Recherche

EDC de Kain

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Kain

Cacher

Immanence et Permanence

Un coup d'oeil à l'endormie, qui offrait de plus en plus rarement son sourire pour ne nourrir l'atmosphère que de sa respiration cyclique, devenue au fil du temps une berceuse aussi apaisante qu'irritante.
Une petite inspiration, le soupir était aux abonnés absents depuis longtemps.
La main droite qui se glisse machinalement dans une certaine poche, geste fort en promesses de silence.
Ca grouille sévère.
Aussitôt réveillé, aussitôt submergé.
On décapsule, on pique, on attend, on accepte.
Et le calme revient.
Comme d'habitude.
Quelques pas, automatiques.
Une douche, brève mais brûlante.
L'image de la mousse et d'une chevelure fuligineuse, un rire qu'il chérissait, et une étreinte.
Un clignement de paupières et tout s'efface.
Le même carreau qui lui renvoie le même reflet.
Retour dans la chambre, préparation sociale.
Il est encore tôt, on entend à peine quelques bribes de paroles dans une ruelle, des couleurs chatoyantes traversent la rue à une dizaine de mètres.
Analyse: 100%.
Intérêt: 24%.
Sociabilisation: 13%
Intégrité: 100%
Mouvements.
Un clignement de paupières et tout s'efface.
Une aspiration, retour dans le concret.
Une grande rue. Des milliers de crédits dépensés.
Aucune importance.
Le souvenir d'une amie, qui se consolait en refaisant sa garde-robe.
Les informations affluent, sans discontinuer.
Trier, classer.
Vite.
Retour au point de départ.
Rien n'a changé.
La respiration est toujours là. Ambivalence.
Survol de ses traits, croisière onirique.
Contact.
Il fait nuit, une chambre chichement éclairée, un canapé défoncé, de l'ambré.
Beaucoup d'ambré.
Elaborations multiples et abracadabrantesques. Des rires.
Autant de rires que d'ambré. La vie est simple.
Insouciance.
Contact.
Un holo-message. Une invitation.
Quelques efforts enfumés, quelques mots rapidement prononcés, du gris pour rejoindre bleu
et vert au milieu du rose.
Ca crépite un peu.
Cigarette et soda. Joute verbale. Rires.
Sociabilisation: 37%
Col remonté, tenue réajustée.
Départ.
Ombres et brouillard, froideur et moiteur.
Récolte récréative.
Une silhouette se rapproche.
Analyse: 100%
Intérêt: 0%
Intégrité: 100%
Réponses automatiques, ça grouille, sévère.
Sociabilisation: 37%
Départ.
Fermeture d'une porte, entrelacement de matières. Validation.
La respiration est toujours là. Tristesse.
On décapsule, on pique, on attend, on accepte.
Comme d'habitude.

Informations sur l'article

Parerga et Paralipomena
30 Avril 2015
2128√  22 7

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Francky (58☆) Le 30 Avril 2015
    De 13 à 37 ?

    Foutu haut perché narquois ! J'vais t'rabotter l'jarret t'fera moins l'fier !
    Boire un g'bli 'vec l'gob c'du +50 au moins !

    NAHMEOOO
  • Léonie (328☆) Le 30 Avril 2015
    Bel article, dans le fond et la forme. La musique colle. Personnage, de surcroit, intéressant bien que parfois irritant smiley
    L'étoile allouée est méritée !
  • Kain (69☆) Le 01 Mai 2015
    Je remets mon premier commentaire ici, la balise [code] n'étant pas acceptée:

    (addition de la taille des deux individus)-(quantification de l'humeur Verte via Sémantique de Kripke)

    /(volume capillaire)=24.
    T'sais plus compter, l'Gob !
    @Thrsaa Merci !
  • Mik~44917 (73☆) Le 01 Mai 2015
    La taille, la taille... petite excuse ça smiley
    Très bien écrit, j'adore les phrases sans verbe.
  • Akasha (0☆) Le 04 Mai 2015
    [♥*♥]