrire du mieux que j'ai pu !
désolé pour les avatars de merde vous représentants sur les images (surtout pour Zartam mdr),
j'ai passé une heure à essayer de faire poser des pnj et galéré comme un fou pour ces malheureux screens !
Je vais faire comme les youtubeurre, A CINQ ETOILES LES COPAINS J'ECRIS LA SUITE OU Y FINI EN PRISON ET DANS LES DOUCHES ! (c'est assez putaclic ou pas !!??)
Le premier à trouver la soluce de ma charade gagne un photoshop merdique de son pion.:HRP

Informations sur l'article

Hibou
09 Mars 2018
328√  26 16

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires