Recherche

EDC de Iudas

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Iudas

Cacher

La nuit où j'ai sombré dans l'alcool. (Non référencé)

Il y a eu un soir où.. Ouais, j'ai clairement plongé dans l'alcool. Et genre, quand je me suis pris ma murge de l'heptade, je ne me souvenais plus que j'étais justement parti pour consulter.. Mais j'ai oublié, tout ça. Du coup, je me suis pris plusieurs.. Highlander Cooler. Alors .. Ah non, mais en fait c'était pas vraiment un soir, plutôt la nuit. Mais l'effet journée allait bientôt paraître. En fait, je crois que je me suis tellement donné dans mes cycles de nuits que ça m'a emmerdé de devoir rentrer chez moi.. Mh, ça doit être ça.
La fin d'une journée, Judahs terminait tout juste de s'enfermer sous son trench-coat, le hausse-col au niveau de la naissance de ses oreilles humaines, le casque audio V1 aux jointures jaunes fluo avec un autocollant du groupe Alliance, un Hashtag suivi d'un E était gravé sur le casque, au niveau du bandeau. L'humain, appréciait l'avoir au dessus de ses tympans, ainsi, il pouvait se compléter de ses bottes et enfin de la casquette noire. Au sortir de sa tour d'habitation, quelques militaires sans doutes ? Dont un meneur à la démarche éprise d'une lenteur patricienne, dans ce smog qui vagabondait dans les rues, chassé par le vent, le rythme, la tambourinade de la troupe qui passait par là. Tous poitrinaient au smog comme une jolie femelle le ferait dans un bal mondain, et Judahs s'était écrasé contre le mur de façade de l'habitation, comme bien d'autres, observant vaguement la troupe de passage, la visière tantôt baissée et tantôt relevée, comme pour penser à autre chose. Inéluctablement, les iris de l'humain vinrent flirter avec les femmes et hommes à la démarche para-militaire, qui déjà s'éloignent vers le carrefour, le dispach des civils se fait, et Judahs n'attend pas plus pour s'éloigner, il y repense un peu, sur le chemin. Ils avaient cette beauté nécessaire au martial plus qu'à personne, il n'y a pas de force ou d'ego sans l'armée, et l'armée c'est l'usine héroïque de l'Empire.
Tard, les cycles tournaient pendant de Judahs s'approchait du Digital Concept pour prendre son poste de nuit. Il faisait noir comme un four éteint (enfin, avec une tourte bien ratée au vu du smog qu'il y avait). Le perron du digital concept passé, lumière tamisée, l'humain salue son collègue qui sort justement, il pointe ses heures via sa carte Alliance, et entre dans l'exploitation, il dépose ses affaires dans un coin, son sac et notamment il retire son trench qu'il fait pendre pour la nuit au porte manteau, accompagné de sa casquette. Il reste en T-shirt Alliance, casque audio autour de cou, blanc comme le bras d'une elfe. A son poste, assit devant quelques écrans, capable de surveiller qui entre et également la gestion des stocks et du remplissage des racks. Le B.A Ba de l'exploitant, seul avec la nuit comme capricieuse tentatrice, une flasque de skiwi, et la nuit c'est parti.
Après quelques cycles à peine, un individu entre, et dépose un espèce de bouquin sur un meuble, mais il disparaît bien avant que Judahs n'arrive proche de la porte de sortie, et c'est sans peur qu'il soulève le livret maigrelet, plissant les yeux, oui parce qu'en fait c'est pas facile de lire avec du McGregor dans le nez. " Pantalonnade philosophik et humainitaire.. " L'air entièrement défait devant ce livre, Judahs retourne dans l'exploitation et questionne un ami via dreadzap d'un message audio " Hé mec.. J'ai trouvé un livre là au Digital, c'est.. Pantalonnade philosophique et Humanitaire, mais Philosophique avec un K. J'ai feuilleté mais.. Je pige que dalle alors dans le doute, je fais quoi ?" Un accusé de lecture et d'écoute passé, sept cyclo-minutes , et un audio en guise de réponse : " Jette le, incinère le, et n'en parle à personne, tu vas finir en taule si le CDO l'apprend ! Force et honneur pour ta nuit !"Et c'est sans attendre que la liasse de feuilles disparaîtra.
L'heure de la pause, l'exploitant se redresse de sa position martingale, fermant le deck et sa partie de Xx-Poker, il sort pour quelques cyclo-minutes de l'enceinte, mettant en veille l'enseigne. Arrivé dans un bar qu'on masquera par des astérisques, il y rencontre brièvement et de passe un humanoïde svelte au frac bleu aux lignes d'or, Judahs le salue d'une pauvre levée de main se trompant sur le grade. Ce qui fera grogner et réagir : " La consommation de stupéfiants c'est moyen jeune homme. A moins que vous soyez vraiment atteint. Ou inculte.. Êtes vous rebelle ? Je vous ai jamais vu ici." Les questions si rapidement enchaînées, perturbent l'exploitant qui répond d'une main en l'air : " Que ServerGuard me foudroie si je mens !" Et rien ne se passe. D'ailleurs le type fini par habiller son dos et ses larges épaules d'un burnous sorti d'ont ne sait où, paraît de satin ponceau. Et sans autre simagrée, il se dématérialise, ne laissant que Judahs seul, enserrant petitement dans sa main, le bandeau du paquet de chips et de paquet de quilles de pix ; restant immobile comme une base de granit. Après à peine quelques secondes apoplexie, il ressort, regagnant a vives enjambées enflammées le Digital Concept, reprenant son travail. Le reste de la nuit sera tranquille, et c'est aux alentours du huitième cycle matinal que le changement d'équipe s'opère. L'humain, reprend ses affaires, emmitouflé à son tour, casque et son dans les oreilles, retour chez lui, ayant pour programme de boire.
De retour dans son local loué, il s'échoue dans le canapé, ses jambes s'étendent et ses pieds reposent sur une petite table carrée de gueules aux encoignures en faux laque or impérial, un petit buste de poche de Hujan non loin sculpté dans sa posture de mort assassiné. Les pix, les chips, l'AITL en marche diffusant les infos en recap du Dreadcast Network, la voix impérieuse s'y dégageant vibrait qu'on sentait capable de remplir l'Avenue de la Propagande. Messages de recrutement, invitation au service, la Police recrute.. "A ce rythme ils finiront par avoir des soldats d'une heptade comme les sudistes ont des odalisques d'un jour." Il décapsule une seconde pixelle, hochant doucement de la tête. " Elle n'avait pas tort Emily.. Pas dégueu ces quilles.."

Informations sur l'article

Send this damn cargo to Tripoli
09 Juillet 2019
1244√  9 4

Partager l'article

◊ Commentaires

  • Emily (58☆) Le 09 Juillet 2019
    Je t'avais dit que c'était bon ! Bon, depuis j'ai trouvé la réserve d'IB, mais hein.
  • Kesh (178☆) Le 10 Juillet 2019
    Évidemment que ce n'est pas dégeu... #Pix4Ever
  • Akili (108☆) Le 10 Juillet 2019
    Il est pas alcoolo depuis son arrivée ce pion-là ?
  • Iudas (126☆) Le 10 Juillet 2019
    @Emily et @Ekinn : Mais oui.. Maintenant je sais é_è
    @Akili : Pas depuis, depuis son premier verre ! Mais là on parle de sombrer smiley