Recherche

EDC de Saad

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Saad

Cacher

Ces premières impressions.

C'était il y a quelques jours. Deux ou trois jours. Là bas, dans cette arrière pièce pourtant si large. Bien que je ne sois pas seul, toute la journée sous le regard de ma patronne. C'est que je me suis trouvé un premier emploi, modeste, il me permet d'accumuler quelques crédits et les enfourner en banque directement. Je me suis motivé à consolider un début de fond. Personnel, ces quelques crédits doivent un jour dans le futur me permettre une indépendance personnelle, je ne veux cependant pas que l'appétance des crédits m'envenime. Alors, je relativise, ce ne sont que quelques crédits et je décide même de ne recevoir aucun pot de vin.
C'est d'ailleurs justement une phrase que j'ai trouvé intéressante à la lecture d'une revue impériale, sur comment bien débuter au sein de la fonction publique. Un papier qui proposait les devoirs d'un gouvernement, celui d'être honnête et transparent. C'est par la transparence des mots entre la langue commune et l'impériale. Ou est-ce une sorte de déviance, de dialecte ? Je passe mon pouce qui patine sur la page de couverture, le titre est abimé, titre illisible. Pas de chance.
Je lisais donc ces mots étranges qui me paraissaient si familiés "Il punto principale nella cura d'ogni affare e nell'admministrazione d'ogni pubblico ufficio è l'évitare anche il minimo sospetto di avidità."
Moins je gagne de crédits, plus je m'éloignerai de cette appétance du crédits, du bénéfices, des pots de vin, moins je m'éloignerai du caractère fort, primal et originel de l'impérialisme. Si je ne suis pas félicité par un virement capitaliste, je serai peut-être honoré par le mérite.
Je referme cette revue, et un souffle chaud s'échappe de mes narines, je porte une griffe à mon menton, que je gratte inlassablement, pensif. Non loin, il y a Danasha qui prend du temps à m'expliquer les choses de manière posée et patiente. C'est elle ma marraine, en quelque sorte. Il n'est pas question de lui faire plaisir, mais d'être indépendant dans le choix de mon orientation. Elle y est pour quelque chose. Certain qu'elle sera fière de moi. Je pense aussi aux Lord Hopper et Lord Jorem.
J'appuie à l'instant sur envoyer. J'espère rejoindre la fonction publique cette semaine, et débuter ainsi le début de ma carrière au sein de cette civilisation antique, centenaire, millénaire un jour.
Au fait, je m'appelle Saad.

Informations sur l'article

Cycle des idées
06 Janvier 2022
109√  5 0

Partager l'article

◊ Commentaires

Aucun commentaire