Recherche

EDC de Jali

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Jali

Cacher

Adieu

Cette souffrance.. On m'arrache le cœur, et on le piétine allègrement. Comme si il allait sortir de ma gorge, jaillir par tous les pores de ma peau.. Beaucoup ne comprennent pas, déjà blasés par le quotidien. Ce n'était qu'un ami.. Non, pas un ami, un frère! Présent depuis le début, rassurant..

Oui tu était trop sensible, sûrement trop doux pour cette vie de dingue. Mais qui ne l'est pas ? On est tous fragiles en arrivant. Puis la vie vous enseigne les choses, à grand coup de tatane dans la tronche.

Tu crois quoi ? Moi aussi je morfle. Parfois la douleur me submerge, la bile me remonte dans la gorge. J'ai envie de hurler quand je vois que la seule chose que les gens sont capable de se donner, c'est de la souffrance. Que ce soit a coup d'armes ou de mots, il ne faut pas faire confiance. Jamais. Ne pas montrer que vous êtes faibles, sinon vous devenez la cible..

toi, je pouvais tout te montrer. Mon côté naïf, la solitude qui me ronge, l'envie d'apporter un peu de mieux dans cette cité si cruelle..

Tu m'a planté la. Un coup de poignard sous forme d'un simple com'. 2 phrases.. 2 putin de phrases, et c'était fini. Envolée, l’amitié. Envolée, la confiance. Tu préfères finir en glaçon que de rester une seconde de plus avec moi.

Se noyer dans l’alcool. Essayer du moins. Saloperies de gênes qui m’empêchent d'oublier plus de quelques instants. Savoir que tu ne reviendra jamais. S'en convaincre pour chasser l espoir.

Attendre quelque chose, c'est encore pire. Sentir la douleur qui vous tord le bide, encore et encore... Alors à ceux qui me disent que tu reviendra sûrement, j'ai envie de leur hurler de me foutre la paix.

Squatter, encore. Ne plus vouloir entrer dans cet appartement vide, qui résonne encore de tes pas. Ce silence qui me balance l'écho de nos souvenirs, comme si ils hantaient pas assez mon cœur.

Et moi je suis la, comme une conne, à ressasser tout ça. Oui tu souffrais.. Oui je me suis trop accrochée à toi. Mais j'avais quoi d'autre ? Je suis une gentille fille. Une putin de bonne âme.

J'ai envie de faire du mal, pour voir que ça fait. Juste une fois.. être de l'autre coté de la barrière. Mais je suis une bonne poire. Je continuerais jusqu'à ce que cette ville aie raison de moi.

Je n'ai plus rien, à part ton absence. Je ne suis plus rien, qu'un pantin empli de tristesse et de haine.

Je te hais. Mais bordel ce que tu me manques.

Informations sur l'article

En vrac
15 Août 2016
483√  10 0

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

Aucun commentaire