Recherche

EDC de Kinchaka

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Kinchaka

Cacher

La thérapie de l'autorité

Depuis plusieurs jours la vautour suivait sa thérapie. La jeune femme venait de temps à autre dans le cabinet de la kobolde serveuse/médecin/psychiatre pour se faire torturer ses méninges irradiées à son bon vouloir.
Elle était décidée à modifier son "Soi" intérieur.
Alors certes , elle n'a pas eu la patience , comme peut-être certains , de faire de la méditation, de prier et de se tenir sur un pied devant une bougie...truc d'elfe.
De toute manière , elle jugeait qu'elle avait suffisamment travaillé sur elle, qu'il lui fallait du repos ou du moins régler certains détails pour passer à d'autres.
La séance d'introduction, qu'utilisa la thérapeute pour sans doute cerner le problème, l'a même amené à tenir un crayon et à griffonner ce qui lui passait par la tête.
Quels moyens rudimentaires...le papier c'était bon pour emballer les sandouiches , et encore.
Mais bon elle gribouilla un dessin, une sorte de représentation d'un spectre tombant dans un cratère.
Sensiblement , ça ne ressemblait à rien et elle préférait que ça le soit, et elle laissa la psy s'amuser à analyser ça comme bon lui semblait.
Le reste s’enchaîna assez vite.
Une séance d'hypnose de laquelle elle ne garda que quelques bribes de souvenirs...
Se faire triturer l'esprit , même en tout accord et confiance , n'est pas franchement agréable.
Et enfin (déjà!) le final.
Une gorgée d'un liquide douteux, qui ferait s'évanouir un elfe rien qu'à son odeur, et on est parti pour quelques heures de rêve, dont la personne qui supervise le processus peut en faire absolument tout ce qu'elle désire.
Le but étant de former dans la mémoire un souvenir qui se mélangerait au reste, et qui imprégnera de façon marquante le jugement.
Kinchaka s'allonge sur le canapé de la petite pièce servant de cabinet, bras le long du corps, respiration ralentie ,pratiquement aucun mouvement .
Des images se forment et se déforment dans son esprit pour arriver à quelque chose de plus ou moins cohérent.
Ballet onirique , mêlant fantasmes , appréhension et colère
Au réveil , l'effet d'ivresse est dégueulasse, le cerveau a du mal à se remettre en marche et penser par lui même.
Puis faut dire que l'organisme ayant avalé autre chose que son liquide verdâtre se révolte et va lui en faire voir de toutes les couleurs...
En parlant de couleurs tout est flou, ça valse dans tous les sens et elle a même pas la force de se mettre une claque , c'est dire.
Pressée de voir ce que ça donne , elle arrive à se mettre assise, se masse un peu le crâne en balançant ses tresses derrière ses épaules...
Bah à part un foutu mal de crâne et la mémoire embrouillé pas grand chose en fait.
Pas de changements particuliers...faut sans doute voir ça en situation , mais sur le coup , à part une sévère gueule de bois et les membres en guimauve , l'hypnose n'a pas l'air d'avoir des effets bouleversants.
La vautour se dit qu'il faudra attendre un peu, elle espère tout de même que ça fonctionne, espère foutrement qu'il va pas lui falloir se faire laver le cerveau pour sagement écouter comme le font certains, les préceptes d'un bonhomme qui a inventé le clonage mais qui a apparemment même pas réussit à se cloner lui même pour vivre avec les autres.
Bon , merde, qui boira verra, et elle parti plutôt de bonne humeur et sans presque aucune tremblote au bar , après avoir chaudement remercié sa thérapeute.
Mais ce mal de crâne...ah...

◊ Commentaires