Recherche

EDC de Flÿnn

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Flÿnn

Cacher

▫ La folie des Hommes

Tu fais quoi ? Je réfléchis...
(Musique d'ambiance)
-----------------------
Mais la vérité, il faut bien qu'un illuminé la dise un jour ou l'autre ..
.. que quelqu'un brise le sceau du mensonge et de l'illusion d'un espoir démesuré après 80 ans de Rébellion à ressasser années après années au grès des allées venues, des disparitions comme des apparitions, la partition d'une mélodie se faisant vieille et inadaptée.

Un entêtement face à l'inconnu, un recul face au gouffre que vous avez décidés de voiler d'affabulations similaires aux usages d'en face et d'une morale toujours aussi incohérente et infondée, ou du moins fondées sur la cohérence d'un secteur usurpant les fonctions d'un asile ou les moins atteints sont les plus rejetés.

Moi même j'ai été d'un espoir les concernant, capable de discerner le potentiel que nous étions capables de déployer en bâtissant. Capable de réunir, de rassembler à mon échelle et sans jamais gonfler mon ego comme présentement. Mais il s'est passé des choses qui petit à petit ont modifiées mon opinion tant sur mes contemporains que sur le combat que je menais. On parlera probablement du déclin d'un homme désillusionné la ou il n'y a que clairvoyance et lucidité..

La où je pensais que la fraternité et les liens unissaient et rassemblaient, l'histoire me fit comprendre que seul le désespoir et les souffrances jouaient mieux ce rôle. À eux deux.. ils permirent l'union d'êtres que tout oppose, face à la menace, face à la peur et aux craintes d'un jour perdre les liens créés, ou même leur soit disant vie éternelle.

La ou la paix semblait être un bon moyen de construire une alternative, y'a eu que le danger et un ennemi commun bien plus puissant pour faire avancer les choses. Plus l'ennemi se faisait rare, plus nous nous sommes mis à nous bouffer entre nous.
Plus l'ennemi se faisait rare, plus l'ennemi n'était plus que nous contre nous-même.

On ne niera pas que le secteur adverse fit face aux mêmes difficultés quand différents groupuscules d'imbéciles ont décidés de jouer le rôle d'une rébellion plus ou moins effacée des sujets de conversation. Ils ont eu leur lot d'imbéciles.. nous avons eu les nôtres..

De part et d'autre, on a fini par remplacer nos vides par nos réalités, et en nos illusions nous avons cru de peur d'affronter la cruauté d'un destin bien moins lumineux que les écrits ou les slogans le laissent entendre. L'espoir n'est pas la quintessence du berceau de la vie qui après 280 années théoriques se trouve être le berceau d'une lutte infinie pour des idéaux impérissables. Le Chaos s'offre à l'Ordre qui lui même fait tout pour être remis en question, et des enfants de la colère virent au monde ceux de l'unité, et de l'abandon de sois.. un abandon pas plus réfléchi et raisonnable que la raison qui les pousse à restés repliés sur eux même.

Mais vous vouliez votre liberté, une liberté devenue individuelle et absolue, et eux votre tête quand bien même celle ci serait remplacée.. et rien n'est encore capable d'enrayer l'engrenage, pas un sursaut, pas une once de maturité, juste une amère impression de déjà vu renouvelé par les générations. Générations qui se succèdent et meurent de l'espoir qu'elles ont osées avoir un jour, pétris d'insatiables attentes, voulant à tout prix devenir Dieu pour ne pas devenir son ennemi.

Alors moi qui aimais l'Homme, et qui voulais devenir Dieu, je me suis mis à le détester au point d'en devenir son Ennemi. Lui qui est si stupide de part sa nature et ne comprend rien aux maux qui l'entourent, au tourbillon de haine appelant toujours plus de haine et ne saurait être arrêté. Les chaînes ou les frontières infinies se ressemblent en tous points, ni une solution plus que l'autre ne prévaut sur la véracité d'une histoire affublée des désirs égoïstes de l'Homme.

Jugé par un monde décadent sous le protectorat d'une bannière dénuée de sens aujourd'hui, il est rare de trouver suffisamment de clones ayant la capacité d'entrevoir l'endoctrinement et les blocages imposés, et de passer outre leur domination. L'union s'est vue imposée, à de rares moments de l'histoire par le biais d'une immense perte. La peur de perdre l'éternité, de perdre la source même du conflit qui elle seule permettrait à ce qu'un vainqueur vienne au monde.

Mais je ne saurais décrire avec précision le mécanisme enclenché suite à la première perte de cette pauvre Humanité, celle d'Hujan et de ses disciples avant que son frère dans le sillon de ses ancêtres, jouisse d'une télé-réalité grandeur nature, tout la haut dans sa cage, se moquant bien de notre ignorance ainsi que de notre course vers l'ère de l'esprit.
-----------------------
Mais nous continuons.

Et ma Rébellion tente depuis des années de ressembler à l’inquisition d'une époque ancienne, traquant son prochain afin d'en déceler la moindre parcelle de marginalisation. Un comble pour un secteur libre. Alors je me suis affranchi des lois, des codes et du nouveau rêve quand bien même je m'étais inlassablement battu pour l'établissement d'une terre ou l'homme serait maître de son destin.

Le Rêve des anciens est oublié, ceux qui le portèrent haut tout autant et rien n'y changera, pas plus les pseudo-rebelles qui pensent détenir le trésor disparu d'une humanité en déclin. Ils ont finalement perdu le sentiment de fierté d'appartenir à une communauté libérée de ces fanatiques impérialistes. Ils ont perdu le gout de la persécution qui un jour souleva les premiers d'entre nous à prendre les armes contre un pouvoir corrompu aux mains des médiacrates.

La ou le sas est devenu lobotomisant, le transfuge impérialiste perd le peu d'intelligence et de raison dont il disposait au profit d'un soudain mâchage de mots, d'une dégaine négligée et d'un sentiment de sentir ses couilles grossir. Il fricote finalement avec une tête plus ou moins connu et devient du jour au lendemain le symbole d'une nouvelle rébellion, intègre et unie dans une connerie bien plus partagée que le reste. Terre d’accueil ensorcelée par autres trolls et orcs qui dans leur débilité profonde insufflèrent à l'emblème rebelle l'image d'une communauté crédule et prévisible, ne croyant qu'aux interdits et à la destruction. Manichéisme une nouvelle fois accepté de la majorité, définissant règles et codes de cette société difforme.

Pour terminer les affranchis sont traqués, là ou la société en pleine émergence prône l'intégration d'une nouvelle classe sociale se ressemblant de plus en plus, dirigée et ne remettant plus en cause le fonctionnement de cette tribu primitive ou l'individualisme par le biais des idées est devenu la personnification de cette liberté recherchée.

Le nouveau départ ses mué en dystopie du troisième siècle ou l'espoir n'est que le commencement d'une misanthropie naissante dans le cœur des hommes. Nous avons détesté notre prochain car la corruption affective affluait de trop, et plus rien ne pouvait stopper la déferlante protectrice, mélange de haine et de jalousie s'étendant au-delà des libertés. L'Ego reprit le dessus tandis que l'union se muait en Ordre, qui l'eu cru.

Nous deviendrons les vestiges et exemples d'un peuple désastreux soumis aux instincts primitifs d'une nature faillible et bien que les idées furent belles et alléchantes, elles furent tout aussi mal comprises et déviantes. Déviation de la morale et de l'éthique, liberté inconditionnelle absolue et mise en avant de l’insalubrité sociale.

On peut tout autant parler de l'incohérence des reproches faits à l'Imperium quand nous nous massacrons entre frères et réprimons nos pulsions malsaines. La pseudo-communauté auto proclamée insurgée, s'insurge des expériences faites sur l'homme et les abominables dérivés découverts. Le paradoxe de la criminalité et de la violence n'a d'égal que dans le corps scientifique dépourvu de tout argument. Les vainqueurs écrivent de nouveau l'histoire et les gros bras ont décidé de se garder les plaisirs d'une déchéance physique stérile et éphémère, quand le corps scientifique ne peut se défendre de leurs délires hallucinatoires à base champ qui donnent plus la chiasse qu'autre chose. Vous n'avez trouvé d'équilibre que dans le maintien de votre incroyable faculté à dire de la merde, reprochant une chose pour en autoriser une pire.

Dans notre adoration de la liberté, sans pour autant que le respect et l'auto gestion ne vienne au monde, nous avons absolument tout permis, même ce que bien des anciens ne s'était jamais autorisés de faire.

Dans cette mascarade d'usurpation tout aussi puante que de l'autre côté, le monde a voulu l'humanité tout en se prêtant à la guerre. Le genre humain porte lui même les contradictions de ses revendications, capable de s’entre déchirer tout en désirant la paix, le progrès, et l'unification. Nous avons dit protéger, mais nous avons sacrifier, et combien tombent et disparaissent dans l'oubli à cause de cette guerre, et combien de liens furent brisés et anéantis pour la simple vengeance d'hommes révoltés de leur condition d'abrutis ?

Qui possède finalement l'immortalité ne veut plus s'en servir qu'à des fin individuelles et non collectives.. et qui n'a plus la chance de l'avoir est le fruit de toutes les convoitises...


Qu'est-ce qui va arriver ?
Quelque chose de magnifique..

Informations sur l'article

🅵 Histoire de Flÿnn
23 Juillet 2017
1639√  24 8

Partager l'article

Dans la même categorie

◊ Commentaires

  • Flÿnn (206☆) Le 23 Juillet 2017
    - Après l'amour et la souffrance vient enfin la haine muette et aveugle de celui qui plonge dans sa folie.
    Article HRP comme d'hab', un essai peu retravaillé et sans prétention.
  • Jinta (822☆) Le 24 Juillet 2017
    J'adore te lire.
    Une certaine vaut' y verra sans doute quelques ressemblances masquées. Qui sait.
  • Aislinn (190☆) Le 24 Juillet 2017
    Toujours aussi plaisant à lire smiley
  • Flÿnn (206☆) Le 24 Juillet 2017
    Merci pour les n'étoiles et commentaires.. ! En vrais, je pensais pas du tout que ça plairait, je m'y attendais vu le pavé et.. la propension de virulence pouvant parfois être perçue comme des attaques.
  • Aurore (133☆) Le 25 Juillet 2017
    Etoile; et j'adore l'alternance entre les langages... !
  • Jeeny~7568 (56☆) Le 26 Juillet 2017
    Parce-que. ☆