Recherche

EDC de Manerina

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Manerina

Cacher

76- Lame à double tranchant

******
La réponse à son message - pas à sa question - ne s'était pas faite attendre. Voilà qu'on lui demandait si "l'oppresseur avait une réponse à l'annonce des Anciens."
L'oppresseur... ce terme l'avait fait sourire. S'ensuivit un échange qui, s'il n'avait pas été teinté de contradictions voire même de paradoxes, l'aurait poussé à accepter la rencontre proposée. Car l'elfe aimait particulièrement les remises en questions et ne prenait jamais rien pour acquis. Elle aimait réfléchir et faire réfléchir les autres autant sur leurs actes que sur leurs paroles.

L'oppresseur n'est pas toujours là où on le croit.

Est-ce une esclave qui me fait la leçon ? Vos pensées sont conditionnées, et tu sièges à la tête d'un Conseil de pions. Alors dis-moi, où est ton oppresseur selon toi ?

Je ne donne pas de leçon, j'énonce un fait que vous venez de confirmer puisque d'oppresseur je viens de passer à esclave.

Tu es à mi-chemin entre les deux, esclaves de ceux au-dessus de toi, Oppresseur de ceux que tu gouvernes.
Tu perpétues un système de mensonges, implanté avant votre "renaissance".
Mais si tu doutes, si tu questionnes et parvient à briser les blocages comme d'autres bien avant toi l'ont fait, tu as une chance d'expier, comme j'expie pour mes fautes, chaque jour que je respire.

Je ne me considère pas comme oppresseur de ceux que je gouverne, car je suis persuadée d'une chose: entre le riche et le pauvre, le fort et le faible, c'est la liberté qui opprime et la loi qui protège, penser ces lois, voilà mon travail entre autre.
Tant qu'il y aura autant de vérités que de bouches qui la prononcent, la Vérité restera un mythe que les plus malintentionnés utiliseront à leur bon vouloir.
Entre temps j'essaye moi aussi de construire ma vérité, celle en laquelle je crois, celle qui guidera mes actes et mes pas et fera en sorte que si l'ultime Vérité se révèle à moi, quelle qu'elle soit, je n'aurai que peu ou pas de fautes à expier.

[...]Votre Peuple se contente des quelques noisettes de savoir que leurs "Élites" veulent bien leur dispenser pour faire croire à leur générosité. Nous, voulons mettre le savoir à disposition de tous, du plus puissant au plus humble. L'égalité parfaite entre tous restera une utopie, tant que tous n'auront pas pris conscience de leur responsabilités, mais nous battrons pour elle avec toute la force de nos convictions.

[...]Cette vérité et ce savoir que vous voulez mettre à disposition de tous, diffusez là, faites la connaitre, car pour le moment, vous ne faites que la faire miroiter en vous vantant de la connaitre et menaçant ceux qui ne vous suivraient pas.
Etrange n'est ce pas, comme vous vous comportez à l'image de ce que vous dénoncez.

Vos accusations sont vaines et pétries d'ignorance. Vous ne savez rien de ce qui se trame, ni de ce à quoi nous dédions notre énergie depuis notre réveil.
Croyez-vous que vous, oppresseurs, êtes la cible de nos objectfis ? Que nous allons gâcher temps et énergie à abattre un mur de suffisance ? Seul le peuple nous préoccupe.
Les "Élites" sont en deçà de notre considération. Au mieux, vous serez balayés si vous vous dressez sur notre chemin.

Si les faits que je constate et que j'énonce vous apparaissent comme de vaines accusations, alors j'ai du me tromper quant au sens que vous donnez à la réflexion.
Vous m'avez demandé si je me questionne, la réponse est oui, et vous n'échappez pas à ce questionnement.
Sans quoi, et si l'on suit votre raisonnement, de "leur" esclave, je deviendrai la votre.
Et pour finir, si les "élites" sont en deçà de votre considération, alors nous ne partageons pas la même définition du mot "égalité".
Sur ce, je ne gâcherai pas plus votre temps ni mes réflexions.

[...]Si vraiment vous vous questionnez sur votre système, rejoignez-moi en Secteur Libre et rencontrons-nous.
Vous en repartirez saine et sauve.
Elle aimait questionner et se questionner oui... Mais ce jour là, elle aurait préféré les avoir autrement ses réponses.
"Désolé Xin"
Les mains tremblantes de son nouveau clone pianotèrent la seule réponse qui fut la sienne ce soir là.

A tous les fidèles,
Aucun mot ne saurait déplorer les pertes.
Aucune larme ne saurait ramener un clone.
Aucun cri ne pourrait mesurer les dégâts
Mais n'oubliez jamais...
Aucune lame,
Aucun coup,
Aucun mot,
Aucune larme,
Aucun cri,
Ne saurait ébranler notre Foi.
Tout comme l'Imperium ne souffre pas d'un mur qui tombe,
la Foi ne tombe pas en même temps que le clone. Et ils ne peuvent avoir que des murs et des clones.
Mais les questions difficiles ne s'étaient pas retirées en même temps que les barbares, et les réponses seraient tout aussi douloureuses.
"Y'a une différence entre faire et laisser faire en regardant tranquillement?"

Informations sur l'article

Journal d'une Elfoolique
04 Juillet 2013
1151√  12 3

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • N2CV (82☆) Le 04 Juillet 2013
    une étoile!
    j'en aurais mis 2 si je pouvais.

    Pas que je tienne particulièrement pour l'Imperium ou ceux qui le représentent, mais le raisonnement de Manerina est implacable. Et son interlocuteur en fait les frais. Faut dire que le ton condescendant de celui qui s'annonce comme un sauveur n'aide pas non plus à y croire. Et ses mots raisonnent plus comme un dicta d'une nouvelle idéologie plutôt que comme un appel à penser par soi-même. Dommage...

    D'ailleurs c'était qui en face? Xin ou un 'ancien'?
  • Manerina (1466☆) Le 04 Juillet 2013
    Non, non, un "Ancien", la référence à Xin, est arrivée lors d'un combat.

    Et merci!