Recherche

EDC de Isilin

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Isilin

Cacher

Thread Deadlock

♪ Thème musical ♫

Un bip régulier perce le silence lourd qui règne. Le genre de silence qu'on déteste briser, et qui nous fait parler à voix basse alors même que rien ne nous y oblige. Des lignes compliquées s'étirent sur un écran, vertes sur un fond d'encre, s'entremêlent et se croisent. La pièce n'est pas si sombre mais il n'y a rien à voir. Non pas qu'elle soit vide, mais le regard ne sait où se fixer. Des tuyaux courent sur les murs, au plafond. Des câbles rampent au sol. Tout s'entremêle dans cette jungle de synthétique, ne laissant aucune place pour la curiosité.

*...Inspiration...*


Les poumons s'activent, le fluide descend la trachée, propulsé, amené là pour renouveler cette vie si fragile. Le duo d'organes se gonfle, les alvéoles se remplissent, le concert reprend. De l'extérieur, la poitrine s'emplit, lentement, remonte comme pour atteindre le petit menton tremblant. Les seins suivent, nus comme tout le corps. Des vêtements seraient superflus en cet instant. Le ventre se creuse, plat, tout juste ornés d'un duvet mauve caractéristique.

*...Expiration...*


L'improbable mélange, maintenant usé, privé de ses qualités, suit le chemin inverse, libère les poumons de sa présence. La poitrine s'abaisse à nouveau, toute aussi lente. Le ventre se relâche, des poignées d'amour réapparaissent, gracieuses imperfections sur ce corps autrement si fin. Les pupilles s'agitent derrière les rideaux fermés de ses paupières. Le spectacle qui se déroule en coulisses n'est peut-être qu'une répétition. Le ton est pourtant vif, les mouvements aléatoires. Un visage serein ne suffit pas à tout dissimuler.

*...Inspiration...*


Une bulle s'élève, tremblotante, prête à s'évanouir à la moindre perturbation. Un visage s'y dessine, familier, mais impossible à discerner. Brume floue, aux nuances d'argent, qui s'étiole, emplissant la bulle. Les volutes se détachent, indépendantes, reviennent ensuite, forme des mèches folles sur le visage insondable. L'espace d'une fraction de seconde, des couleurs émergent de cette bouillie, flamboyantes, petit feu follet au milieu du brouillard. Le visage se fond à nouveau dans un miroitement. Un autre apparaît, tout aussi inatteignable, taquinant ses pensées sans les laisser se fixer. La bulle éclate, le rêve se dissipe, s'évapore, englouti dans le suivant.

*...Expiration...*


Un bruit émerge, un couinement peut-être. Celui d'un animal blessé. Sauf que rien ne filtre au-delà des parois de plastiverre. Le couinement n'est qu'un glouglou indiscernable des autres. La bulle qu'il a créée disparaît, engloutie dans le tourbillon des suivantes. Cette idée-là ne méritait sans doute pas de vivre. Pourtant le corps s'agite encore, déterminé à laisser entrevoir le poison qu'il abrite et qui le ronge.

*...Insp...*


La poitrine tente à nouveau de se gonfler. La machinerie si extraordinaire de ce corps organique s'enraye. La gorge se contracte, n'acceptant plus que le fluide vital s'y engouffre. Un autre couinement, juste un glouglou, une autre bulle. Un pétale carmin tombe entre ses pieds. Une entaille luisante fleurit dans une paume, ouverte sous les serres aiguisées qui s'y sont enfoncées. Les petits poings se serrent, brutalement.

*...Expiration...*


Les émotions remontent, les courbes s'affolent à nouveau. Le terminal qui éclairait la scène d'une lueur blafarde, scintille de plus belle. Les pompes s'interrompent. Ce n'est pas encore l'heure, elle n'est pas prête.
Spoiler (Afficher)
Article RP. Merci de ne pas utiliser cet article à moins d'être passé au centre de crogénie durant cette période.

Une nouvelle fois écris d'une traite, parce que ... parce que.

Informations sur l'article

Pérégrinations
09 Août 2020
340√  14 4

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires