Recherche

EDC de Manerina

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Manerina

Cacher

22- Vocation

Quelques gorgées pour analyser
Voilà quelques temps qu'un nouvel habitué du bar s'assoit à mon comptoir et s'adonne avec moi à une activité que certains jugent inutile, superflue, pas assez sanglante, ou peut être juste incompréhensible. Il appelle ça "une joute verbale", j'appelle ça un échange d'idée plus ou moins constructive avec un effet plus ou moins divertissant.
Bref, tout ça pour dire qu'on discutait tranquillement autour d'un verre... enfin... plusieurs pour être plus exacte.
Un des sujets qui a été mis sur le tapis, même si ce fut de manière assez superficielle mais avec un effet plutôt divertissant, me trotte néanmoins encore dans la tête...
La vocation, l'ambition, l'intérêt de faire tel métier plutôt qu'un autre, la supériorité(?) d'un métier sur un autre...
"Je sers l'Impérium" qu'il m'a dit...
Servir l'Impérium... Qu'entend-t-on par "Servir l'Imperium"?
Est ce que seules les OI et donc ceux qui y travaillent servent l'Imperium?
Mettons nous dans la tête d'un être à l'esprit obtus, être potentiellement fictif, et essayons de penser comme lui.
Première réflexion: "Seules les OI servent l'Imperium"
Maintenant que nous sommes dans sa tête essayons de lui faire se poser certaines questions.
Question: "Qui travaille dans les OI?"
Réponse: "Des nobles, des civis, des vigiles, des DRH, des DI... bref... des êtres quoi..."
Questions: "De quoi ont besoin ces êtres au quotidien, pour vivre et ainsi, servir au mieux l'Imperium?"
Réponse: "De quoi se vêtir, de quoi se nourrir, de quoi se défendre ou attaquer l'ennemi, de quoi communiquer, aussi bien avec leurs amis qu'avec leurs collègues travaillant en OI"
Si on voulait, on pourrait pousser la reflexion un peu plus loin et faire prendre conscience à notre cher ami à l'esprit obtus qu'au final, les nobles, les civis, les DI et les vigiles ont les mêmes besoins... mais bons... n'allons pas le choquer plus que nous sommes déjà en train de le faire!
Continuons à maltraiter l'esprit de ce pauvre être.
Question: "Où se procurent-il tous ces produits?"
Réponses: "De divers commerces que l'on trouve en ville"
Question: "Et d'où proviennent tous ces produits?"
Réponses: "De diverses usines que l'on trouve en ville"
Question: "Ne peut on pas donc dire que tous les employés de ces dits commerces et usines, contribuent à servir l'Imperium, rien qu'en fournissant tout ça à nos bons employés d'OI?"
N'allons pas jusqu'à extrapoler l’éventuelle réponse que donnerait le possesseur de l'esprit obtus maintenant que nous ne sommes plus dans sa tête... Toutefois, je me demande bien quelle serait elle... Je devrais essayer tiens... La prochaine fois que je rencontre un tel spécimen, je lui poserai la question... Enfin... La prochaine fois que j'engage la conversation avec un tel spécimen je devrai dire, car il faut avouer que j'évite...
Au delà de ce que mon métier peut apporter aux autres, comme n'importe quel autre métier d'ailleurs, il y a ce qu'il m'apporte à moi...
De la diversité
De la petite elfe fleur bleu à l'humain sociopathe, du droïde philosophe au gobelin abruti, en passant par l'outrillienne tueuse de troll et autre kobold instable, je dois avouer qu'il y aurait de quoi faire une étude socio-psycho-zoologique très intéressante...
Des confidences
Une lumière tamisée, quelques verres d'alcool et mes grandes oreilles toujours prêtes à écouter, mais surtout quelques verres d'alcool, je peux dire que j'en ai entendu des choses...
Des plaintes, des revendications, des jérémiades, des coups de colère, des coups de blues, des aveux, des conneries aussi, il faut l'avouer...
Ils savent qu'ils peuvent... comme je l'ai dit à un elfe il n'y a pas si longtemps:
"Beaucoup d'informations viennent à moi, mais très peu viennent de moi..."
J'écoute, je ne colporte pas. Je donne mon avis quand on me le demande, j'aide quand je peux et je me tais quand il le faut.
La possibilité d'aider
Ecouter les épanchements des uns, canaliser la tristesse des autres, renseigner les némos, les aider à faire leurs premiers pas dans la cité, servir gratuitement ceux qui sont dans le besoin, ou qui font semblant de l'être... mais peu importe... Rien ne vaut l'autosatisfaction que procure un geste désintéressé.
De l'action
Dans l'ancien monde les humains avaient la télévision, moi, j'ai mon bar, et on ne s'y ennuie jamais.
Descente musclée des forces de l'ordre, règlement de compte entre deux criminels notoires, scènes de ménages, demande en mariage ou crêpage de chignons, il y a toujours un évènement qui anime la soirée.
Un jour j'ai même eu droit à un humain de 60Kg tout habillé qui a sorti son épluche légume (autre nom donné au kanuf par une amie à moi) et qui s'est mis à piailler "Ceci est Hold-up"! J'en ris encore aujourd'hui!
De la vodcast
Inutile de m'étendre sur le sujet, je me comprends...
Bref... Je fais ce que j'aime... c'est le plus important non?

Quelques verres pour en rire
Ecrire tout ça m'a rappelé une annonce que j'avais posté il y a plusieurs années de ça sur l'AITL:
Manerina, ou la réponse de la petite serveuse
L'ambition... le maître mot, le moteur même qui régit et fait tourner le coeur de DreadCast. Humains, Kobolds, Trolls et autres races, cherchent à être plus forts, plus riches, plus puissants... Des guerres économiques éclatent, des duels, des chasses à l'homme, des abus de pouvoir et autres... Tous les coups son permi on dirait dans notre belle cité... Chacun fait son trou et l'ambition passe du statut de qualité à celui de valeur extrême.
Si l'on n'a pas d'ambition, que sommes nous? Rien? Mais peut être que toutes les ambitions ne se ressemblent pas... ou ne se valent pas...
Je lis dans le regard de certains, qui aiment m'appeler ma jolie, poulette ou autres noms de volatiles, de l'indifférence, du dédain et parfois même du mépris envers la petite serveuse et pour ce qu'ils prennent pour un manque d'ambition...
A ceux là, je répondrais que mon ambition est juste différente de la votre. Vous courrez derrière l'argent, je cours derrière le bonheur. Vous courrez derrière la force physique, je cours derrière la force psychologique, celle qui nous permet de voir malgré tout le bon côté de chaque choses et de chacun. Vous courrez derrière la puissance, je cours derrière l'Amour, avec un grand 'A', l'amour des autres et de mon prochain. Vous courrez derrière les promotions, je cours derrière l'élévation spirituelle. Vous courrez derrière un respect que vous achetez ou que vous arrachez par la force, je cours derrière un respect que l'on m'accorde sans avoir à le demander...
Et au final, que l'on soit pauvre, riche, faible, puissant, policier, ancien détenu, noble, roturier, jeune ou vieux, on aime tous se retrouver autour d'un verre, entouré des gens que l'on aime pour partager ses joies et ses peines, ou juste seul pour faire le point... Et moi... Je suis là... et je partage ces moments qui n'ont pas de prix...
Quelques jours plus tard le gros orc m'annonçait que j'allais devenir DG du bar... J'avais l'air fine...
Une bouteille pour dormir
Dormir jusqu'à mon éventuelle prochaine joute verbale qui arrivera peut être demain...
... ou pas!

Informations sur l'article

Journal d'une Elfoolique
22 Mai 2012
1354√  7 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire