Recherche

EDC de Nick

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Nick

Cacher

Et terne, elle ment


Sauve qui peut.
Suave qui veut.
Des hommes qui n'en sont pas tout à fait.
Des fées qu'on ne nomme pas, tout compte fait.
Et toujours ce silence. Ce silence qui ne sait pas ses bienfaits. Ce silence, surtout, qui tait ses méfaits. Qui ferme les yeux sur ces coins d'ombre, ces morceaux sombres, ceux-là mêmes qui se sont tus, lassés. D'avoir essayé vainement de déchirer ce voile, à s'en vider les veines, parfois, à s'en briser la voix. Cette absence de tout qui fait d'un rien un poids mort, une charge immuable. Ce corps habile, habité par des bouts de draps blancs, déguisements simples de tous ces fantômes qui se sont succédés. Ces sourires éreintés comme autant de quinte de toux enrouées. Ces garanties du bien être en caution d'un futur en construction. Tout ça. Ce silence qu'il entend aujourd'hui mieux que jamais.

Ce murmure si lent. Ce grondement sourd qui l'appelle. Cet ordre de mission qu'il entrevoit comme une flamme chancelante tentant tant bien que mal d'échapper aux rafales de rien qui l'étouffent. Il y colle son oreille, à ce mur. Il y perçoit ce battement, presque régulier. Ce souffle long. Ces complaintes lointaines qui reviennent sans qu'il ne puisse vraiment les déchiffrer. L'écho perdu d'un temps passé. Le ressac de vagues autrefois violentes, au loin immenses, qui rompt un temps le vide qui l'entoure, elle.

Lui a compris que son hier n'est pas le sien. Qu'inviter à demain ne sert à rien. Bien. Il ne lutte pas. Ne bute pas. C'est aujourd'hui ou jamais. A chaque jour suffit sa peine, mais ses peines sont trop lourdes pour que le crépuscule ne les efface. Lui doit devenir un autre jour. Suppléer le temps qui lui seul ne suffit plus. Coller aux plaies comme il le peut, fermer des portes mais c'est bien peu. Qu'importe. Les tic et les tac n'ont jamais eu sur lui l'impact qu'ils espéraient. Il a tout son hier et tout son demain. Et son visage impassible comme seul remède.

Assignation à la simplicité. Comme le galbe d'un sein rond, comme le pouvoir des lèvres sur le front. Ce n'est pas tant la réflexion qui fait de demain un don, mais l'intention de le rendre bon.

Spoiler (Afficher)
Article inutilisable par vos personnages, bien évidemment. Construit sur le long terme, comme plus ou moins tout ce que j'essaye de jouer avec ce pion, d'où les incohérences de rythme/style/vocabulaire. Merci pour votre temps !

◊ Commentaires

  • Kambei (278☆) Le 16 Octobre 2017
    "Merci pour votre temps!"..?
    C'est plutôt à moi de dire "Merci pour ce bon moment!" Un EDC comme on aime en trouver.
  • Eaven (677☆) Le 16 Octobre 2017
    Que dire de plus, si ce n'est qu'on se laisse facilement entraîner. Malgré le soupçon de tristesse en fond, peut-être. Ou bien c'est juste moi. Ou juste elle.
    Mais ça n'enlève rien, absolument rien.
  • Reco (235☆) Le 16 Octobre 2017
    Trop cool que tu ai écris ! Merci *
  • Kim (89☆) Le 17 Octobre 2017
  • Nick (254☆) Le 17 Octobre 2017
    Merci pour vos retours, c'est touchant.
    @Kambei C'est vous qui faîtes la démarche de lire, c'est vous qu'on doit remercier !
    @Eila J'essaierai, mais je ne garantis pas que je réussirai !
    @Eaven La tristesse ? Le pion ne connaît pas. Ou si, mais il le cache bien, non ?
    @Reco J'essaierai d'écrire à nouveau alors, si c'est cool !
    @Kim ♥
  • Manerina (1403☆) Le 19 Octobre 2017