Recherche

EDC de Kambei

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Kambei

Cacher

Et mElle et fElle.

6/276.3
"Amor et melle et felle est fecundissimus"
"L'amour regorge de miel comme de venin."

Le monde est ironique, le jour n'était pas encore jour qu'il était placé sous le signe de cette maxime.
Dans leurs messages, il y a Elle et deux Il. L'un ne comprend pas qu'il doit se contenter de l'aimer. L'autre ne veut pas accepter qu'il devrait simplement renoncer.
Elle, elle souffre de les voir ainsi balbutier face à la réalité qui a malmené leurs histoires.
"C'est ma faute."
A qui la faute? Elle, pour avoir voulu faire plaisir à chacun? L'Un pour n'avoir pas été assez présent? L'Autre pour l'avoir trop été?
On dit que les prisons sont pleines d'innocents, doit-on chercher tous les coupables dans les histoires de cœur?
En amour, le plus cruel l'emporte souvent. Est-on tous un peu masochistes pour compenser les histoires qu'on ne pense pas mériter en se saignant d'avantage contre celles qui nous taillent les veines? Celles qui concassent notre cœur en éclats de...
"...Verre brisé, comme Vous avez préféré l'appeler. Tellement moins poétique, mais tellement plus réaliste."
La poésie et la réalité, deux pôles de l'existence personnifiés veulent tout à la fois lui rappeler ses engagements et lui réapprendre à rêver. Entre les deux son cœur balance. Elle se pense en devoir de choisir.
Mais pourquoi se faire ainsi plus de mal que nécessaire? La vie est déjà un combat assez brutal sans qu'on le rende également terne.

Viens, j'incrusterai ton flanc d'une chevrotine de vitrail, fais-moi goûter au tranchant des beaux éclats de ton âme. Poignardons-Nous de cent regards volés et saignons mille nuances sur la toile grise du monde..!

Souffrir est inévitable, Nous pourrions au moins le faire en couleurs.
Pourtant...
"Pardonne-moi."
Evidemment...
L'Un pourrait s'en réjouir, l'Autre en faire son deuil. Nul ne s'y tiendra. Le temps suspend son vol. Chacun se tend en anticipation de la réponse des autres.
Ils sont nerveux car au fond ils savent.
Ils savent.
Tu tue "Tu"?

Que ce n'est pas fini.
Vous vous voilez la face.

Que ça ne s'arrêtera pas comme ça.
Tout à Toi, mon toit.

Que le coeur est l'implacable poison des Hommes.
Poison dont on reprendra volontiers quelques verres.

Pour en rire?
C'est une affaire qui Nous connait...

Boire ou rire?
Pourquoi choisir?

Pour souffrir...
"Trinquons."

Informations sur l'article

Eclats de vie
21 Février 2017
663√  6 1

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Roxann (60☆) Le 21 Février 2017
    Quelques gorgées, quelques verres...