Recherche

EDC de Node

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Node

Cacher

Node (2)






Les néons blafards, usés, clignotent et crachent comme si leur dernier jour était arrivé. Une ultime étincelle avant de rendre l’âme, avant que leurs lueurs ne cèdent enfin la place au règne du smog maladif. Etalé sur la table de réparation, le robot de collecte est dans le même état.

Ca turbine sous le derme siliconé, je le devine même en travers de la caméra de surveillance. Apprendre les deuils, c’est jamais le plus marrant. ‘La douleur peut nous briser ou nous faire grandir’, comme le disait l’un de mes autres collègues.



Du genre obtus, coincé et rempli de proverbes. Soporifique. Je préfère de loin mon collègue à plumes, seulement voilà, il s’est tiré du jour au lendemain, sans nouvelles.
Pas sympa.



Node fouille dans ses banques de données, dans ses quelques apprentissages. Elle connaît des bases de réparation, à présent. Rien de mirobolant, elle ne sera probablement jamais de mon niveau, mais elle sait retaper une machine à café récalcitrante. Autant de savoirs qui ne lui serviront à rien, ici.

Le problème n’est pas dans la difficulté, mais bien dans le dilemme moral entre l’Impérialisme et les liens dont il est tissé. Une entité qui effectue péniblement sa tâche, a-t-elle toujours sa place, s’il en arrive une qui l’effectue
mieux ?



Ce n’est pas parce qu’une existence est artificielle
Qu’elle en devient factice ou jetable, et cela
Les mécaniques le savent mieux que nous.



J’augmente les capteurs. On peut deviner un son. Accentuer. Traduire, tandis qu’elle ramasse précieusement le droïde. Une musicalité, assez souvent entendue pour résonner jusqu’à la moelle épinière, tinte à mon oreille. Pathétique et grandiose.

Elle prie, ma création de synthèse, elle prie pour ce compagnon d’infortune dont elle sait qu’il fait tout autant partie de l’ensemble qu’elle. Et l’espace d’un instant, l’image d’un robot défectueux devient indiscernable de celle des Nobilis les plus saint.e.s.



Euthanasie – Eu-Thanatos, la bonne mort.
Sympathie – Sympatheia, communauté de sentiments.



C’est un murmure finissant dans une cuve, un assemblage de pièces qui retourne à l’état de fusion avec l’amalgame dont il a émergé. A présent, elle a appris qu’avoir une existence distincte est une bénédiction éphémère. Nous sommes les outils d’un tout qui nous dépasse, et c’est dans ses valeurs et son mythe que notre parcours se poursuit.

Alors, elle peut se rendre compte de la beauté des fragilités conjointes qui peuvent tisser la perfection. Elle peut ressentir en chaque fibre ces connexions succinctes et pourtant si profondes avec chaque composant de l’Imperium. Elle apprend l’empathie sans céder à la pitié, elle apprend l’émotion sans s’y abandonner.



Elle progresse, plus rapidement que si
je l’avais fait naître de ma chair.
(Idée absurde)

Je suis fière d’elle.

Informations sur l'article

La geste de la sacrificière
24 Novembre 2022
177√  12 5

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires