Recherche

EDC de Manerina

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Manerina

Cacher

98- Reciprocae Voces

De vous à moi

"Les mots sont gratuits"
Ils ne le sont pas. Pas ceux que je cherche en tout cas.
Vous aviez des questions que je connaissais, vous étiez la réponse que vous ignoriez. Depuis, j'ai payé chacun de vos mots au prix d'une amitié que j'ai longtemps refusé.
Ils le sont. Ceux dont vous m’avez assaillie sans remords en tout cas.
Vous, la réplique cruelle. Moi, le bouclier de répartie. Le face à face à la tension palpable entre l’âme aventureuse et celle captive.
Je ne saurais dire à quel moment précis, je devins dépendante de nos transactions gratuites… Et pourtant, elles valaient bien plus que ces vingt-cinq mille crédits.
De moi à vous

"Aucune reconnaissance ne vaudra jamais la réciprocité.
Et cette réciprocité est trop fragile entre nous car quasi impossible."
Il parait qu'à l'impossible nul n'est tenu, celle là n'en aura fait qu'à sa tête et de fragile il n'y avait en réalité, que l'idée que je m'en faisais.
D'une gifle à l'autre, de ma joue à la votre, les doigts claquent, s'emmêlent et s'effleurent au rythme de mots toujours plus ciselés et de silences de moins en moins incompris.
Miroir, ô mon beau miroir… Dis-moi laquelle des deux jumelles... Ne me laisse pas. Je ne suis pas toi. Tu n’es pas moi, et pourtant je te vois.
La tendresse s’est voilée des éclats de nos doigts : deux voix et deux moi qui se turent. La claque n’était pas cette sensation brûlante sur ma joue.
Ma claque, ce fut Vous.
De haut en bas

"Vous êtes fidèle à votre coeur, ce n'est pas une honte,
c'est un drame, et j'en ai mal pour vous."
De drame en dames, on se damerait à cause des uns, ils se donnaient aux autres mais de vous à moi, nous savons toutes les deux qu'au delà du crépuscule il y a toujours un petit matin qui attend aussi embrumé par le smog soit il. Il était un toit qui a vu la déchéance d'une elfe, il était un toi qui en a fait renaitre une autre.
De chute en ‘Chut’, tout s’éteignait pourtant enfin dans un seul cri, puis le silence. De sous mes yeux, à sous les vôtres, de la rancune à la culpabilité, ce n’était que deux fillettes qui se tenaient par la main au-dessus des lumières. Deux marionnettes, qui de la comédie dramatique au drame humain, scénarisaient sans le savoir le Réciproque ultime.
De vous à tu

"Vous êtes plus qu'une amie."

Je le sais puisque vous l'êtes.
Réciproques.
L'elfe de l'un, l'écho de l'autre.
Ton autre Je
Celui d'un nous
Quand je vous dis Tu.

Genou à Terre,
~ Terreur ~
Heure des Promesses.

D’Echos d’Âmes,
~ Damnées ~
Naît l’Inéluctable.

Vous m’emmerdez.
Et je t’aime.
"Ce n'est pas vraiment un porte-bonheur. Mais sachez que si vous ne revenez pas.. textuellement.. Une elfe perdra son 'écho'. 'Les echos'.. c'est ce que les mots en langue impériale veulent dire. Une voix réciproque.. qui se répercute bien fort du haut des toits."

Spoiler (Afficher)
Texte écrit à quatre mains et aux milles elferies.
[art=http://www.dreadcast.net/EDC/Swan/Article=17119 ]Par ici les étoiles[/art]

Informations sur l'article

Journal d'une Elfoolique
08 Juillet 2015
1737√  18 10

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires