Recherche

EDC de Ivara

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Ivara

Cacher

Toi.. je te nomme Paria Vakarian.

Chaque nemo Intra s'éveille avec engouement, les paillettes dans le regard, un sourire jusqu'aux oreilles. Chaque jour est une découverte, un moment fort et votre château commence à se construire.
Les premières cartes de ce petit bout de femme semblent solides surtout quand un papAlte traverse sa vie. Un bégaiement, un minois enfantin à croquer et le vieux grincheux est sous le charme.
 
- Vous êtes toutes les deux d'accord pour que l'on agrandisse mon armée de rousses ?
- Encore une ?
- MinIvara
- Ah, oui alors. Je pensais que tu en avais ramassé une troisième.
 
Ramassée ? Non ? N'importe quoi ! Peut-être ? Hm.
Les années passent, porter le nom Vakarian ne se relève pas si facile surtout quand on subit les ennemis du père. On attend de MinIvara le maniement parfait de l'Agrimensor mais aussi le sang froid et surtout la grande gueule qu'elle a héritée du père n'a pas sa place dans le corps d'une jeune demoiselle pucelle. Ses épaules sont trop courtes pour une tel charge.
 
- Ton père n'est qu'un con, j'ai jamais vu pire Ambassadeur ! Et il viole des NI's, je suis sûr que t'es passée dans son lit !
- Mais n'importe quoi fe..ferme ta gueule, j'ai jamais fais de ga..galipettes, ça ne m’intéresse pas. Mon Père, c'est le meilleur, toi t'es quoi au juste ? Tu as fais des e..expéditions ? Tu as été Legat ? Tu as fai..fais la moitié de son boulot ? De ses sa..sacrifices ? Il te ca..ca..sse les dents quand tu veux.

La rousse s'énerve et son Agrimensor tombe, on ne parle pas de son patriarche de la sorte, jamais.
- IVARA ! On ne retourne pas sa lame contre ses frères d'armes ! Mise à pied une heptade !
- Mais..
- Ah oui, une Vakarian ne se la ferme jamais ! Deux heptades !
 
Elle se renferme, se forge une carapace, son pendentif affichant la première lettre de son nom devient lourd, les cartes du château s’effritent, l'absence du Vakarienne n'arrange rien. Le père n'en est pas un. Pourquoi ? Parce que.
Une soirée familiale, enfin. Les deux rousses sont présentes, l'humain se montre ronchon désagréable, la discussion devient stérile, la rousse s'enflamme.
 
Pourquoi ? Pourquoi vous n'êtes ja..jamais là ? Pourquoi vous ne m'aimez pas ? POURQUOI ?
- Parce que tu n'es pas "Elle", parce que je pensais que tu comblerais ce vide qu'elle à laissé. Au début, tu étais un bon bouche trou ! Maintenant..

 
Les mots tombent à glacer le sang, une beigne s'écrase sur la joue du cyborg, des meubles finissent brisés. Elle a quoi de plus que moi ? Je la hais, je la hais ! Les femelles s'enchaînent et l'amour paternelle lui reste glacé, inexistant. La rousse en vient à détester chaque femelle qui s'accroche au bras du paternel. Ça brûle si fort, elle suffoque.
 
- Idtruc. Vous savez la meuf que vous aimez, que vous avez baisée. Et qui a un tatouage de votre ID dans sa nuque !
- Qu'est ce que c'est que ces conneries ? Arrête de consommer de la drogue, ou commence, mais fait quelque chose, tu divagues ma pauvre fille.
- Non, ce sont ses mots. Et je lui ai cassé le nez au passage pour vous défendre.
- Tu as bien fait, oui. Tes petits poings sont capables de ça ? Ah oui, c'est une elfe. Je comprends.
- Mes petits poings ont grandit et font aussi mal que les vôtres.
 
La Nemo Intra n'est plus, son caractère est forgé, la carapace bien dur allant jusqu’à repousser toutes mains tendues quelles qu'elles soit. De toute façon a quoi peut bien servir toutes ses futilités ? Hormis fissurer mon château glacé et rouge pourpre.

 
- Tu aimes les jeux vidéos, ma grande ?
- Oui, su..surtout quand les écureuils do..dominent.
- Veux- tu jouer avec moi ? Je vais te mettre une branlée, tu sais ?
- Oui, vous êtes trop vieux et puis mmon Agri est plus sombre. Et c'est petite.
- Tu ne veux pas grandir MinIvara ?
- Pas pour vous.
- Je t'aime, ma grande petite. J'attends que ta belle-doche se réveille pour avoir une turlute.
- C'est quoi une turlute ?


L'humain s'applique à répondre par un dessin magnifique digne d'un gobelin et le tend à sa rouquine de fille.
 
°O°c===3

- Mais c'est dégueulasse ! Je ne veux pas savoir bor..bordel !

 
►►►

C'est quoi cette mocheté sur mon com' ?
►►►

Père ? Je peux avoir vos caleçons avec les écureuils là et ceux avec l'Agrimensor aussi ! Et vos Wolfers !

- Rofl, tiens fait en bon usage.

 
►►►
 
- Je viens avec toi à la réunion, on ronflera ensemble.
- Bien, Père.
- Tu veux voir un papAlte pas content ?
- Oui, montrez moi.

 
►►►
 
Ou est votre Arme Père ?

A la banque ..?

Non, elle est là sous mes yeux, cette criminel là entre ses pattes. POURQUOI ?

Aucune idée ? Ce n'est qu'une arme Ivara, laisse couler.

...
 
Les coups pleuvent, il est hors de question qu'une arme, Son arme soit entre les mains d'une vulgaire criminelle, c'est plus qu'une arme. C'est l'Agrimensor Vakarian, enfin pourquoi personne ne la comprends, elle ou sa colère ? L'arme est arrachée aux mains de l'orquette et re-balancée au vieux grincheux. La rouquine est dans un sale état couverte de sang, quelques bleus ici et là. Son regard assassine le cyborg.
 
Te..Tenez et ne l'égarez plus à présent. Putain.
 
Les larmes coulent sur ses joues et elle part se réfugier dans les bras de la matriarche.
Au final, c'est sans doute ça leur relation, elle est unique, conflictuelle et tellement Vakarienne. Peu importe les jugements de nom, peu importe les beignes ou les coups d'Agrimensor. On ne verra jamais un cyborg sans sa petite rousse, agrimensor à la main tel SON ombre.
La suite.. quand une Matriarche rentre en scène.. au prochain épisode.

Informations sur l'article

Minivara
23 Décembre 2018
340√  17 4

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires