Recherche

EDC de Koe~69770

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Koe~69770

Cacher

Il court, il court, le Koe...!

Hé mec, ça va ?


Le cœur battant à tout rompre, l’elfe venait de s’échouer comme un poisson hors de l’eau… Hors du SAS. Il haletait, tremblant, saignant d’un peu partout, son fidèle overboard flottant à côté de lui après lui avoir gracieusement sauvé les miches.
Incapable de répondre, le miraculé avait juste assez de neurones encore en état de fonctionnement pour passer en boucle cette comptine ridicule… Adaptée à son nom. Ca faisait comment, déjà ?

‘Il court, il court, le Koe
Le Koe des ST’s, mesdames
Il court, il court le Koe
Le Koe des ST’s pourris…
Il est passé par ici,
Il repassera par là…’


N’en revenant pas de sa chance - que d’autres n’avaient pas eu -, il se remémorait petit à petit comment il en était arrivé à se faire courser à travers tous les ST’s par quatre rebelles armés jusqu’aux dents et bien décidés à bouffer de l’elfe.
Il aurait dû savoir, d’entrée, que cette histoire allait mal finir : un type encore descendu tout seul qui se prenait deux rebz sur le coin du museau, un appel au renfort, trois péquins dont un warpé sec seulement qui répondent… C’était clairement la merde de base.

‘Il court, il court, le Koe
Le Koe des ST’s, mesdames
Il court, il court le Koe
Le Koe des ST’s pourris…
Il est passé par ici,
Il repassera par là…’


Quand ils sont arrivés, évidemment c’était trop tard pour le type qui avait appelé. Mais bon, vaillant, le Koe, il décide de motiver les deux autres à se battre.
Sauf qu’il avait zappé le warp du troisième larron. Et que pour couronner le tout, son interface APM lui fait un gros doigt en se bloquant sur combat et rien d’autre.
V’là que le premier qui prenait les coups, il commence à gueuler que, quand même, il commence à douiller. En panique, l’elfe demande à l’autre de soin le temps qu’il règle son souci. Mais l’autre en fait… Bah il peut pas ! Et oui, le warp, vous savez ?
Panique à bord, tétanie.

‘Il court, il court, le Koe
Le Koe des ST’s, mesdames
Il court, il court le Koe
Le Koe des ST’s pourris…
Il est passé par ici,
Il repassera par là…’


Le premier larron finit de se faire découper et est aussitôt envoyé Ad Cuves par les autres vilains qui s'ambiancent devant les cuves impériales qui s’alignent. Un troisième méchant débarque pendant que le dernier brave côté impérial… Fait demi-tour à toutes jambes.
Et Koe se retrouva seul.
Il recule. Cinq mètres. Encore cinq.
PAF.
V’là un quatrième vilain !

‘Il court, il court, le Koe
Le Koe des ST’s, mesdames
Il court, il court le Koe
Le Koe des ST’s pourris…
Il est passé par ici,
Il repassera par là…’


L’elfe n’a jamais été aussi heureux qu’à cet instant que Thallys l'ai généreusement gratifié d’un bon mètre quatre-vingt onze. Car ses jambes sont, par conséquent, conséquentes en terme de longueur et donc de taille de foulées.
Et des foulées, il en fait, le pauvre Koe. Il court, puis dégaine son over, bondit dessus et met plein gaz.
L’espace entre les vilains et lui se creuse jusqu’à ce qu’enfin, le combat soit rompu. Mais il ne s’arrête pas, son cœur va exploser, il ne voit plus rien, si ce n’est le SAS impérial salvateur, là-bas, tout au loin. Ca semble être le bout du monde.
Hop, le rat S9 il l’avait pas oublié ! Zigzag de maître, et on continue de tracer.

‘Il court, il court, le Koe
Le Koe des ST’s, mesdames
Il court, il court le Koe
Le Koe des ST’s pourris…
Il est passé par ici,
Il repassera par là…’


A mi-course, il pense - ENFIN - à activer son module de furtivité. Bon, il a 58 UBA’s, ça va pas tromper un type avec de bons yeux, mais il y croit, le Koe, il met toutes les chances de son côté, même infimes, même ridicules.
Et il continue de tracer sa race.

‘Il court, il court, le Koe
Le Koe des ST’s, mesdames
Il court, il court le Koe
Le Koe des ST’s pourris…
Il est passé par ici,
Il repassera par là…’


Le SAS est là ! Il voit l’échelle, il alterne entre espoir et désespoir. Il va y arriver ! Il ne vas PAS y arriver !
L’échelle se rapproche mais il ne ralentit pas, il se jette littéralement dessus, se crashe même, mais pas le temps, les barreaux sont grimpés quatre à quatre - merci les grandes jambes, encore - et enfin, ENFIN, le voilà en sécurité.

Ils étaient QUATRE putain, QUATRE ! PLUS JAMAIS JE DESCENDS AIDER QUELQU’UN SI YA PAS DE RENFORTS !

Spoiler (Afficher)
Note 1 : avis aux JD's rebelles, ne prenez pas mal les appelations "vilains" et "méchants" ! C'est juste que je trouvais ça plus amusant de décrire la scène façon "Gendarmes contre Voleurs" ou "Gentils contre Méchants". Mais ceci n'est en rien une attaque au S3 et à ses pions, ni à ses JD's, merci de votre compréhension !

Spoiler (Afficher)
Note 2 : Merci aux rebelles (@Alexf, @Sybil, @Judas et @Kovacs) qui ont contribué à me faire passer pas loin, au même titre que mon pion, de la crise cardiaque dûe au stress de la fuite...! J'espère avoir bien retranscris celui-ci dans cet article !
Et merci à mes compagnons d'infortune (@Dante, @Ullla) pour avoir partagé ce grand moment de n'importe quoi stratégique x)

Informations sur l'article

Père Koe, raconte nous une histoire.
23 Mars 2021
241√  13 5

Partager l'article

Personnages cités

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Alexf (56☆) Le 23 Mars 2021
    aucun soucis de mon coté, j'adore ton recit. Merci, trop marrant a lire, si on pouvait tous se rappeller que ce n'est qu'un jeu.
  • Frost (27☆) Le 23 Mars 2021
    Que quatre??
    Mon pov'p'tit écureuil Hu hu!
  • Allie (43☆) Le 23 Mars 2021
    ♥ Comme d'habitude.
  • Koe~69770 (165☆) Le 23 Mars 2021
    @Alexf Merci beaucoup !
    @Frost J'ai réitéré la course avec encore quatre ce soir, sauf que là yavait un tireur huhu
    @Allie Keur sur toi aussi Boulie smiley
  • Ababa (67☆) Le 26 Mars 2021
    File comme le vent d'hiver entre les rochers pointus *