Recherche

EDC de Nick

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Nick

Cacher

Des amorces et des aveux


Neurasthénie en immersion. Émission d'un futur sans amnésie.

Et il t'enivre, l'ennui. L'an qui passe, nuit après nuit. Un ange trépasse, tu perds la face en surplace. Un tour de passe passe pour combler les trous, troubler les cons. Balance de blancs sur murs en trompe l'oeil. Tu le veux. Ce vent lancinant qui t'endort, le temps fascinant du dehors, son bruit atrocement sonore. Est-ce là tout ton or ? Cesse donc tout effort ! Et une fois de plus tombe, petite bombe vidée de ta poudre, dans la tombe que tu n'as su dissoudre.

Quand le noir te prendra, quand l'émoi reviendra, quand parfois on y pensera, que restera-t-il ? Par foi, on te priera, tu crois. Même pas. Le temps t'effacera tant et si bien qu'on s'efforcera de se souvenir de toi. Un autre viendra, vaincra ce qu'il en restera. Il aura tes airs, tes traits parfois déserts, tes mèches en filaments qu'il recoiffera aussi souvent. Il aura tes manières, reviendra parfois en arrière, maladroit mais juste comme toi.

Atterré par l'amertume tu le regarderas. Venir vers le toi que tu n'as pu devenir. L'enlacer dans ses bras qui en tous points seront les tiens, l'embrasser de ses lèvres qui demain seront carmin. Et c'est son souffle que tu sentiras mourir contre sa nuque. Dévaler les reliefs de son épaule, chatouiller les plaines de ses omoplates, sombrer dans ses chutes de reins dessinées au burin. Rien pour toi. Rien que le film que tu redoutais un jour de devoir voir. Celui dans lequel tu n'es plus acteur.

As-tu peur ? Bien sûr. De ce regard hagard et blafard qui de pitié t'englobe. De cette mélancolie, de cette peine en colis que tu n'essayes même plus de déballer. M'aimes-tu ? – demandes-tu. Cent fois, elle t'aime. Sans loi, elle n'en a pas besoin. Et que fais-tu, toi, fétu insignifiant et bête ? Tu bêles en féru du bon sens que tout ça n'est pas pour toi. En réalité, tu la tues, féroce imbécile. Agis ! Agis avant que l'argile ne te prenne.

Le dire ne suffit plus, l'écrire non plus. Prouve-lui ta différence. Tu n'as pas besoin d'être sauvé, toi.

Dreadcast veut ta mort ? Dommage, ta vie ne lui appartient plus.
Désamorce tes aveux.
Spoiler (Afficher)
Article inutilisable par vos personnages, bien évidemment. Cheminement de pensées de la neurasthénie à la prise de conscience relative de cette situation psychologique délicate. Merci pour votre temps !

◊ Commentaires

  • Antony (85☆) Le 12 Novembre 2017
    N'arrête jamais.
  • Reco (235☆) Le 12 Novembre 2017
    Ce que tu écris bien ... merci smiley *
  • Manerina (1403☆) Le 13 Novembre 2017
    Fan! ♥
  • Kambei (278☆) Le 14 Novembre 2017
    Mon préféré jusqu'ici, et pourtant les précédents étaient vraiment d'une excellente qualité. La musique colle parfaitement aussi, j'ai adoré.
  • Eaven (677☆) Le 14 Novembre 2017
    Je comptais laisser en commentaire une phrase qui me plaisait plus qu'une autre, avant de me rendre compte qu'il est tout à fait impossible de choisir. Alors je vais surtout approuver mes voisins ! N'arrête jamais (franchement), fan (beaucoup), et merci, pour tout.
  • Kim (89☆) Le 14 Novembre 2017
    Du Nick, quoi. ♥