Recherche

EDC de Heleth

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Heleth

Cacher

IV. Echo-444

La Séparation

Il le faut. Acte héroïque ou stupide, Heleth a pris sa décision. C'est dur. Elle a peur. Une fourbe larme se glisse sur sa joue lorsque la silhouette pour lequel bat son coeur s'éloigne avant de disparaitre derrière un mur. Il a mal. Elle aussi. Mais ils le doivent. C'est comme déchirer un bout de soi. Elle essuie cette fichue perle salée. Heleth ne veut pas être triste. Ils se reverront. Elle l'a promis.
La poigne forte de cette armoire à glace amène la frêle vautoure blanche vers un destin peu enviable. Elle le sait. Elle tremble. Mais elle refuse de pleurer plus. Elle sauve quelqu'un. Elle sauve un innocent de ce destin peu enviable.
Peut-être est-elle innocente aussi.
Mais aujourd'hui, elle a un but. Elle réalise quelque chose.
On l'emmène, criminelle, dans un secteur dont Heleth ne connait rien.
Une échelle. Une grande porte. Des silhouettes armées, ombres immobiles. Elle regarde son bracelet, dernier cadeau de bonne fortune.
Tout devient noir. La pénitence a commencé.

La Folie

Echo-444. Ainsi s'appelle-t-elle désormais. L'homme au chapeau l'accueille. Elle ne l'aime pas. Il ressemble à tous ces sudistes qui se donnent un genre alors qu'ils ne sont rien.
Mais il n'est pas rien. Il est tout puissant. D'un claquement de doigt, tout s'éteint.
Une tâche blanche parmi les ténèbres. Une vautoure tremblante, muette, le regard perdu. Tout est noir. Trop noir. Des cycles passent, des jours, des heptades, des années. Il n'y a rien. Aucune faim, soif. Aucun son, aucune couleur. Elle voudrait crier. Mais elle ne peut pas. Elle voudrait dormir. Le sommeil alourdit ses paupières et crée une montagne russe d'émotions. Mais elle ne s'endort pas.
Si seule. Si noir. Son esprit s'effiloche. Malgré tous ses efforts pour garder ses pensées, ses souvenirs, ils s'éloignent d'elle, se perdent dans l'immensité sombre.
Son désespoir la pousse à s'écorcher, à rouvrir la bouche dont elle est privée, à ressentir une stimulation quelconque. Elle veut mourir. La mort est la seule délivrance.
Des cycles passent, des jours, des heptades, des années.
Elle craque. Il n'y a que le néant. Il a atteint son cerveau, s'est glissé jusqu'à son coeur et a tout détruit sur son passage. Il ne reste plus rien, à part un intense désir de mourir.
Son geôlier arrive alors. Sa présence lui fait l'effet d'une grande bouffée d'air, il lui semble bien plus sympathique. Le noir s'estompe. L'espoir renait, jaillit telle une source d'eau fraiche.

La Souffrance

Elle a mal. Enfin libérée de sa prison de sens, cela la réjouit alors. Elle crie, elle hurle, vide ses poumons. Mais sa réjouissance est de courte durée.
Elle perd la notion du temps. Tout s'éteint, se rallume. Les lumières comme son coeur. Les morts s'enchainent. Sa mémoire s'y perd. Son esprit se retire, loin, dans un monde plus doux, au plus profond d'elle.
Douleur, sang, mort. Douleur, sang, mort.
Son bourreau n'est plus qu'une ombre apportant le malheur enrobé d'une chantilly de bonnes paroles. Il extirpe ses espoirs et les détruit un à un.
Il n'y a plus rien.
Une coquille vide bordée de plumes. Une coquille se vidant toujours un peu plus à chaque fois qu'elle rouvre les yeux, que ses poumons se remplissent d'air. Que son corps ne se prépare à une nouvelle séance.
Elle cesse de compter, elle cesse de vivre.

L'Endoctrinement

Ils la sauveront.
Heleth est là pour une bonne raison. R. est son sauveur, d'une patience infinie.
Elle y croit. L'espoir est là, cotoie cette douleur qui s'est gravée sur sa peau, dans ses entrailles. La coquille se remplit.
Qu'importe ce qu'elle a pu subir.

« Moi, Echo-444, je suis votre. Lord Baltar est la raison de l'existence. Il n'existe aucune finalité à toute résistance. Je défendrai votre Honneur, votre nom, je ne vous combattrai jamais. Je me plierais et respecterai votre Nom.
Je m'inclinerai au nom de Lord Baltar.
R. est ma référence, sa voix est mon guide.
»
Il lui ouvre les yeux, anime son cœur d'un idéal, forge son esprit.
C'est dur. Elle le sait. Mais c'est pour son bien. Pour le Bien.
Des cycles passent, des jours, des heptades, des années.
Elle est fin prête.
Son guide, son seul ami depuis toutes ces années, l'accueille. Sa sentence s'est terminée.
Cent vingt sept ans. Cette révélation ne lui fait pas un grand choc. Elle a l'impression d'avoir toujours vécu ici. La douleur a disparu. Il ne reste que la fierté d'avoir réussi.
Elle va retrouver son Secteur. Le Secteur Deux.
Et cela la remplit de joie.

Le Test

C'est impossible.
« Tu es en secteur impérial. »
Tous ces gens. Tous ces gens devraient être morts. Le Secteur Un n'était plus depuis une centaine d'années. Pourtant ils sont là, tous ces visages familiers semblant sortir d'un vieux film. La plupart n'ont plus de noms, plus de rôles, seulement une étrange sensation familière.
Une chose est sûre. La vautoure a quitté une prison pour en rejoindre une autre. Elle qui pensait pouvoir enfin sortir. C'est un nouveau test, elle le sait. Elle a vu les exécutions, elle a vu les noms. Elle a tout vu. Ils ne peuvent pas exister.
Ces gens veulent des informations. Mais elle n'en donne pas. Elle a promis. Elle rendrait fier son ami et guide. Elle rejoindrait triomphalement son secteur, grandie de la confiance qu'ils pourront placer en elle.
Tout s'éteint à nouveau. Pourtant, rien n'est pareil. Un isolement partiel, imparfait, loin du supplice que son ami avait pu lui infliger.
Son esprit est droit, renforcé par ses années. Sa détermination sans faille.
Ce nouveau test est différent. Il ne la fera pas souffrir comme son guide le faisait pour la purger de toutes ces années dans ce secteur décadent. C'est un nouveau genre de souffrance, qui insuffle le doute, qui cherche à la déstabiliser, qui cherche à dénicher la moindre infidélité.
Tous la trahissent, la malmènent. Ils insinuent la culpabilité, la tristesse, la solitude.
Mais son cœur est hermétique aux tentatives de ces fantômes informatiques.
Elle ne craquera pas.
Spoiler (Afficher)
Korskarn, Ellioth, MJ qui se reconnaitra, merci, le rp n'est pas mort ! ♥

Informations sur l'article

Renouveau
14 Septembre 2018
358√  23 5

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires