Recherche

EDC de Kaluku

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Kaluku

Cacher

Apocalypse - Et pendant ce temps...

16h50 - Le réveil. Difficile. Encore 20 minutes. Pas envie de se lever. Comme tous les matins. Pas envie de sortir, de voir des gens, dire, encore, que tout va bien alors qu'il n'en a plus rien a foutre de rien. Putain de casse-burnes ! Quel que soit le secteur où ils ont vu le jour, ils sont la vraie majorité. Prêchant l'exemple et ralliant sans cesse à eux de nouveaux casse-burnes. Il y a de quoi trembler ! Bientôt, le monde leur appartiendra.
Trouver une meuf?
Le mariage, les liaisons, les amours d'une nuit l'avaient convaincu que l'acte sexuel ne valait pas ce que les femmes exigeaient en échange.
Dès qu'une femme se tourne contre toi, oublie la. Elles t'aiment et puis tout à coup patatrac, elles sont capables de te regarder crever la gueule ouverte et elles te crachent dessus.
Du taf?
A quoi bon...
Rien ne l’intéresse plus. Dans le temps il avait excellé et s'était trouvé passionné par un job pourtant. A ses yeux jamais le CdO n'a redressé la barre depuis son départ.
Comme il aimait a le dire :"Si on arrive à se faire haïr, on sait que le boulot est bien fait."
Et ça putain ouais, les gens le détestaient...Un peu trop d'ailleurs, il avait réussi a faire un peu trop chier -trembler?- ces putes corrompues du gouvernement d'alors qui ont tout fait pour l’évincer. Et ils y étaient parvenues...
Oh, il avait bien reçu une ou deux mains tendues depuis pour reprendre du service, mais a quoi bon?
Il n'y a rien que des mauvais ou des très mauvais gouvernements.
17h35 - Voila deja 45 minutes qu'il cherche une raison de se lever. La pâteuse. C'est quoi ce truc qu'il a pillave hier soir?
Alcool de carton, chourrave dans les réserves de ce connard de Radium.
Bien fait pour sa gueule. Mais pour la gueule à qui?
Pendant qu'il bloque assis au bord de sa rampe, voûté par le poids de l'existence, rassemblant le peu de neurones qui lui restent, il se gratte, les plumes tombent par touffes entières.
17h49 - Retour sur terre. Notif du DcN. 'culés d'emmerdeurs avec leur propagande de merde...
De la pluie?
Comme d'hab quoi...
Une bonne raison de ne pas sortir.
Il se traîne vers la pharmacie de ce qui fut un jour, sans doute, un labo, dans le taudis qui l'abrite. Tire une seringue usagée d'un évier crasseux, un flacon d'un frigo tout aussi moisi.
Se frayant un chemin parmi les cadavres de bouteilles, enfin de retour sur sa rampe, le garrot se détend, les iris se révulsent... Sa routine est entamée. Dans une heure, sans même essuyer la bave qui s'écoule de son bec il se branchera, errant dans la matrice comme dans la vie, alternant patchs, fixes, bouteilles, l’œil hagard jusqu’à sombrer, épuisé de ne rien faire, sans penser une seule fois à demain.
Demain, qu’il faut recommencer...
Pour cette putain d'éternité...

Informations sur l'article

Journal de la médiocrité
24 Janvier 2021
172√  5 0

Partager l'article

◊ Commentaires

Aucun commentaire