Recherche

EDC de Kinchaka

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Kinchaka

Cacher

Consultation



La piaule est plongée dans l'obscurité, quelques lueurs lointaines arrivent à se frayer un chemin par la baie vitrée brisée qui laisse entrer un grand courant d'air froid et pollué à l'odeur dégueulasse, mais on a l’habitude.
Une chaise trône au milieu de la pièce sombre sur laquelle la piaf fixe la fenêtre. Ses yeux et ses lèvres dessinant un sourire dingue sont la seule source de lumière émanant de l'intérieur du gratte-ciel en plus de la bouteille au liquide fluorescente qu'elle tient fermement entre ses griffes.
- Je sais même par où commencer en fait...en même temps c'est la première fois que je fais. Z'êtes là pour ça alors vous vous démerderez je pense. Moi j'en ai marre de jouer la pseudo-psy avec les éveillés.
Bref vous m'arrêtez si ça part dans tous les sens ou que je suis trop confus...faut dire qu'en ce moment j'ai un peu de mal à mettre mes idées au clair...mais au moins je sais où je vais.
Un bouchon vole par la fenêtre, et quelques centilitres d'ura plus tard histoire de réchauffer le corps , le discours reprend
- Depuis quelques hepdates la ville semble bizarre, les gens sont stupides , odieux, prétentieux mais pas que...ils s'épient chacun leur tour on dirait des gnolls en rûte à se renifler le derrière. Remarquez , ça a toujours été plus ou moins comme ça mais je sais pas...aujourd’hui c'est plus malsain, plus détourné ou que tout le monde s'est mis en masse à collecter chaque bride aussi microscopique soit elle d'information...
Fouiner fouiner fouiner...certains fouillent dans les décombres ,le reste dans la vie des autres....en même temps comment leur en vouloir , l'ennui pousse au crime alors ils font encore ce qu'ils peuvent pour s'occuper.

Ses griffes passent rapidement sur sa joue plusieurs fois, se lacérant la peau déjà bien marquée sans faire attention
- Ceci dit j'ai une situation correcte et je ne manque de rien, j'ai trouvé ce qu'il faut et ce depuis des années maintenant...Et si je me force un peu je peux avoir un parcours tout tracé...disons que je sais où j'arriverais si je continue sur ma lancée...et pourtant ça fait pas mal de temps que je dors à peine, que je peux rien bouffer pendant quatre jours sans même m’en apercevoir...

Trois gorgées après , le ton s’accélère un peu...

- Doc je rigole pas, faut que vous fassiez quelque chose pour moi...prenez un marteau et pétez moi les doigts , j'sais pas.
Je sors plus dans la rue, je met plus les pieds au bureau...j'emprunte plus le t-cast, ça pue la mort et la pourriture, ça me rend claustro' et agressive. Et puis j’ai vraiment l’air d'une tocarde dans mon costume bleu, j'essaye même plus à faire semblant.


Se balançant un peu sur sa chaise elle affine son sourire cachant ses phares verts qui lui servent de pupilles , montant le volume de sa voix
- J'en ai assez de venir en aide à des clampins qui une fois sur deux entravent que dalle, des abrutis qui te regardent dans les bars avec une expression si vide à faire sourire un génocide, le pire c'est que là , tout le monde va pour avoir encore du contact alors que l'abruti caché derrière une bouteille de piquette enregistre la moindre parole qu'il entend...tu m'étonnes que ça se vide, même la population elfique décroit.
Mais quel cafard...
S'arrête plus, riant en même temps qu'elle prononce ses premières paroles
- Et du coup on fait quoi pour passer le temps ? On picole et on se fout de la gueule de ceux qui croient encore qu'ils servent à quelque chose. On s’abîme la santé avant notre prochain bain et on écoute les mêmes déblatérer, déblatérer et déblatérer encore, sur tout et surtout sur n'importe quoi , mais on met que c'est l'Empereur qui veut ça à la fin du discours , hop tout roule hé...on a tout prévu ! Ta mère la sainte catin sous la regard bienveillant de l'Empire...
Rien de bien choquant finalement, des gus qui se font enfler mais croient avoir de la liberté, des gars en OI qui attendent juste qu'on leur verse leurs soldes et dotations et ils ferment bien leurs gueules, on achètera la dignité plus tard ! Ils attendant peut être les soldes...


Prenant son deck et un peu de liquide irradié, elle vérifie qu'il n'y a toujours qu'eux dans la bâtiment puis reprend sur son ton joyeux
- On se dit qu'on est protégé , qu'on peut compter encore sur les délégués alors que c'est plus à prouver qu'ils sont cons comme deux paniers. C'est surtout pour ne plus penser.
Ça cache des plais à vif mais ça reste un secret, en vrai on est perdus, désœuvrés, désabusés...mais on se cache derrière nos grandes gueules et nos mots durs, car au final sans le vouloir les autres sont un combat permanent...
Décidément Doc' , on vit dans une chouette époque...et dans une chouette ville aussi...
Éclate de rire
- Dreadcast...Dreadcast...la nécropole qui petit à petit dans sa chute entraîne des fragments de nos vies. La secteur est saint et on est tous des gens biens, tellement trop biens qu'on fait pas plus attention à son voisin qu'au vomi derrière un chiotte de bar...
Parfois j'ai juste envie d'hurler "T'approches pas de moi, me touche pas, t'approches pas de moi..."

Cligne des yeux entendant des grognements en provenance d'une autre pièce et se lève rapidement, se coupant dans ses paroles
- Vous me ferrez un topo hein...j'arrive !!

◊ Commentaires