Recherche

EDC de Jinta

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Jinta

Cacher

7- Repos

Spoiler (Afficher)
Musique !
L'Intrépide laissait, en cette soirée d'Honora, son cœur en miettes. Des miettes baignant dans la marre de sang de la souffrance. Ruisseau de douleur écarlate sur fond d'âme désormais aussi grise qu'une neutralité froide.
Oh, elle n'a jamais eu pour habitude de se laisser faire.
L’Épéiste, comme elle aime s'appeler, en cette soirée d'Honora, avait perdu sa moitié.
Cette moitié qu'elle n'avait jamais acquise à vrai dire. Elle l'avait pourtant attendue des cycles entiers, dans le silence étouffant des toits de bâtiments où seul le vent murmure de temps à autre. Ses pensées n'étaient entrecoupées que par le son de quelques gouttes de pluie qui frappaient sur un bout de métal rouillé, et abimé, déchiré en un autre temps comme son coeur aujourd'hui.

Elle, la digne fille de son père, se berçait d'illusions.
Elle, l'Egide, gardienne prestigieuse n'avait su se garder et alors qu'elle pensait avoir un rempart impénétrable, un bouclier robuste dans son Art du Combat, elle n'avait vu la faille étirer sa déchirure jusqu'à son coeur.

En son âme résonnait quelques paroles presque trop lointaines, un début de vie prometteur où courrait dans ses veines la Rage de la Certitude et de l'Ambition.
"Je serais aussi forte que vous, quand je serais grande !"
...
"Je peux sacrifier absolument tout pour rivaliser avec toi !"
Oh, la jeune et frêle humaine, la naïveté à l'état pur, l'éclat de jeunesse..
Elle avait passé tant de temps a réfléchir, s'imaginer des avenirs lointains, un monde parfait. Elle pensait que tout se passerait comme une prophétie déjà scellée dans le marbre. Mais la prophétie s'était révélée être bien plus tordue, noire et imbriquée dans d'autres intrigues à tiroirs sur lesquelles elle n'avait prise.

Elle n'avait jamais été une grande sentimentale, si ce n'est aux yeux de sa promise nappée de métal et d'autres vestiges d'un ancien temps.
Cette même promise au cœur emplit d'un froid hivernal, ayant pour seul reflet de cet aspect d'elle même son armure glaciale, valant pourtant des millions. Quelle douce ironie que d'avoir une armure pour miroiter sa propre valeur aux yeux des quelques chanceux occupant la place de "proche".

Oh .. La petite prestigieuse lui vouait un sentiment puissant, fort.. L'amour.
La jeune naïve n'était qu'un pion sur l'échiquier de cet Amour, un pion bien vite sacrifié par un torrent d'émotions plus glaciales les unes que les autres, émanant de cette douce femme au visage d'ange derrière son armature protectrice envers les divers badauds sans importance de ce monde si profond.
L'épéiste baignait dans une euphorie sans nom a ses côtés, elle s'imaginait invincible, intouchable. Elle pensait que le monde était à porté de mains, il n'y'avait qu'à tendre le bras, le saisir de cette main d'acier forte, puissante, afin de tout maintenir en ordre dans ce Chaos inégalé.
Spoiler (Afficher)
Musique2 !
Mais, désormais .. Sa confiance ne s'en remettait plus qu'a une seule chose, filante et droite, tranchante et perçante, l'extension de son bras, sa lame finement ouvragée, avec elle, un seul coup suffisait pour mettre au sol le meilleur des combattants. Sa confiance lui était entière, aucune déception. C'était la seule en qui elle pouvait mettre l'existence de son APM entre ses fines lanières d'acier.
Ce n'était, après tout, qu'un détour d'une femme, dans la vie d'une autre.
Une lumière dans une salle sombre, humide et froide, tentant de survivre dans cet interminable Chaos.
Désormais, cette même salle obscure ne serait plus que déception, dégoût, Haine et Rage.
Un détour, qui valu vingt jours de réflexion à la jeune intrépide, s'étant réfugiée dans les bras de son éternel et chaleureux protecteur, disparaissant ainsi de ce monde glauque et obscur. Il n'était que lumière, un modèle a suivre, une personne a honorer.

Mais, comme les elferies de ce bas monde, l'intrépide reste.
Spoiler (Afficher)
Merci a la joueuse m'ayant aidé pour cet article !

◊ Commentaires

  • Roxann (61☆) Le 08 Février 2017
    "Ce n'était, après tout, qu'un détour d'une femme, dans la vie d'une autre." c'est si joliment dit, le reflet de toute cette mélancolie silencieuse, étouffée par cette carapace...
  • Zhadum~60904 (507☆) Le 09 Février 2017
    *