Recherche

EDC de Hannae

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Hannae

Cacher

Mon épouvantail

Spoiler (Afficher)
Il parait que c'est elle


Le com vibre dans la poche arrière de mon mini-short. Je le sors. Message d’une inconnue pour me fourguer des infos sur des personnes recherchées.

Les jours passent et je n’y pense plus, puis le com se met à nouveau à vibrer.

C’est là que tout a commencé, il y a maintenant un peu plus de 4 ans. Elle est entrée dans ma vie, petit à petit, sans que je ne m’en rende compte.

Elle m’a invitée chez elle. Nous avons passé des cycles sur le canapé où jouait avec mes jambes, mes pieds. J’étais mal à l’aise, ne sachant pas ce qu’elle voulait réellement. Elle posa sa tête sur mes cuisses, les discussions fusèrent. Nous avons parlé de tout, de rien, mais les sujets étaient toujours intéressants et enrichissants. Nous nous confions aussi de temps à autre. Elle était souvent dans les parages, soufflant dans mon cou, ses serres contre mon corps lorsque, sous module, elle passait à côté de moi.

Elle n’était jamais bien loin..et jamais je n’aurais cru que je m’attacherai autant à elle. Elle qui m’inspirait, au tout début, tant de craintes et de respect à la fois.

Un message automatique m'indiquait qu’elle était partie en cryo. C’est à ce moment-là que j’ai su quelle place elle avait prise dans ma vie.

Deux ans se sont écoulés et mon deck m’avertit de son activité. Un message envoyé mais une réponse automatique reçue.

/---Erreur---/


/---- Communicateur Hors ligne ---/


Puis un deuxième message, crypté celui-là. Comme une tentative de communication. Je mis quelques cycles à déchiffrer ce message mais il ne voulait strictement rien dire, le suivant non plus. L’un des deux était en réalité le nom d’une sous-structure. Ils donnaient accès tous les deux à des cytext. Le souci qu’elle rencontrait était décrit ainsi que l’adresse et le digicode pour la rejoindre.

Il ne m’en a pas fallu plus pour que je cours à travers les rues pour la retrouver dans un petit appartement sombre où la technologie et la poussière ne faisaient qu’un. Elle était allongée, sur ce lit, comateuse et à mille lieues de pouvoir communiquer ou avoir conscience d’un changement dans son environnement. Elle était perfusée, des câbles reliant ses diverses prothèses à un monitoring.
Au toucher, elle était tellement froide, mon sang ne fit qu’un tour. Il fallait que j’essaie quelque chose. Malgré son souffle régulier, les constantes stables, quelque chose ne tournait pas rond.

Je me suis branchée à elle, au niveau de sa nuque et c’était parti, comme si je ne faisais qu’un avec elle. Des messages d’erreurs au niveau du SISA et de l’IND s’affichaient telle une corruption d’interface ou du cerveau.

Impossible de passer ces messages mais un bruit se fit entendre un peu plus loin où une boucle se formait entourée d’un brouillard électrique grésillant. Ce son..comme un bruit blanc semblable à la neige des écrans qui captent mal mais pas de défaut matériel annoncé.

Une boite de dialogue s’est ouverte lorsque je me suis approchée : Accéder au mode débug - Oui/Non.

La question ne se posa pas : Oui.

La respiration de la vautourde se fit plus rapide, sa chaleur corporelle remontait lentement comme si l’on venait d’allumer un ordinateur.

|--- Voulez-vous accéder à la console de débug ? ---|
Oui.
Loading...
Done.

//--Système Conex: --//
Erreur - Communication conscience indisponible
Erreur - Système incapable de relier l'utilisatrice
Erreur - Calibration impossible.
Mode survie enclenché
Déshumanisation haute
-------------------------------------
Options:
1 - Redémarrer le système
2 - Forcer une communication brute
3 - Scan cérébral
4 - Désactiver le mode survie
5 - Commande manuelle


Je suis passée par toutes les étapes..sauf la désactivation du mode survie. Je ne savais pas à quoi ça pouvait mener.

Surtout après la réparation manuelle, où, en plein milieu, elle prit une longue inspiration comme si elle sortait de plongée, son corps dans le même état de panique subite. Emue, je lui ai laissé le temps de se calmer, de tenter de parler avant de continuer afin qu’elle retrouve la plupart de ses facultés.

Un dernier scan et ce serait bon.

//--Système Conex:--//
Choix 3: Scan cérébral
----------------------------------
Loading...
20%... 30%... 40%...
50%... 60%... 70%...
Erreur: secteur sans réponse
80%... 90%... 100%...
Done.
_
Bilan: Divers secteurs atteints. Système jugé stable et fonctionnel dans la limite des fonctions altérées par le règlement neuronal. Probabilité de réparation par le biais cybernétique très faible. Mémoire endommagée. Conscience altérée partiellement. Bloc sensoriel altéré partiellement.
-------------------------------------
Options:
0 - Retour menu
1 - Réparation manuel
2 - Réparation automatique
3 - Préciser le secteur atteint


Elle a pu prendre conscience de la réalité, doucement. Je l’avais ramenée, ça a été ma plus belle réussite. Je me serais perdue afin d’y arriver, ça m’importait tellement peu sur le moment-même.

Les heptades qui suivirent furent les plus riches. Des plongées pour le plaisir tellement inégalables que je ne voulais plus sortir de la matrice. Nous y étions trop biens et je retrouvais celle d’avant cette déshumanisation. Tendre, amusante, riche en émotions.

Cette bulle..que donnerais-je pour l’y retrouver maintenant ou pouvoir y retourner une dernière fois avec elle avant qu’elle accomplisse son destin. Mais c’est trop tard, elle vient de me faire ses adieux me laissant plusieurs choses auxquelles elle tient énormément. A jamais sur moi, à jamais avec moi.

Elle est partie sans savoir ce qu’elle cherchait. D’après son silmérion accroché à mon bras, elle l’a quand même trouvé.
Promis.

Spoiler (Afficher)
Inutilisable en RP
Comme le pion, si j'avais su, j'en aurais profité à fond dès le début. Trop peu de joueurs de cette trempe qui arrive à donner un sens au RP dans cet univers. Sans compter l'héritage que tu laisses.

La paroles s'envolent mais les écrits restent, alors merci.

Informations sur l'article


18 Mai 2017
667√  16 1

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires