Recherche

EDC de Joe

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Joe

Cacher

I. Take a step out



C'est penché sur une flaque d'eau et de bile en provenance de son estomac, que les premiers instants de la vie de Joe débutèrent. Hagard, titubant, il était l'incarnation de l'ivrogne sans l'ivresse. En cette soirée pluvieuse, sa première offrande gastro-œsophagienne à la ville avait peu à peu été balayée par les gouttes d'eau emplies de particules de farin, en direction des terrains vagues adjacents désertés par les fouilleurs. En revanche, elle avait laissé des traces sur son pantalon et l'odeur âcre de la gerbe sur lui. D'ailleurs, le terme « pantalon » était sans doute un euphémisme pour qualifier ce qu'il portait. Et à mesure que le temps passait, cela prenait de plus en plus des allures de papier mâché. Sans surprise, avec ses habits d'hôpital sur le dos et pas d'alternative, il fut rapidement trempé jusqu'à l'os.

Quelques minutes plus tôt, Joe avait été déclaré apte à quitter le centre d'arrivée après quelques tests dont il ne se souvient guère. Humain, trentenaire au front déjà dégarni, mais à la barbe bien touffue, les joues creusées et un diastème entre ses incisives, il avait une carrure tout à fait classique pour un homme de cent quatre-vingt centimètres. Le genre qui se développe rapidement en ventre à bière s'il ne s'entretient pas un minimum. De plus, il n'en avait pas encore pris conscience mais, probablement qu'il aurait également besoin d'une paire de lunettes pour appréhender un peu plus confortablement et aisément ce qui l'entoure. On pouvait dès lors se demander les raisons d'une maturation tardive pour un résultat aussi médiocre.

Joe comprit rapidement que Dreadcast était fait de hasards et de rencontres. Alors, peut-être qu'il n'était que le résultat de multiples événements imprévisibles, tous menant à cette première main tendue qui le sauva de la flotte et le rendit un peu plus présentable. Et, après quelques heures de vie, pendant qu'il fumait déjà son premier joint, le trentenaire se demandait bien ce qu'il allait branler tout au long du reste de son éternité. Même s'il se souvenait d'être pour servir l'Empire, il n'en demeurait pas moins perdu et perplexe.

Au moins, se disait-t-il, il apprenait déjà les bases : la tize, le bédo et la gerbe.

Informations sur l'article

Goes and it goes and it goes
15 Octobre 2020
168√  15 5

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Lily (20☆) Le 16 Octobre 2020
    "Au moins, se disait-t-il, il apprenait déjà les bases : la tize, le bédo et la gerbe." On ne se refait pas ! Bienvenue, l'ami ! c:
  • Dimanche (181☆) Le 16 Octobre 2020
    Super bravo
  • Joe (26☆) Le 16 Octobre 2020
    Merci ! smiley
  • Allie (45☆) Le 16 Octobre 2020
    Aaaah, ça donne bien envie ! Trop chouette !*
  • Zoey (24☆) Le 19 Octobre 2020
    Très agréable à lire! *